Catégories
Société

Octobre rose : un mois engagé et engageant

La pandémie de Covid-19 a impacté tous les secteurs existants de manière parfois positive, mais surtout négative. Le secteur de la santé n’a pas été épargné ! En effet, la participation au dépistage du cancer du sein a également souffert : fermeture des centres de dépistage, retard des invitations, … Il est l’heure de la remobilisation.

Un mois symbolique

Octobre rose apporte soutien, mobilisation et entraide. Et, cela, grâce à un mois entier d’actions et d’évènements. Rappelons tout de même que le cancer du sein est celui qui touche le plus de femmes dans le monde (avec plus de 2 millions de personnes diagnostiquées par an – source). Ainsi que la première cause de mortalité féminine par cancer. Ce mois a pour but d’inciter les femmes à se faire dépister régulièrement.

Un logo, un symbole : petite histoire

Ce ruban rose, c’est plus qu’un logo. C’est un symbole. Un signe bien distinctif et reconnaissable du soutien à la lutte contre le cancer du sein. Il nous vient tout droit des Etats-Unis au début des années 90, d’une association entre le magazine Self et la marque d’Estée Lauder, dont la belle fille est alors en rémission. La marque de cosmétiques a ensuite transposé cette initiative en France, en collaboration avec le magazine Marie-Claire cette fois. Depuis, porter ce ruban est signe d’engagement dans cette lutte sans fin. De plus en plus de marques et d’associations se joignent au mouvement chaque année. 

Quels sont les évènements de 2021 ?

  • NRJ : Tout le monde connaît cette radio, qu’on l’écoute ou pas. Cette année, elle a mis en place la Marche Rose. Nous vous présentons cet évènement en premier car il est le plus simple à réaliser. Cette marche invite tout le monde à faire minimum 10.000 pas par jour. Oui, c’est tout. Cette action est organisée par Pink Ribbon. Tous les fonds qu’ils récoltent servent à soutenir des projets concrets et destinés à lutter contre la maladie. Inscription ici.
  • Think Pink : la campagne des rubans roses qui se bat activement contre la maladie grâce aux récoltes de dons et des actions mises en place ne lâche pas l’affaire. Comme chaque année, l’association met en place la campagne des rubans roses. Une boîte qui rassemble un maximum d’informations utiles, pratiques et médicales sur la maladie. Le tout de rose vêtu. C’est faire un don mais aussi donner de la visibilité à l’association. Pour commander votre boîte, c’est par ici.

©Thinkpinkbelgium Instagram officiel
  • Delhaize : Depuis des années, Delhaize est partenaire de Think Pink. Via l’application Delhaize ou le site internet, il est possible de faire don de ses points SuperPlus. Points qui se transforment en euros (50 points = 0,50 cents). Une manière simple de faire un geste.
  • Orta : Cette marque de mode belge s’est investie dans la cause. Cela de deux manières. La première par la création du sweat Emily. Et 20% des ventes de cet article sont reversés à l’Institut Gustave Roussy, premier centre européen de lutte contre le cancer. Deuxièmement, la marque organise une marche solidaire. Ça se passe le 24 octobre, départ à 11h et ce au bois de la Cambre à Bruxelles. Le coût de participation est de 5 euros qui seront aussi reversés à l’Institut Gustave Roussy. Inscription via ce lien.
  • Les partenariats : Chaque année, Think Pink travaille avec des partenaires. L’avantage pour vous ? Une réduction sur le produit. L’avantage pour l’association ? Un don de X euros par achat de ce produit.

Parmi les marques participantes, on peut retrouver cette année Calor, Dim ou encore Amalys, …

Les actions sont multiples et vous entourent. Il suffit d’ouvrir l’œil !

Octobre Rose c’est du 1er octobre au 31 octobre. Mais la lutte contre le cancer du sein dure en réalité toute l’année. N’hésitez pas à suivre les différents évènements et l’actualité des différentes associations engagées dans ce combat. Parlons-en autour de nous. Si vous êtes une femme, faites vous dépister et inciter vos proches à le faire également. 

Article rédigé avec Chloé Goovaerts

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode Société

3 fausses croyances sur la mode éthique et responsable

Qu'est-ce que la mode éthique et responsable ?

La mode éthique et responsable, on pourrait également parler au sens large du concept de slow fashion, s’oppose à la fast fashion. La fast fashion englobe toutes les marques et enseignes qui produisent de manière presque incessante de nouvelles collections de vêtements à des prix très attractifs. La production de ces vêtements est souvent délocalisée, les travailleurs sont rarement (ou jamais, disons-le!) payés au juste prix et les matières utilisées sont souvent très consommatrices d’eau et de produits chimiques. 

 

La mode éthique et responsable se positionne contre ce mouvement de fast fashion et de production à tout prix. Les marques qui s’engagent dans cette voie ont pour but de contribuer au bien-être des travailleurs de l’industrie textile et de les rémunérer de manière juste et équitable. Les matières premières sont sélectionnées pour leur faible empreinte écologique et traitées de la manière la plus naturelle possible (comme le lin, le chanvre biologique et la laine biologique par exemple) ou encore des matières recyclées (le coton ou le polyester recyclés entre autres). 

Fausse croyance 1 : C’est cher

Et oui, un t-shirt produit de manière responsable, dans une matière écologique et, surtout, par des personnes payées au juste prix coûte plus cher qu’un t-shirt d’une grande enseigne de fast fashion. 

Mais voyons cela de plus près : les vêtements conçus de manière responsable sont normalement faits pour durer dans le temps, comme un investissement. Refaire votre garde-robe tous les ans vous reviendra sûrement plus cher car le t-shirt acheté à 10€ a de fortes chances d’être difforme après 3 lavages. 

C’est également l’occasion de réfléchir à sa consommation et d’acheter de manière consciente des pièces qui nous ressemblent et dont on a réellement besoin. 

Vous pouvez également vous tourner vers les offres de seconde main et donner une seconde vie à un vêtement à moindre coût ! 

buy less choose well make it last

Fausse croyance 2 : On doit choisir entre son style et ses valeurs

Peu de choix, des matières brutes, des coupes trop classiques ou au contraire très extravagantes … Vous avez sans doute l’idée du “baba cool” en sarouel qui se promène en festival ? Cela a peut-être été vrai il y a 10 ans. Aujourd’hui, de nombreuses marques s’intéressent à la mode éthique et responsable, produisant des collections contemporaines et tendance où chacun peut trouver son bonheur. En Belgique, nous avons de jolies collections avec les marques Orta, Mardi et Méson par exemple ! 

Depuis quelques années, les friperies et la mode de seconde main se sont démarginalisées (et c’est tant mieux), remettant au goût du jour les tendances rétro et de nombreuses marques / créateurs proposent même des pièces upcyclées, donnant vie à des vêtements anciens. 

Fausse croyance 3 : Ce n’est pas ça qui va changer le monde

“Si les grandes entreprises ne changent pas leur fusil d’épaules, ça ne changera jamais rien ! Ce n’est pas moi qui vais contribuer à la préservation de la planète avec mon t-shirt responsable”. Et bien non, sans doute pas. Pourtant, rappelons que la mode est l’une des entreprises les plus polluantes ayant un impact direct sur le réchauffement climatique et les inégalités sociales (source : OXFAM), c’est aussi l’un des secteurs sur lesquels nous pouvons agir directement en tant que citoyen. 

Et oui, si tous les citoyens se mettaient à boycotter les enseignes de fast fashion … n’y aurait-il pas là une vraie force d’action ? Cette idée est évidemment radicale et chacun agit à son échelle et selon ses moyens. Chaque petit geste compte et pourrait faire bouger le monde vers un mode de vie plus responsable. 

Lire aussi … 

➡10 habitudes à prendre pour réduire son empreinte écologique 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

6 tendances à suivre (ou pas) cet automne-hiver 2021

Haaaa l’automne-hiver, on aime ou on déteste ! Néanmoins, la fin d’année qui est connue froide chez nous à l’avantage de nous faire ressortir les grosses laines, les beaux vêtements en maille, les bonnets et tous les accessoires réconfortants qui vont avec. Et, comme chaque année, des tendances émergent. Voyons ensemble ce qui a été vu sur les derniers runways ! 

tendances automne-hiver

1. Le cuir

Il part et revient depuis des années, 2021 marque son grand retour. Pantalon, perfecto, gants, le cuir est partout ! C’est une matière intemporelle qui ne cesse de revenir en force quand on pensait l’avoir oubliée. Mais une telle acquisition n’est pas un achat anodin. Une pièce en cuir de qualité est durable sur des dizaines d’années si l’on en prend soin. Par contre, il existe aujourd’hui beaucoup d’alternatives. Entre autres nous pouvons citer le simili-cuir, le faux cuir, le cuir vegan,…. A vous de faire votre choix en pleine conscience et en vous renseignant pour trouver la version qui correspond le mieux à vos valeurs.

2. Le Plaid

Vous l’aurez peut-être remarqué, cette tendance du plaid ou du pyjama s’est fait une place cette saison. On a l’air de vouloir davantage le confort et la chaleur. Ce sont souvent des ensembles monochromes, un survêtement amélioré en quelque sorte qu’on peut voir en une déclinaison de couleurs souvent impressionnante. Il y en a pour tous les goûts avec cette tendance !

3. Les ensembles

Justement, parlons-en ! Un ensemble c’est un haut et un bas que vous pouvez dissocier pour créer vos propres associations ou alors les porter tel qu’ils ont été prévus. Pas de prise de tête le matin, on enfile son ensemble que l’on voit généralement monochrome, une veste et une paire de chaussures et c’est parti ! 

4. Le pull sans manche

Pièce phare des années 70-80, il fait son grand retour après ses amis le tailleur pantalon et le blazer oversize. Le secret pour le maîtriser, c’est le layering ! C’est une pièce qui se porte en superposition à d’autres comme une chemise ou des pulls col rond… L’essayer c’est l’adopter !

5. LA fausse fourrure

On vous parlait de confort et de chaleur, ça tombe bien avec le retour presque annuel de la fausse fourrure. Vous vous en doutez, cela concerne surtout les gros manteaux ou les doudounes que l’on veut bien douillettes et réconfortantes pour braver le froid ! D’ailleurs, bonne nouvelle parce que le groupe Kering qui comprend Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen et Brioni a totalement renoncé à la fourrure ! 

6. LA doudoune

On va terminer par cette pièce que l’on ne présente plus, l’indispensable pour passer un hiver bien au chaud, la doudoune. Orange, noire, blanche, rose, longue, courte, déstructurée, … On l’aime sous toutes ses couleurs et toutes ses formes. Si vous aviez un seul achat à faire cet hiver, ce serait celui-là (si vous ne l’avez pas déjà). Si vous la choisissez de qualité, elle vous durera dans le temps, reviendra chaque année à la mode et ne vous décevra pas !

Vous êtes paré.e à affronter le froid dans les conditions les plus stylées mais n’oubliez pas qu’il n’existe pas un seul style. Les modes vont et reviennent et ça ne dicte en rien la qualité de vos choix ou ce que vous aimez porter même.

Article rédigé par Chloé Goovaerts

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle Sorties

Halloween : un escape game urbain effrayant avec les Red Nights de Coddy

Des escape games, dans votre ville !

Il y a quelques mois, nous vous présentions Coddy, une start-up belge qui a lancé son application mobile d’escape games urbains. Leur concept ? Développer une version urbaine des fameux jeux de type “Escape Game”, très en vogue depuis quelques années. Leurs jeux peuvent se jouer dans plusieurs villes belges, mais également ailleurs en Europe. L’application vous propose des mises en situation pensées par des scénaristes avec des énigmes à résoudre en équipe.

groupe d'amis sur leur téléphone

Testé pour vous

Nous avons déjà eu l’occasion de jouer à  un des scénarios d’escape game à Bruxelles et nous avons passé un très bon moment à arpenter les rues à la recherche d’indices pour résoudre nos énigmes. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas si facile que ça, il faudra faire travailler vos méninges et votre esprit d’équipe! Encore une chance que l’application est bien pensée et nous propose des indices si nécessaire. 

Une expérience unique avec l’Escape Game Urbain de Coddy !

Envie de tester également ? Vous aimez frissonner ? La suite devrait vous intéresser.

Une édition spéciale Halloween

Cette année à l’occasion d’Halloween les 29, 30 et 31 octobre, à Bruxelles, auront lieu les Red Nights, avec la nouvelle aventure effrayante de Coddy. Un jeu urbain avec un scénario au thème sanglant, pensé exclusivement pour Halloween qui se joue toujours en équipe, avec votre smartphone.

Faites un saut dans l’histoire, vous voilà en octobre 1684, une époque obscure et tourmentée…

« On dénombre chaque semaine des disparitions inquiétantes, les enlèvements sont légion, les corps sont rarement retrouvés et quand c’est le cas, c’est en charpie au fond du canal. La peur s’est installée dans les rues… Aujourd’hui, c’est votre frère qui semble s’être volatilisé et vous craignez le pire. Parviendrez-vous à sauver votre frère avant qu’il ne soit trop tard ? »

Un scénario intriguant qui promet un week-end d’Halloween effrayant, comme il se doit ! Certains personnages du scénario seront présents sur le parcours pour vous aider (ou pas (emoji maléfique)) à avancer dans votre enquête… 

Alors, vous avez le courage de relever le défi ? Il nous vous reste plus qu’à former votre équipe, vous munir de vos smartphones et réserver le jeu pour un des soirs du week-end d’Halloween. 

Informations pratiques

Votre équipe doit être composée de 2 à 6 joueurs et résoudre l’enquête dans un temps imparti qui est de 120 minutes pour parcourir Bruxelles à la recherche d’indices vous permettant de résoudre toutes les énigmes du jeu.

  • L’application Coddy est gratuite, disponible sur iOS et Android. 
  • L’événement Halloween coûte 69,99€ par équipe jusqu’à 6 personnes, soit environ 11,60€/personne, réservation obligatoire sur le site de Coddy (29,99€ avec le visit.brussels pass). 
  • Tarif préférentiel early bird disponible à 59,99€ jusqu’à épuisement du stock (19,99€ avec le visit.brussels pass). 
  • Les places sont limitées par tranches horaires. 10 équipes maximum par 30 min. 
  • Le jeu est jouable les soirs dès vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 octobre entre 18h et 23h. 
  • Ce jeu s’adresse principalement aux adultes, jeunes adultes et aux adolescents. Le texte, les illustrations et certains acteurs pourraient effrayer les plus petits.
  • Le jeu est disponible en français, néerlandais et anglais. Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter le site et la page du jeu.

 À savoir que cet événement est compatible avec le Visit.Brussels Pass qui est un bon gratuit d’une valeur de 40 euros échangeable contre, entre autres, une prestation touristique à Bruxelles. Il suffit d’en faire la demande pour obtenir la réduction pour l’événement Coddy. 

💥 Envie de tenter votre chance pour remporter votre aventure urbaine effrayante ? Rendez-vous sur notre page Instagram (jeu concours lancé à 18h le 11/10/21 et jusqu’au 18/10/21) 

Photo couverture ©Coddy – Article rédigé avec l’aide de Chloé Goovaerts

*article sponsorisé

Dans cette catégorie...

Catégories
Sorties

5 lieux pour découvrir la Wallonie sous les couleurs de l’automne

LES JARDINS SUSPENDUS DE THUIN

Les Jardins suspendus, Patrimoine exceptionnel de Wallonie, offrent un paysage rare et un parcours artistique. Situés dans la ville de Thuin, les Jardins proposent une promenade jalonnée de panneaux explicatifs sur l’histoire de la ville et d’œuvres d’art.

Entrée : Gratuit

Infos.

@p.lydiamrodos (Instagram)

LES JARDINS D’ANNEVOIE

Venez découvrir les Jardins d’Annevoie, près de Namur, où la nature et l’art ne font qu’un. Dans le courant du 18e siècle, la famille de Montpellier a commencé à aménager le domaine sur dix générations.

Aujourd’hui, les Jardins d’Annevoie sont ouverts au public. En parcourant les multiples sentiers, vous découvrirez des architectures inspirées de la culture française, italienne et anglaise.

Entrée : apt de 5,50€

Infos.

@jardinsdannevoieofficiel (Instagram)

LA FORÊT DE SOIGNES

La Forêt de Soigne se trouve à côté de Bruxelles et couvre plusieurs communes. Son avantage ? Grâce à sa grande superficie et ses nombreux points d’accès, il est possible de s’y rendre en voiture ou via les transports en commun.

Dans la forêt, vous pourrez vous y promener à pied, à vélo ou bien à cheval … et avec un peu de chance vous croiserez peut-être un chevreuil ou un écureuil roux !

Entrée : Gratuit

Infos.

@camgetaway (Instagram)

LE CHATEAU DE VÊVES

Le Château de Vêves date du 15e siècle et a été sacrer Patrimoine préféré des Wallons. Vous pourrez visiter l’extérieur comme l’intérieur du château. Ce lieu féerique satisfera petits et grands avec des visites pour adultes et enfants. Ne tardez plus à programmer votre visite !

Entrée : apt de 5€

Infos.

@cecile_ici_et_la (Instagram)

LE PARC NATUREL DES DEUX OURTHES

Au cœur de l’Ardenne belge, le Parc naturel des deux Ourthes offre de nombreuses randonnées. On retrouve des petites et grandes distances et chacun de ces chemins est balisé. N’oubliez surtout pas de vous arrêter au rocher du Hérou pour contempler la magnifique vue panoramique.

Entrée : Gratuit

Infos

@trekkingetvoyage (Instagram)

Bonne promenade ! 

Tina Chen 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle Société

5 idées originales pour utiliser vos éco-chèques en Belgique !

Un éco-chèque, késako ? Un éco-chèque est un avantage extra-légal que l’on reçoit de la part de son employeur dans le secteur privé. L’idée est de pouvoir, grâce à ces chèques, faire des achats (les éco-chèques ont généralement une validité de 2 ans) “en faveur de l’environnement ». 

FAIRE DES ACHATS DE SECONDE MAIN

vêtement sur ceintres et sacs de voyage

A la rédac’, on encourage la slow fashion et la consommation durable. Une bonne façon de se tourner vers un comportement d’achat plus responsable est d’opter pour la seconde main. Et ça tombe bien, les magasins Troc, Les Petits Rien et Terre que l’on retrouve un peu partout en Belgique vous donne la possibilité de payer en éco-chèques !

FAIRE DU SHOPPING SUR ECOMARKET

Sur Ecomarket (dont on vous parlait dans cet article : 3 e-shops qui changent de l’ordinaire) vous pouvez TOUT acheter en éco-chèques. Food, mode et accessoires, décoration, … vous trouverez certainement votre bonheur. 

ACHETER DES PLANTES

plantes diverses

Et oui, l’achat de plantes est possible avec les éco-chèques ! Une bonne idée pour agrandir votre petite famille verte. Vous pouvez également acheter des semences, des bulbes mais aussi du terreau, du compost et tous les produits qui disposent du label FSC ou PEFC (comme les meubles d’extérieur par exemple). La plupart des magasins de plantes et de bricolage acceptent ce mode de paiement (Brico, Hubo, Ohgreen, etc.) 

Vous vivez en ville et ne disposez pas de beaucoup d’espace pour cultiver votre propre jardin ? Il existe aujourd’hui de nombreux jardins collectifs et l’adhésion peut elle aussi être payée avec vos éco-chèques. 

ACHETER/CHANGER UN APPAREIL ÉLECTRO

machine à laver et manne à linge

La machine à laver vous a lâché ? Vous avez besoin de changer votre frigo ou congélateur ? Tous les appareils électriques dont les conditions énergétiques sont respectées peuvent être payés en éco-chèques (A+ et A++). 

RÉSERVER UN SÉJOUR “CLÉ VERTE”

©Green-Key label (logement : Les oiseaux de Passage)

Le meilleur pour la fin ! Le saviez-vous ? Vos éco-chèques vous permettent également de réserver des séjours dans des établissements “Clé Verte” (label GreenKey )! De nombreux établissements belges (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes) reçoivent cette certification pour récompenser leurs efforts en matière de protection de l’environnement. L’occasion de se réserver un petit week-end aux frais des éco-chèques ! 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle Sorties

Expo ‘Meet The Masters’: À la rencontre de Van Heyck, Bruegel et Rubens

On sait que vous êtes particulièrement demandeurs en ce moment… du coup, nous vous avons dégoté une chouette idée d’activité à faire seul ou accompagné: l’expo “Meet the Masters”. Cet événement vous propose une immersion totale dans l’univers de ceux que l’on peut considérer comme les 3 maîtres de la peinture flamande: Jan Van Eyck, Pieter Bruegel et Peter Paul Rubens. On vous en dit plus dans cet article!

Une expérience virtuelle

L’expérience démarre dans Le Palais de la Dynastie situé en bas du Mont des Arts, à Bruxelles. Construit à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1958, ce bâtiment majestueux est resté inutilisé pendant de très nombreuses années, jusqu’à ce qu’y soit organisée l’exposition “Beyond Bruegel” en 2019. Le succès fut tel que les organisateurs ont décidé de revenir en force en ajoutant 2 peintres sur leur tableau: Jan Van Eyck et Peter Paul Rubens. Trois figures mythiques de la peinture flamande, trois styles mais aussi trois époques différentes réunies au sein d’un même lieu pour une expérience virtuelle avec des projections à 360°. Autrement dit, ça vaut le détour.

Par contre, n’espérez pas y voir exposées les œuvres de ces grands artistes. En effet, ce sont des projections plus vraies que natures que cette immersion digitale vous permettra d’admirer. Quel est l’intérêt nous direz-vous? Tout simplement de donner vie aux peintures ou encore de zoomer sur certains détails. Le but n’est donc clairement pas de remplacer les visites aux musées mais plutôt de susciter l’intérêt du public et de lui donner envie d’aller admirer les œuvres originales.

L’avis de la team Mode in Belgium

Même si nous ne sommes pas forcément de grandes expertes en art, nous avons beaucoup aimé visiter cette expo. Tout d’abord, parce que nous l’avons trouvée très didactique. Toutes les informations fournies par le guide audio durant la visite étaient on ne peut plus claires et en plus de cela, elles ne manquaient pas d’humour! De quoi être accessible pour un très large public.

Aussi, nous avons été agréablement surprises par la façon avec laquelle la technologie a réussi à donner vie aux tableaux. Alors que nous pensions que nous serions dérangées par le fait de ne pas voir les œuvres originales des artistes, nous avons été conquises par cette expérience digitale hors du commun.

Une expo d’environ 1 heure qui tient donc bien toutes ses promesses!

Infos pratiques

ADRESSE: 

Dynastiepaleis – Palais de la Dynastie

Kunstberg, Mont des Arts

1000 Brussel

DATES/HORAIRES:

Jusqu’au 1 octobre 2021. 

Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

TARIFS:

  • Adultes: 10 euros en semaine/11 euros le week-end
  • Enfants (0-6 ans): gratuit
  • Enfants (6-16 ans): 7 euros en semaine/8 euros le week-end
  • Seniors: 9 euros en semaine/10 euros le week-end

RÉSERVATIONS:

Achetez votre billet en ligne ici.

Julie Jandrain

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Comment adopter la slow fashion ?

Gaspillage des ressources, utilisation de substances chimiques et nocives, productions polluantes, dégradation de l’eau potable, exploitation de la misère sociale, etc. les dessous de l’industrie textile font froid dans le dos. A cela, il faut ajouter le nombre exorbitant de vêtements qui finissent en déchet. On considère que chaque seconde l’équivalent d’un camion-poubelle de textile est enfoui ou brûlé (avec les conséquences écologiques qui vont avec !). Seul.e.s les consommateurs.trices  ont le pouvoir de faire évoluer les pratiques de l’industrie en revoyant ses habitudes d’achat, notamment en consommant moins mais mieux.

1. Réfléchir sa consommation

Acheter moins, mais mieux, c’est ce que propose le slow fashion. L’idée est d’avoir une réelle prise de conscience quant aux effets dévastateurs de l’industrie textile. La solution ? Ralentir et réfléchir. Avant chaque achat, posez-vous quelques questions : n’ai-je pas déjà un article similaire ? Est-ce que je peux porter cet article plus d’une fois ? En ai-je besoin ? Pourrais-je le trouver ailleurs dans un circuit plus responsable ? Est-ce que je l’aime vraiment ou est-ce un achat compulsif ? N’hésitez pas à prendre quelques jours pour y répondre. Plus tard, si l’envie est toujours là, faites vous plaisir. Si non, vous venez d’économiser quelques euros. 

2. Valoriser ce que l’on a déjà

Votre dressing est plein à craquer et pourtant vous n’avez rien à vous mettre. Pour y remédier, commencez par un grand tri. Séparez les habits que vous aimez revêtir des autres et gardez les. Parmi ceux que vous ne portez plus, réfléchissez si vous pouvez leur offrir une nouvelle vie. La customisation, l’upcycling, la modernisation ou simplement l’ajustement font des merveilles. Pour les autres, pensez à les donner ou revendre. Votre penderie semblera comme neuve.

Upcy’chic : la plateforme en ligne éco-responsable

3. Opter pour la seconde-main

Friperies, vide dressing, brocantes, sélection vintage, troc, site de revente, location, etc. Il existe mille façons de ne plus acheter neuf. La seconde main a l’avantage d’être respectueuse de l’environnement mais aussi de faire des économies. De plus, les pièces d’occasion proviennent généralement d’anciennes collections qui ne sont plus produites. Look unique garanti.

4. Choisir des marques éthiques

De plus en plus de marques se positionnent de façon plus écologique et éthique. Elles peuvent investir dans des procédés moins riches en eau, utiliser des fibres recyclées ou créer leurs collections à partir de chutes de tissus. D’autres enseignes se concentrent sur le respect des travailleurs (et de leur rémunération) en localisant leur production en Europe ou (encore mieux) en Belgique. 

5. Choisir des pièces durables

L’idée est de choisir des pièces qualitatives qui vont perdurer. Privilégiez les articles intemporels en fibres naturelles et/ou recyclées afin de pouvoir les réutiliser au fil des années et des modes. N’hésitez pas à travailler votre style, en misant sur un vestiaire minimaliste mais malin et en investissant dans quelques pièces fortes et des accessoires sympas. 

6. Derniers conseils

  • Repérer les indices

Premier indice : le lieu de vente. Les enseignes de fast fashion cachent rarement de pièces réellement éco-responsables. Contrairement à d’autres boutiques qui ne jurent que par le slow fashion ! En plus, c’est un bon moyen de relancer l’économie locale #Achetonsbelge.

Second indice : l’aspect générale. Si un vêtement ne semble pas qualitatif, il ne l’est sûrement pas. 

Troisième indice :  le prix. Les pièces produites en Asie sont beaucoup moins chères mais indiquent rarement une rémunération juste. Néanmoins, un prix élevé ne signifie pas nécessairement respect de la main d’œuvre ! N’hésitez pas à regarder le lieu de fabrication. 

Quatrième indice : la présence de labels et de certifications. Cependant, il faut les comprendre. Certains se concentrent sur le respect des conditions de travail, l’absence animale dans le processus de fabrication et d’autres sur le caractère écologique. Choisissez-les selon vos convictions et préférences. 

  • Follow des slow fashion gourous

On ne va pas se mentir. Les influenceurs qui organisent des haul H24 d’enseignes de fast-fashion ne vont pas nous aider à consommer moins et mieux. Entourons-nous créateurs et créatrices de contenus passionné.e.s par la mode éthique et responsable. Ils.elles partagent leurs bons plans, leurs meilleures adresses, leurs trouvailles et leurs créations. Les plus manuel.le.s publient même des tutos de coutures ou d’upcycling afin que leurs followers suivent le mouvement. Et ça donne envie ! 

7. Ne pas culpabiliser

Le plus important est de vouloir progresser, pas d’être parfait.e. Chacun avance à son rythme et selon ses convictions. Bien s’habiller doit rester un plaisir, surtout si c’est avec style et éco-responsabilité.

Laetitia Bindji 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

4 podcasts made in Belgium à écouter absolument!

1.My Name is Mom

“My name is Mom” est le podcast de Sea You Son, un blog made in Belgium qui raconte la maternité de façon honnête et totalement décomplexée . Derrière ce projet, on retrouve Déborah Laurent, journaliste et maman d’un petit garçon. Lors de chaque épisode, elle donne la parole à une maman invitée pour partager son expérience de la parentalité. Parmi elles, des “anonymes” mais aussi des guests plus connues telles que l’animatrice Jill Vandermeulen ou encore la pétillante blogueuse food Marie Gourmandise.

Un podcast inspirant qui plaira certainement aux (futures) mamans!

A écouter sur les plateformes habituelles mais aussi sur Youtube.

©Sea You Son

2.Boost-Up

“Boost-up” est un tout nouveau podcast dédié aux industries créatives de Wallonie. Chaque épisode est consacré à un des lauréats de la fameuse bourse “boost-up”, une aide financière ayant pour objectif de soutenir la mise sur le marché de produits ou services conçus par des industries créatives. En tout, ce sont 9 projets qui sont mis à l’honneur et qui parleront sans aucun doute aux personnes intéressées par l’entrepreneuriat. 

Retrouvez un résumé de chaque épisode, ainsi que les liens vers les différentes plateformes d’écoute sur cette page.

3.Et on a parlé sexe (EOPS)

Gagnant d’un appel à projets lancé par la RTBF, “Et on a parlé sexe” vous invite à vous interroger sur votre sexualité en écoutant celle des autres. Aux manettes de ce podcast sans filtres ni tabous, on retrouve l’artiste burlesque Lili Mirezmoi. Aux côtés de cette dernière et de ses intervenants, on mène une réelle réflexion sur des sujets liés au sexe comme par exemple les sites de rencontre, la masturbation ou encore le fétichisme. Le tout, autour d’une bonne tasse de thé! A la fin de chaque épisode, une sexologue et thérapeute nous donne des pistes de réflexions et des références pour aller plus loin.

Les épisodes sont à écouter sur les applications de podcasts mais aussi sur Auvio.

©rtbf.be

4.Moi, Papa

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Adrien Devyver est sur tous les fronts en ce moment! Après le succès de son livre consacré au TDA/H (on vous en parle ici), il nous revient avec un podcast en 5 épisodes sur la paternité. Aux côtés d’experts, il y aborde les joies et difficultés souvent rencontrées par les jeunes et futurs papas.

A écouter sur toutes les bonnes plateformes de podcasts de votre choix et sur Auvio.

©Xavier Janssens

Et vous, quels sont vos podcasts coups de cœur du moment?

Julie Jandrain

Dans cette catégorie...

Catégories
Food Lifestyle

Le thé matcha et ses bienfaits

UN THÉ VERT ULTRA PREMIUM

préparation matcha

Le matcha est une poudre très fine de thé vert moulu originaire d’Asie où elle est utilisée pour la cérémonie du thé japonaise, un art traditionnel inspiré par le bouddhisme. 

Les propriétés diététiques du thé vert sont déjà très populaires (détoxifiant, protège du cancer et des maladies cardio-vasculaires, brûle graisses, bon pour la peau,…). Mais saviez-vous que ces bienfaits sont encore plus présents dans le matcha ? L’explication est simple : tandis qu’on infuse généralement le thé vert, quand on boit du matcha on consomme les feuilles dans leur entièreté, mais sous forme de poudre. En effet, cette super-boisson contient plus de 170 fois plus de protéines, 130 fois plus de calcium, 2 fois plus de caféine et 32 fois plus de vitamine C que le thé vert!

TRÈS TRENDY

Le matcha est très tendance sur les réseaux sociaux. Il est à la carte de tous les cafés branchés et « instagramables » et, pour les raisons mentionnées précédemment, nous comprenons pourquoi! En plus d’être extrêmement esthétique, le matcha est un super-aliment et un allié pour la santé. Il existe de nombreuses manières de le consommer : de manière traditionnelle avec de l’eau chaude (maximum 75° pour ne pas altérer ses propriétés), en y ajoutant du lait chaud ou froid pour une version “latte” (notre préférée) ou encore en pâtisserie, très courant au Japon notamment dans les mochis.  

LE GOÛT

Avouez, si vous ne connaissez pas encore, vous êtes désormais très tenté.e de tester ? Et vous devriez ! Cependant, laissez-nous vous prévenir, le goût est particulier au début. Très compliqué à décrire, le goût, notamment l’amertume, dépendra également de la qualité du matcha et de la façon dont il est préparé. Selon nous, il a un léger goût de d’herbe mais tout en étant velouté et doux. Hum… compliqué à décrire, on vous le disait 🙂

Le mieux serait que vous tentiez de votre côté. Nous vous conseillons la version “latte” dans un premier temps. Mais surtout, attendez plusieurs gorgées avant de vous forger votre avis, tellement c’est particulier. Il faudra peut-être vous habituer au goût d’abord. 

LES INFOS EN PLUS

Voici encore quelques informations sur les propriétés et avantages à consommer du matcha.

  • Il procure les bienfaits de la caféine (énergie), mais pas les inconvénients (palpitations, nervosité). 
  • Grâce à son effet antibactérien, le matcha protège les dents et prévient de la mauvaise haleine (contrairement au café).
  • Cette boisson contient également une dose importante de L-théanine, un acide aminé qui aide pour la concentration en diminuant le stress et l’anxiété.  
  • Il n’est pas addictif (toujours contrairement au café).

Vous l’aurez compris, le matcha on adhère et on adore. Si vous souhaitez vous y mettre également, vous vous demandez peut-être où vous en procurer. Vous pouvez généralement en trouver dans les magasins bio. Nous vous conseillons également celui de chez Kazidomi

(Pssst! Profiter de 20€ de réduction sur l’abonnement Kazidomi annuel avec le code HAPPYISCHIC20)

poudre matcha
© Kazidomi

Dans cette catégorie...