Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Food Société

Comment réduire l’impact de notre alimentation sur l’environnement

La viande, les avocats et fruits exotiques, le café,… nombreux sont les produits alimentaires qui sont pointés du doigt pour leur impact sur l’environnement. Dans cet article nous nous penchons sur la question et vous rappelons quelques conseils pour agir au quotidien, en conscience, à notre échelle. 

L'impact écologique de notre alimentation

Saviez-vous que notre alimentation a un impact énorme sur les gaz à effets de serre (GES)? En effet, un quart des GES proviennent de notre alimentation. Près de 60% de ces émissions sont issues de produits de matières animales, et actuellement, le bœuf et l’agneau en représentent la moitié (source). Si on recommande de plus en plus aujourd’hui de diminuer sa consommation de viande c’est notamment pour la cause animale mais également pour préserver l’environnement. 

Un autre aliment dont on ne suspecte peut-être pas toujours l’impact écologique, est le café. Et oui, on a peut-être souvent tendance à l’oublier mais le café n’a pas l’avantage du local, puisqu’il s’obtient à partir des graines torréfiées du caféier, un arbuste originaire des régions tropicales. En 2013 une étude  à démontrer que l’empreinte carbone du café représentait 4,98kg de CO2 par kg de café avant torréfaction (source). Même problème pour le thé qui, lui aussi, est souvent importé de loin. De plus en plus nombreux sont ceux qui troquent leur café du matin pour une tasse de chicorée, dont la France est le premier producteur mondial. Pourquoi pas essayer afin de diminuer notre consommation de café ? 

L’impact CO2 de notre alimentation se produit à différents nouveaux, plus importants selon le type d’aliment. Pour la viande boeuf, par exemple, c’est l’agriculture et le changement d’usage des sols qui lui confèrent la plus mauvaise note en terme d’écologie. Parmi tous les produits alimentaires, ceux-ci peuvent donc avoir un impact également au niveau de l’alimentation animale, la transformation, la distribution, le transport ou encore le conditionnement. 

Cela fait beaucoup à penser vous nous direz probablement… Et nous sommes d’accord avec vous. Cependant, être informé.e.s permet de mettre en place de petites actions quotidiennes, en toute conscience mais sans pression, pour réduire l’impact écologique de notre alimentation.

Agir en conscience et à son échelle : nos conseils

REVOIR SON RÉGIME ALIMENTAIRE

Si nous voulons vraiment réduire ces émissions de GES, il est nécessaire de passer par une remise en question de notre régime alimentaire. Avec l’alimentation occidentale traditionnelle que nous connaissons, on mange souvent trop, trop gras, trop sucré, trop salé et trop de viande. Une première chose que nous pouvons donc mettre en place si on souhaite diminuer l’impact de notre alimentation sur notre environnement, et notre santé, est de réduire sa consommation de viande. 

Attention, on ne vous dit pas qu’il faut spécialement totalement arrêter la viande. Comme souvent, tout est une question d’équilibre. Il est tout à fait possible d’apprendre à instaurer des quelques jours par semaine où on trouve une alternative à la viande par exemple. Saviez-vous d’ailleurs qu’on peut trouver un large apport en protéines dans de nombreux produits qui ne sont pas d’origine animale ? Nous citerons par exemple le quinoa, les légumineuses, les noix, les graines, le soja,… 

➡️Les restos végé de Bruxelles 

CONSOMMER LOCAL ET DE SAISON

S’il existe des marchés près de chez vous, ce peut être l’opportunité d’acheter des produits locaux et bien souvent de saison. Car on ne va pas se mentir, trouver des fraises au supermarché en plein mois de décembre, ce n’est pas normal. Ces fruits ont été transportés de pays beaucoup plus chauds ou cultivés sous serres surchauffées (bien souvent en bateaux ou en avions, etc.) et cela n’aide pas à réduire leur impact de CO2. On ne le répétera sûrement jamais assez, plus nous consommons local et de saison, moins notre alimentation sera polluante et ça, c’est cool ! Ajoutons également que pour notre santé, cette pratique est bénéfique. Les fruits et légumes de saison sont riches en vitamines. 

ALLer FAIRE ses COURSES À PROXIMITÉ

Dans le même esprit que de consommer local et de saison, évitons le plus possible de parcourir des kilomètres en voiture et d’émettre des quantités importantes de gaz à effet de serre. Quand c’est possible, allons faire nos achats à pied, à vélo ou en transports en commun. De petits gestes, d’accord, mais qui peuvent faire la différence si on est nombreux à y penser.

➡️5 supermarchés BIO de Bruxelles à découvrir

➡️Février sans supermarché 

ÉVITER LES ALIMENTS EMBALLÉS ET TRANSFORMÉS

On ne vous apprend rien en vous affirmant que la réduction du plastique devient urgente si on veut pouvoir préserver notre belle planète. Malheureusement, c’est encore trop fréquemment qu’on trouve des aliments emballés dans du plastique.

Petit rappel : quand vous allez faire vos courses, n’oubliez pas de prendre des sacs à vracs, pour y mettre vos fruits, légumes ou tout ce que vous pouvez acheter en vrac. Car même si le magasin propose des sachets en papier, ce qui est mieux que du plastique c’est sûr, cela reste des déchets. 

Juste après les aliments emballés, on trouve les aliments transformés. On parle de tout ce qui est : les boissons sucrées, les bonbons, chocolats, les desserts surgelés et la liste est encore longue, mais vous avez compris qu’on parle des aliments gras et trop sucrés. Essayez de réduire votre consommation de ces derniers et tournez vous vers des aliments plus sains comme les noix, les fruits de saison, remplacez les boissons sucrées par de l’eau aromatisée maison. La planète s’en potera mieux mais votre santé, encore plus ! Tout est lié… 😊

Limiter LA CONSOMMATION DE PLATS CONGELÉS ET PRÉPARÉS

Les plats congelés et préparés font partie de la catégorie des aliments transformés et en plus de ça, ils sont très gourmands en énergie lors de leur production et de leur conservation (chaîne du froid). On essaye au maximum d’éviter au maximum d’en acheter.

EVITER LE GASPILLAGE

Le dernier conseil et pas des moindres, faisons un maximum attention à ne pas gaspiller la nourriture. Pour dire stop au gaspillage alimentaire, établissons nos menus à l’avance et préparons bien la liste de courses, veillons aux dates de péremption, cuisinons les justes quantités, accommodons les restes… 

N’oubliez pas que personne n’est parfait et que si nous appliquons déjà ne serait-ce qu’un ou deux de ces conseils au quotidien, nous faisons un effort à notre échelle !

Lire aussi … 

➡️Les petits gestes pour réduire son empreinte écologique 

Aline Vlasselaer

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Dressing minimaliste : 4 conseils à adopter

Un intérieur toujours rangé et une décoration toute blanche, une penderie avec 3 t-shirts impeccables qui pendent, une étagère avec 2 livres et 1 lampe … vous avez peut-être une vision un peu réductrice du mode de vie minimaliste (ou idéalisée selon les points de vue). 

Pourtant, le minimaliste se définit surtout par un art de vie à adopter pour se recentrer sur l’essentiel et ne posséder que ce dont on a besoin. Et, nous avons chacun des besoins différents ! 

1. Établir ses propres règles

Adopter un dressing minimaliste n’implique pas de se débarrasser de l’intégralité de ses vêtements. Certaines personnes optent pour la méthode de 333, c’est-à-dire avoir une garde-robe composée de 33 pièces que l’on change tous les 3 mois selon les saisons. D’autres encore vont choisir de tourner autour du chiffre 7 avec 7 hauts, 7 bas et 7 accessoires. On parle également de garde-robe capsule quand toutes les pièces du dressing peuvent être associées entre elles. 

Mais, surtout, c’est à vous d’établir vos propres règles ! Que vous souhaitiez conserver 30 ou 50 pièces dans votre dressing, l’idée est de garder l’essentiel, ce que vous êtes sûr de porter régulièrement. 

2. Trier sa garde-robe

C’est le moment de trier sa garde-robe … Cela va vous permettre d’y voir un peu plus clair. A la Marie Kondo, gardez les pièces que vous mettez régulièrement et celles qui vous rendent heureux.ses. Pour les autres, on vous donne nos conseils dans cet article : “Que faire des vêtements que l’on ne porte plus?« . 

Si vous avez un doute sur une pièce, vous pouvez utiliser la méthode des cintres : alignez tous les cintres du même côté et lorsque vous portez un vêtement, retournez-le … Vous verrez rapidement quelle pièce vous ne portez pas. 

3. Trouver son style

En connaissant votre style et en sachant les pièces que vous aimez et dans lesquelles vous vous sentez bien, ce sera plus facile d’adopter un dressing minimaliste. Si ce n’est pas clair pour vous, posez-vous quelque temps et faites le point, regardez votre garde-robe et déterminez les pièces que vous adorez et que vous portez le plus souvent, ont-elles quelque chose en commun ? Cela vous aidera dans vos futurs achats. Vous pouvez également faire appel à une conseillère en image ou faire une analyse colorimétrique. 

Notez que votre style peut aussi évoluer dans le temps, restez à l’écoute de vos envies et besoins.  

➡️Best Self : un programme d’image personnelle pour refléter qui vous êtes vraiment

4. Faire des achats conscients

Adopter une attitude minimaliste suppose de tendre vers des achats intentionnels et réfléchis et tenter de réduire (voire oublier) les achats impulsifs. 

Après avoir trié votre garde-robe et fait le point sur votre style, questionnez-vous sur ce dont vous avez vraiment besoin et privilégiez les pièces intemporelles et indémodables. Et pour chaque achat, posez-vous quelques questions : n’ai-je pas déjà un article similaire ? Est-ce que je peux porter cet article plus d’une fois ? En ai-je besoin ? Pourrais-je le trouver ailleurs dans un circuit plus responsable ? Mais attention, l’important est de vouloir progresser et pas d’être parfait.e ! 

➡️Mode belge : ces marques à suivre 

➡️Tendances printemps-été 2022 : les indémodables 

Doit-on encore le répéter ? “Acheter moins mais mieux” est notre adage favori ! 

Prêt.e.s à adopter un dressing minimaliste ? 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Les applications de mode éco-responsable

Imaginez-vous en plein shopping, vous craquez pour une marque mais vous ne trouvez rien de concret sur l’impact environnemental de celle-ci.  Ou bien devant votre garde-robe désespéré de trouver une tenue sympa à mettre aujourd’hui sans craquer pour un nouvel achat. Pas de panique, toutes ces applications de mode éco-responsable vont vous rendre la vie plus facile !

GOOD ON YOU

Good on you, c’est une application super pratique qui permet de découvrir, sur une échelle allant de 1 (étant « à éviter) à 5 (étant « excellent »), l’impact environnemental de telle ou telle marque. Il suffit de rentrer dans la barre de recherche le nom de l’enseigne et l’application vous fournira toutes les informations qu’elle a pu trouver. Le petit plus de cette appli est qu’elle propose des marques alternatives qui sont classées « excellentes ». Quand on est en plein shopping, pouvoir vérifier rapidement l’impact environnemental d’une marque de façon fiable, c’est vraiment un plus !

Pour le petit instant célébrité, l’application est fortement soutenue par Emma Watson. L’actrice de Harry Potter, extrêmement engagée en termes de mode durable, est devenue une source incontournable en termes d’idées et de conseils lorsqu’il s’agit de protéger notre planète et ses êtres vivants. Une personne à suivre sur les réseaux si on cherche un peu de motivation pour passer à une mode durable !

30 WEARS

Si vous avez besoin d’un petit peu de motivation pour passer à une mode durable, le défi « 30 wears » de l’application, du même nom, est faite pour vous ! Cette plateforme vous challenge de porter 30 fois le même vêtement. De cette façon, vous vous rendez compte à quel point, parfois, on ne porte qu’une ou deux fois un habit avant de s’en débarrasser. L’application a pour but de faire réfléchir les gens lorsqu’ils achètent une pièce en se posant systématiquement la question : « est-ce que je vais porter ce vêtement au moins 30 fois ? ». 

SAVE YOUR WARDROBE PACK ET PLAN

Le slogan de cette application la résume assez bien : « Votre garde-robe numérique pour un avenir de mode plus durable ». Save Your Wardrobe est une véritable alliée en termes de mode éco-responsable. Elle vous invite à construire votre dressing numérique et vous aide à imaginer des tenues en fonction de ce que vous possédez déjà. Vous avez un assistant à tout moment avec cette application, car celle-ci vous prodigue des conseils personnalisés en fonction de votre style, de votre calendrier et de la météo. L’application fonctionne avec des partenaires, favorables aux initiatives durables, pour être la plus complète possible. Grâce à eux, vous pouvez réparer, nettoyer à sec ou encore faire don de vos vêtements en un seul clic ! Si un petit matin vous ne savez pas quoi mettre, n’hésitez pas et tester ce que cette app a à vous offrir comme idée !

Clear Fashion

Clear Fashion est une application basée sur le même principe que Yuka. Il vous suffit de scanner le code-barres Clear fashion score sur les vêtements dont vous souhaitez connaître l’impact environnemental. Le but de Clear fashion est de fournir une étiquette indépendante pour que vous puissiez vous faire une vraie idée de l’impact environnemental des marques. Le petit hic avec cette application, c’est qu’il n’y a encore pas beaucoup de marques qui se sont lancées, et donc Clear fashion n’est pas encore une application très pertinente. Mais ils sont en train de faire campagne pour que le plus de marques possibles affichent leur Clear fashion score. À noter que pour l’instant l’application n’est pas disponible en Belgique, mais l’app est en pleine évolution, donc affaire à suivre… 

Toutes ces applications de mode éco-responsable ne sont pas belges, mais elles sont malgré tout super utiles pour apprendre à consommer mieux. On espère qu’avec elles, votre shopping durable s’avère moins compliqué à faire !

 Aline Vlasselaer

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté

Nos meilleurs conseils tatouage

Vous venez de faire un tattoo ou pensez passer le cap ? On vous livre nos conseils tatouage pour en prendre bien soin ! 

PRÉPARER SA PEAU

Vous ne le savez peut-être pas, mais certains endroits du corps peuvent être préparés avant un tatouage. Typiquement, les endroits où la peau est très fine comme les mains et les pieds. Ce que de nombreux tatoueurs conseillent est de faire des gommages quotidiens et bien hydrater deux semaines avant de faire le tatouage. 

Qui dit préparer sa peau veut aussi dire bien l’hydrater et ne pas trop s’exposer au soleil. Et l’élément le plus important : oubliez les crèmes anesthésiantes en tout genre. Si vous ne l’avez jamais lu ou entendu, c’est un vrai calvaire pour les tatoueurs, car ces crèmes anesthésient les tissus, et de ce fait, les rendent beaucoup plus difficiles à tatouer. Dans le même registre, les crèmes teintées ou grasses sont fortement déconseillées.

Le meilleur conseil qu’on peut vous donner afin de préparer votre peau au mieux est de bien vous reposer la veille et de surtout ne pas boire d’alcool. Vous risquez de beaucoup plus saigner et de rendre la vie impossible au tatoueur.

DIFFÉRENTS ENDROITS = DIFFÉRENTES DOULEURS

Vous l’avez sûrement déjà entendu, la douleur dépend des personnes. Mais malgré tout, certains endroits demeurent plus douloureux que d’autres sur le plan théorique. À commencer par les mains et les pieds, car comme cité juste au-dessus, la peau est très fine à ces endroits-là. Juste après, c’est la colonne vertébrale et la cage thoracique. En général tatouer sur ou près d’un os s’avère être assez douloureux. Et on n’oublie bien sûr pas les endroits où passent beaucoup de terminaisons nerveuses comme les chevilles par exemple. Mais, on le répète, les endroits les plus douloureux changent entre chaque personne. Si vous avez peur de la douleur, retenez surtout qu’un tatouage est très souvent bien moins douloureux qu’on ne le pense.  

BIEN CHOISIR L’EMPLACEMENT

Choisir l’emplacement de son tatouage, c’est primordial ! Et on a quelques conseils pour vous à ce sujet. Tout d’abord, lorsque le tatoueur place le stencil (le dessin à appliquer sur la peau qui lui permet de réaliser le tatouage), il faut faire très attention à ne pas recouvrir un grain de beauté. Vous risquez de ne pas pouvoir le surveiller, et voir s’il change de forme ou de taille et c’est plutôt à éviter. 

Tous les endroits où la peau se plie, comme le pli du coude, du genou et de l’aine. Durant la cicatrisation du tatouage, il faut faire extrêmement attention à ne pas frotter la peau du tatouage, que ce soit avec la peau ou des vêtements trop collants.

COMMENT PRENDRE SOIN DE SON TATOUAGE ?

Règle numéro 1 : pendant 2 semaines (le temps de cicatrisation moyen d’un tatouage) on nettoie à l’eau tiède et éventuellement avec du savon au ph neutre. On tapote doucement pour sécher. Ensuite, on applique sa crème cicatrisante en fine couche (Bepanthen par exemple, qui est la crème la plus connue pour les tatouages). 

Règle numéro 2 : durant la cicatrisation, ça chatouille. Et bien évidemment, il est interdit de gratter, au risque d’enlever de l’encre.

Règle numéro 3 : pendant 2 semaines, pas de bains, de jacuzzi, bref tout ce qui vous amène à être baigné dans l’eau ! Car qui dit eau stagnante, dis mauvaises bactéries et irritations ! D’ailleurs, petit conseil, si vous voulez vous faire tatouer en vacances, attendez plutôt la fin de votre séjour pour pouvoir profiter pleinement de la mer et/ou de la piscine ! 

Règle numéro 4 : on protège ses tatouages du soleil ! Et ça pendant toute leur vie. Si vous souhaitez préserver votre tatouage, et particulièrement sa couleur pour éviter qu’il vire trop rapidement au vert, appliquez un SPF indice 50 à chaque exposition. 

Maintenant, vous savez tout, alors il ne reste plus qu’à vous lancer ! 

Lire aussi … 

➡️Où se faire percer en Belgique ?

Aline Vlasselaer

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Les bienfaits d’une routine bien-être quotidienne

Les études et les écrits sur les habitudes et les routines se font de plus en plus nombreux. La raison ? Adopter des habitudes quotidiennes peut nous apporter énormément : moral, diminution du stress, meilleure forme et productivité,… Les bienfaits sont multiples et très intéressants. 

Qu’est-ce qu’une routine bien-être ?

Une routine est une série de petites habitudes quotidiennes que vous mettez en place pour vous apporter bien-être et sérénité. Séance de yoga, running, marche, soin de la peau, méditation, journaling,… sont les étapes assez populaires d’une routine. Cependant, la vôtre doit être 100% personnelle et adaptée à vos besoins et vos envies. Il n’est pas spécialement nécessaire d’adopter une routine matinale d’une heure pour en ressentir les bienfaits. Et c’est tant mieux ! Vous pouvez très bien commencer par 10 minutes de marche, de méditation ou encore de lecture tout en buvant votre boisson chaude préférée. 

➡️Self-love : 5 conseils pour cultiver l’amour de soi

Mymatchabox, votre partenaire bien-être mensuel

Mymatchabox est une box lifestyle qui vous offre l’opportunité de profiter d’un moment de détente et de lâcher prise. Un univers qui correspond parfaitement au produit phare du concept : le matcha. Un thé vert en poudre japonais reconnu pour ses nombreuses vertus physiques et psychiques. Préparer et boire du thé matcha, c’est avant tout un moment pour prendre soin de soi. Recevez également chaque mois des produits lifestyle et éco-responsables selon un thème surprise. Cosmétiques, bijoux, soins, déco, goodies,… L’idée est de compléter et offrir une expérience complète. 

Vous souhaitez vous offrir un moment de détente à intégrer dans votre routine ? Découvrez la box de Juin intitulée « LES 4 SENS », avec 4 surprises d’une valeur de 40€ pour seulement 25,90€.

Les bienfaits d’une routine : sérénité, efficacité, forme physique et mentale

Tout d’abord, mettre en place et adopter une routine quotidienne peut apporter un sentiment de sécurité et de sérénité. Ce qui a pour effet de diminuer le stress en libérant son esprit d’une charge mentale concernant les tâches à accomplir notamment. 

Ensuite, le côté systématique d’une routine va de pair avec efficacité. Un point positif qui peut booster notre motivation et aider grandement à la gestion de notre emploi du temps. 

Nombreux aussi sont ceux qui intègrent une activité physique à leur routine quotidienne. Course à pied, marche, yoga, renforcement musculaire,… Quoi qu’il en soit, ce n’est plus un secret qu’une activité sportive régulière est excellente pour la forme mais aussi pour le mental et le bien-être en général.

Finalement, faut-il vraiment expliquer pourquoi prendre du temps pour soi tous les jours peut-être bénéfique pour notre bien-être? 

Comment créer sa propre routine

Le plus difficile dans la mise en place d’une routine, ce sont les premiers jours. Il existe de nombreuses théories quant au temps nécessaire pour adopter de nouvelles habitudes. Beaucoup s’accordent autour de 21 jours. De toute façon, c’est probablement propre à chacun et au type d’habitudes dont il s’agit. Mais si nous pouvons vous conseiller une chose c’est de tenir bon pendant un mois et, très vite, vous observerez les effets positifs qui vous suffiront à garder votre routine quotidienne. 

“D’accord, mais qu’est-ce que j’intègre comme habitude à ma routine ?”

Une fois de plus, c’est entièrement personnel en fonction de vos besoins et affinités. Il n’y a donc pas de routine parfaite mais voici quelques idées d’habitudes parmi lesquelles vous pouvez faire votre sélection pour imaginer et tester votre routine 100% personnalisée. 

  • Méditation 
  • Yoga, étirements
  • Marche 
  • Sport 
  • Ecriture 
  • Lecture
  • Danse
  • Préparer sa boisson préférée
  • Soin de la peau 
  • Rangement
  • Organisation 
  • Jardinage
  • … 

Cette liste est bien entendu non exhaustive, à vous d’imaginer ce qui peut vous apporter bien-être et sérénité dans votre quotidien. 

Beaucoup de personnes choisissent d’adopter une routine matinale qu’ils suivent dès leur réveil. Mais, évidemment, c’est encore une fois 100% personnel. Vous pouvez tout aussi bien mettre en place une routine relaxante pour le soir et même l’effectuer en pleine journée. En bref, il y a zéro règle pour pratiquer une routine. Si ce n’est de faire ce qui vous plaît ! 

Pour finir, répétons-le, il n’est pas nécessaire de tout de suite imaginer une longue routine que vous risquez de rapidement abandonner, par manque de temps par exemple. Commencez par une ou deux habitudes auxquelles vous viendrez, si vous le souhaitez, en ajouter d’autres au fil du temps. Votre routine peut, et doit, de toute façon évoluer avec le temps et vos envies. 

Une chose est sûre, l’essayer pour de vrai, c’est l’adopter ! 

Lire aussi … 

➡️Le thé matcha et ses bienfaits 

➡️Les bienfaits du yoga 

➡️8 conseils pour une rentrée organisée 

*article sponsorisé 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Les gestes éco-responsables à adopter en voyage

Profiter de ses vacances et avoir un comportement respectueux de l’environnement est possible. Le premier geste à appliquer serait sans doute d’éviter l’avion (nos idées de destinations sans avion en Europe dans cet article) et d’opter pour un mode de transport plus green. Néanmoins, ce n’est pas toujours possible et l’important est de faire de son mieux ! Voici une série de petits gestes éco-responsables faciles à adopter même en voyage. 

➡️Voyager de façon éco-responsable

➡️10 activités slow et éco-responsables à faire en été

Limiter et trier ses déchets

Même en vacances, on dit non au plastique à usage unique. Vous pouvez, par exemple, emporter avec vous quelques tote bags pour vos achats et votre gourde pour boire tout au long du voyage. 

Bien souvent, les vacances riment aussi avec apéro ou pique-nique sur la plage ou à la montagne, quand vous quittez le lieu, veillez à bien tout reprendre avec vous pour ne laisser aucune trace de votre passage. Repérez les poubelles de tri dans votre destination et triez tous les déchets qui peuvent être recyclés. 

Pour les fumeurs, pensez à emporter un petit cendrier portatif et surtout, ne jetez pas votre mégot dans la nature !

femme robe blanche gourde eau

Respecter la faune et la flore

Prenez en compte et soyez attentif à la nature qui vous encercle. Tout ce qui vous entoure fait partie intégrante d’un écosystème qui doit être respecté. Ainsi, on évite de ramasser des coquillages sur la plage, de cueillir des fleurs et de déranger ou nourrir les animaux sauvages, de sortir des chemins balisés en balade. 

Choisir une crème solaire respectueuse de l’environnement

Environ 25% de notre protection solaire se dilue dans l’eau quand on se baigne … et elle n’est pas toujours très éco-friendly ! Certains pays ont déjà interdit l’utilisation de crèmes solaires chimiques sur leurs plages. L’idéal est de choisir une crème solaire à base de filtres minéraux. 

➡️Bien choisir sa crème solaire 

Consommer local

En vacances à l’étranger ? Profitez-en pour goûter les spécialités locales à base de produits frais. En plus de limiter la production de CO2, vous soutenez l’économie locale et vous ferez sûrement de très belles découvertes culinaires. Ce conseil vaut également pour les souvenirs. Réfléchissez bien avant de ramener un cadeau de vacances et faites attention à sa provenance en privilégiant les achats chez les petits artisans. 

Utiliser les transports en commun ou se déplacer à pied

Une fois sur place, utilisez, quand cela est possible, les transports publics ou déplacez-vous à pied ou à vélo. Cela vous permettra aussi de réduire le rythme et de prendre le temps de découvrir les environs. 

Ne pas abuser de la climatisation

Si vous partez dans un pays chaud, il est tentant d’allumer la climatisation à fond … C’est parfois difficile de faire sans,  mais essayez de ne pas en abuser. Si vous logez à l’hôtel, évitez également de la laisser au maximum quand vous n’êtes pas dans la chambre; baissez plutôt les rideaux ou volets durant la journée. 

Privilégier des activités non-polluantes

Vous n’êtes pas vraiment du genre bronzette toute la journée et vous aimez bouger ? Ok ! Mais essayez de privilégier des activités moins polluantes qui ne nécessitent pas de moteur comme le paddle ou le surf à la plage ou encore la randonnée ou l’escalade à la montagne.  

2 hommes paddle surf sur eau

Éteindre les lampes et ses appareils électriques

Un dernier geste très facile à mettre en place. Débranchez toujours vos appareils électriques et éteignez les lampes après votre passage dans une pièce. Découvrez aussi comment réduire votre empreinte numérique dans cet article

Lire aussi … 

➡️Dix habitudes à prendre pour diminuer son empreinte écologique

Alors, prêt à appliquer ces gestes éco-responsables en voyage ? 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle Sorties

Slow travel : où et comment voyager en Europe ?

L’été rime souvent avec vacances, c’est le moment où l’on a besoin de déconnecter, profiter du beau temps et faire une pause au boulot. Est-il possible de voyager et concilier ses valeurs éco-responsables ? Oui ! Cela passe par des petits gestes à adopter sur place mais aussi une façon de repenser le voyage en lui-même. 

Quelques conseils slow travel

Adopter une attitude slow en voyage signifie faire attention à son comportement sur place. Il s’agit de continuer à trier ses déchets, essayer de laisser le moins de traces possible de son passage, réserver des hôtels ayant une charte éco-responsable. Cela passe également par le choix de son moyen de transport. Pour les trajets de moins de 1500 km on évite l’avion, on essaye de prendre plus souvent le train et utiliser les transports publics une fois sur place par exemple. Enfin, adopter le slow travel c’est aussi voyager de manière consciente, ralentir le rythme, tester de nouvelles activités et profiter à 100% de son voyage. 

Où partir depuis la Belgique en train ?

Amsterdam

En moins de 2h de train (2h30 en voiture!), rejoignez Amsterdam depuis Bruxelles pour un city-trip dans la jolie ville d’Amsterdam. Sur place, on opte évidemment pour le moyen de locomotion préféré des Hollandais … le vélo ! 

Vienne

Vous avez toujours rêvé de voyager en train de nuit ? Partez à la découverte de Vienne, au cœur de l’Autriche à bord du ÖBB Nightjet qui relie directement Bruxelles à Vienne (environ 14h de train), 3 fois par semaine. Une chose est sûre, le voyage commence dès l’embarquement dans le train.  

Barcelone

Barcelone vous semble loin ? Figurez-vous qu’elle est située à moins de 1500 km … alors si possible, on évite l’avion ! En moins de 10h de trajet, vous serez assis à manger des tapas ou à vous prélasser à la plage de la Barceloneta. Deux possibilités : Bruxelles – Valence – Barcelone ou Bruxelles – Paris – Barcelone. Et oui, c’est possible d’éviter l’avion ! 

Londres

Un grand classique ! Bruxelles est reliée directement à Londres par l’Eurostar. A plus de 300 km/h, vous serez à Londres en 2h top chrono. Attention, l’Angleterre ne faisant plus partie de l’Europe, vous aurez besoin d’un passeport pour vous rendre dans sa capitale. 

Marseille

Plutôt envie de vacances au bord de mer sous le signe du repos ? Saviez-vous que le sud de la France est relié par un direct Bruxelles-Marseille en 5h ? C’est le moment ou jamais de réserver ses vacances au soleil.  

Interrail : la solution slow pour un voyager en Europe

Le pass Interrail est un ticket de train combiné qui vous permet de voyager pour une durée déterminée de 4 jours à 3 mois en empruntant les trains que vous souhaitez à travers 33 pays européens. 

La vanlife, et pourquoi pas ?

A la mode depuis quelques années, voyager en van est une solution pour éviter de prendre l’avion. Certes, ce mode de voyage n’est pas adapté, ni au goût de tout le monde. Sillonner les routes à travers un van aménagé suppose moins de confort mais aussi de très belles découvertes !

Et si on testait au moins une fois dans sa vie ? De plus en plus d’entreprises mettent en location des vans déjà aménagés pour expérimenter l’aventure. Pour une première expérience, vous pouvez rester en Belgique ou partir sur les routes allemandes, un pays où la vanlife est très appréciée avec de nombreuses aires de stationnement prévues à cet effet (le camping sauvage par contre est interdit). Vous pouvez aussi vous rendre aux Pays-Bas, à la découverte de la Zélande et ses paysages naturels et sauvages. 

Discoverent, micro-aventures pour voyage inoubliable

Envie de vacances sportives, d’activités qui sortent de l’ordinaire mais qui allient découverte et éco-responsabilité ?

DiscoveRent est une Agence d’Aventure Responsable qui propose à la fois des expéditions en Europe et des micro-aventures en Belgique. Marie et Maxime, à la tête du projet, souhaitent prouver qu’il est possible de faire un voyage d’exception sans partir à l’autre bout du monde ! DiscoveRent encourage le train et le covoiturage et ils choisissent leur partenaire avec soin : des logements en pleine nature et des activités respectueuses de l’environnement. Lors de chaque aventure, vous êtes entourés de guides professionnels et les activités sont adaptées à tous les niveaux. 3 expéditions en Europe sont prévues pour cet été : 

PS : DiscoveRent a lancé sa campagne de financement, ça se passe par ici

Et en Belgique alors ?

Pas besoin de partir au bout du monde pour être dépaysé, notre pays regorge aussi de pépites ! 

Sahara de Lommel

Des dunes de sable blanc niché … un véritable air de Sahara mais vous êtes pourtant bien en Belgique, à Lommel, situé à 1h seulement de la capitale. Se reposer, se balader, se prélasser au soleil, tous les éléments pour une journée dépaysante sont réunis ! 

Le jardin japonais de Hasselt

Fan de culture japonaise ? Rendez-vous à Hasselt pour assouvir votre passion. Maison de cérémonie, divers petits monuments, étangs, cascades et cerisiers qui évoluent au fil des saisons, tout y est pour retrouver l’ambiance zen d’un véritable jardin japonais. 

L’Ardenne belge

Région historique et naturelle, l’Ardenne belge est le poumon vert de la Belgique et il y en a pour tous les goûts. Coup de cœur à la rédac’ pour le  Parc naturel des deux Ourthes, parfait pour un long week-end. 

*Article sponsorisé

Dans cette catégorie...

Catégories
Food Sorties

Les terrasses de Bruxelles où manger cet été

CHALET ROBINSON

Commençons par un incontournable, le chalet Robinson du Bois de la Cambre. Ce restaurant est situé sur « l’île » du bois de la cambre. Oui oui, vous avez bien lu, une île ! Il faut prendre l’embarcadère afin d’arriver à destination (si vous êtes chanceux, vous tombez sur le capitaine qui vous offre des bonbons à la fin du voyage ;)) Ce restaurant, bien connu de tous, est malheureusement très vite réservé (et encore plus pendant la saison estivale) N’hésitez donc pas à vous y prendre bien à l’avance.

©Chalet Robinson

LA BRASSERIE DE LA PATINOIRE

Également située au Bois de la Cambre, la Brasserie de la patinoire est ouverte 7 jours sur 7 et offre une vue magnifique sur le Bois de la Cambre. Et petit plus de ce lieu, annexé au restaurant vous trouverez l’écailler de la Patinoire. L’endroit parfait pour les amoureux des fruits de mer, et tout particulièrement les huîtres. On vous conseille de réserver (cela se fait uniquement par téléphone) pour être sûr d’avoir une table.

©Brasserie de la Patinoire

BRASSERIE GEORGES

Situé à Uccle, le restaurant « Brasseries Georges » existe depuis 1986 et n’est pas prêt de s’arrêter. Ce restaurant est réputé pour une cuisine française de qualité et spécialisé dans les fruits de mer. L’écailler des Brasseries Georges à Uccle, est reconnu pour ses fruits de mer de première fraîcheur et de qualité supérieure. Et pour ceux qui préfèrent manger à l’ombre, la brasserie George possède la plus belle des terrasses ombragées ! Mention spéciale pour leur service take away qui vous permet de commander à emporter vos plats préférés ! 

©Brasserie Georges

L’AUBERGE DES MAÏEURS

Dans un cadre totalement opposé, l’Auberge des Maïeurs by La Finca, est une ancienne ferme située au cœur de la commune de Woluwe-Saint-Pierre. Ce restaurant vous propose de venir découvrir une cuisine champêtre et créative. La Finca fournit directement ses délicieux fruits et légumes bio et ses œufs frais au restaurant. Un gros plus ! Le résultat est une cuisine 70% biologique, de terroir et inventive. C’est ce qu’on appelle un vrai circuit court !

©L'Auberge des Maieurs

LE JARDIN DU PESAGE

Le Jardin du Pesage, c’est un restaurant unique, ludique, familial et sympathique. Bref tout ce qu’on aime ! Ce restaurant est situé au cœur de Bruxelles, en lisière de la Forêt de Soignes. Le lieu est tout simplement magique et d’une architecture à couper le souffle. Et la cerise sur le gâteau ? Ce restaurant prône une démarche éco-responsable en accord avec la philosophie en cuisine, qui met en avant les cuissons lentes, les produits locaux et les petits plats à partager. Un véritable petit bout de paradis. 

©Le Jardin du Pesage

Cet été s’annonce très chaud, donc n’hésitez pas et partez à la conquête des terrasses bruxelloises, elles n’attendent que vous !

Lire aussi … 

➡️Que faire à Bruxelles quand il fait beau ? 

Aline Vlasselaer

Dans cette catégorie...

Catégories
Sorties

Que  faire à Bruxelles quand il fait beau  ?

Que faire à Bruxelles quand il fait beau ? On vous donne nos activités favorites … et gratuites ! 

Et quand il pleut ? 

➡️Que faire en Belgique quand il pleut ? 

BOIRE UN VERRE SUR UN ROOFTOP

Tout d’abord, commençons avec ce que les Belges savent faire le mieux : sortir en terrasses boire un verre au soleil ! Que ce soit à Flagey, Ixelles, Saint-Gilles ou encore dans le centre, quand il s’agit de profiter du beau temps, les terrasses ensoleillées sont parfaites pour ce job ! Et en été, les rooftops sont de sortie, on vous donne les meilleures adresses pour ne pas rater ça. 

Le Jardin (Rue du Marché aux Poulets 7, 1000 Bruxelles (entrée)) en plein centre pour profiter d’une vue imprenable sur la capitale.

Le « The roof by the 1040 » (Place Jourdan 1 1040 Bruxelles) un rooftop super branché pour profiter de la vue sur la place Jordan et le centre.

Le « The view » (Rue de Meudon 54 A, 1120 Bruxelles) clairement le plus “instagramable” des rooftop qui vous offre une vue imprenable sur le canal de Willebroek. 

Lire aussi … 

➡️Les terrasses de Bruxelles où manger cet été

SE PERDRE DANS LES RUES DE BRUXELLES

Dès qu’il fait beau, on a qu’une envie : aller se balader ! Que ce soit en ville ou en forêt, profitez du bon temps pour vous promener. Et ne manquez pas ce que ce qui se cache sous nos yeux : les architectures et tous les artistes urbains qu’on peut croiser par hasard. Et pour vous aider, voici quelques endroits plutôt sympas où se perdre. 

Sablons

Le quartier des Sablons et des Marolles. Si vous aimez chiner dans les brocantes, n’hésitez pas un seul instant à aller voir le marché aux puces quotidien sur la place du jeu de balle.

Saint Gery

La place Saint Gery. Si vous vient l’envie d’aller boire un verre entre 2 découvertes de coins sympas de Bruxelles, vous trouverez sans hésiter votre bonheur dans ce quartier autant animé la journée que la nuit ! Et en bonus, le Hall St Gery ne dort jamais puisqu’il y a toujours une expo ou une vente (aux plantes par exemple) organisée. 

Bailli

Le quartier Bailli et Châtelain. Le juste-milieu entre petits commerces et restaurants et à deux pas du Bois de la Cambre. 

Palais de justice

Et si en fin de journée vous vous retrouvez près du Palais de justice, allez admirer le coucher de soleil depuis la place Poelaert, vous ne serez pas déçu !

FAIRE LE PLEIN D’ART ET DE CULTURE

Pendant 2 mois à Bruxelles (du 18 juin au 15 août 2022),  le Vaux Hall ouvre ses portes et vous propose de faire le plein de culture et d’art dans un endroit magique ! Il s’agit d’un des endroits de Bruxelles animé par “Hello Summer”. Pour y accéder, il faut se perdre dans le parc royal et longer le théâtre royal du parc. Au programme, des activités culturelles et familiales pour que tous les publics puissent s’y retrouver. L’événement porte le nom de “Vaux Hall Summer”, se déroule tous les week-ends de l’été et c’est totalement gratuit ! 

Parce que la culture passe aussi par le street art, on vous conseille vivement de suivre le parcours de street art sur la BD. Ce parcours contient pas moins de 65 fresques murales à découvrir dans tout Bruxelles.
Le parcours vous emmène du centre-ville jusque Laeken, c’est ce qu’on peut appeler une belle balade !

Une chose est sûre, la ville de Bruxelles sait vous animer en été, alors n’hésitez pas et venez découvrir ce que la capitale de la ville a à offrir quand il fait beau ! 

➡️10 activités slow et éco-responsables à faire en été

Aline Vlasselaer

Dans cette catégorie...

Catégories
Société

5 gestes pour réduire son empreinte numérique

Et si on vous disait que vous pouviez agir pour la planète en faisant un peu de tri dans votre ordinateur et en changeant vos habitudes sur internet ? Chaque mail envoyé ou stocké, chaque recherche sur Google, chaque téléchargement de photos ou de vidéos nécessitent le fonctionnement de ‘data center’, d’énormes hangars remplis de serveurs  qui chauffent énormément et ont besoin d’être refroidis de manière constante… Evidemment tout cela demande beaucoup d’énergie. Si certains petits gestes peuvent nous paraître inutiles, une simple petite goutte dans l’océan … à la rédac’ nous sommes persuadées que chaque geste, à son échelle, a son importance. Voici 5 gestes à mettre en place pour réduire son empreinte numérique.

L’empreinte numérique, qu’est-ce que c’est ?

L’empreinte numérique se définit par les traces qu’on laisse derrière soi sur internet et l’énergie nécessaire à ce passage. Cette empreinte numérique crée de la pollution numérique et fait grimper notre bilan carbone. Dans le monde, le numérique serait responsable de 4% des gaz à effet de serre (source). Un chiffre considérable sur lequel chacun peut agir à son échelle. 

Cette empreinte prend également en compte la construction et la consommation électrique de nos appareils électroniques comme le téléphone, l’ordinateur ou encore la tablette.

5 gestes pour réduire son empreinte numérique

Changer son moteur de recherche

Un premier geste : dire non à Google. Ce dernier est le moteur le plus puissant du monde et nécessite des serveurs énormes et très polluants. 

Vous pouvez opter pour des moteurs de recherches alternatifs, qui polluent également, mais qui compensent leur empreinte carbone par des dons à des associations ou en plantant des arbres comme Ecosia

Un premier geste qui paraît très simple mais pas toujours évident à mettre en place quand on travaille dans le domaine du digital et où Google est le ‘sacro-saint’ des moteurs de recherche. Si c’est également votre cas, commencez à alterner les moteurs de recherche pour vos recherches pro et personnelles. On le redit, chaque petit geste compte. 

Trier sa boite mail

Envoyer, recevoir, stocker des emails consomme. Alors c’est parti pour un gros tri dans sa (ses) boite.s mails, quelques exemples : 

  • Se désabonner des newsletters qu’on ne lit pas  
  • Supprimer tous les vieux e-mails 
  • Vider sa boîte de Spam 

Vous pouvez utiliser l’outil gratuit Cleanfox (aussi disponible sur téléphone portable!). 

Petite recommandation supplémentaire : quand vous envoyez un mail avec une pièce jointe, pensez à réduire la taille de cette dernière.  

Eviter les espaces de stockages en ligne

Les clouds (ou drive) en ligne sont certes très pratiques mais très polluants car ils font tourner à plein régime les data centers.

Si c’est possible, privilégiez des moyens de stockage comme un disque dur externe ou une clé USB. De nouveau, pour le boulot, cette mesure n’est pas toujours facile à appliquer mais vous pouvez le faire pour vos dossiers personnels.

Enregistrer dans les favoris les sites que l’on consulte fréquemment

Vous allez peut-être sur certains sites tous les jours (Mode in Belgium peut-être ? *rire*)? Enregistrez-les dans vos favoris pour éviter de lancer une nouvelle recherche à chaque fois. Cela permet de consommer 4 fois moins de CO2.

Éteindre ses appareils électroniques et Opter pour des appareils reconditionnés

En veille, nos appareils consomment encore de 20 à 40% d’énergie. On adopte le réflexe de les éteindre quand on ne les utilise pas. 

Votre téléphone vous a lâché ? Vous devez en racheter un ? Dans un premier temps, pensez déjà à recycler correctement vos appareils électroniques. Vous trouverez les points de collecte en Belgique, ici

Au moment de l’achat, faites un tour sur le marché de la seconde main reconditionnée ! Le site le plus connu est Blackmarket mais de plus en plus de grandes enseignes proposent aussi ce service. 

 

Cet article devrait aussi vous intéresser : 

➡️Dix habitudes à prendre pour diminuer son empreinte écologique

Dans cette catégorie...