Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Lifestyle

Les gestes éco-responsables à adopter en voyage

Profiter de ses vacances et avoir un comportement respectueux de l’environnement est possible. Le premier geste à appliquer serait sans doute d’éviter l’avion (nos idées de destinations sans avion en Europe dans cet article) et d’opter pour un mode de transport plus green. Néanmoins, ce n’est pas toujours possible et l’important est de faire de son mieux ! Voici une série de petits gestes éco-responsables faciles à adopter même en voyage. 

➡️Voyager de façon éco-responsable

➡️10 activités slow et éco-responsables à faire en été

Limiter et trier ses déchets

Même en vacances, on dit non au plastique à usage unique. Vous pouvez, par exemple, emporter avec vous quelques tote bags pour vos achats et votre gourde pour boire tout au long du voyage. 

Bien souvent, les vacances riment aussi avec apéro ou pique-nique sur la plage ou à la montagne, quand vous quittez le lieu, veillez à bien tout reprendre avec vous pour ne laisser aucune trace de votre passage. Repérez les poubelles de tri dans votre destination et triez tous les déchets qui peuvent être recyclés. 

Pour les fumeurs, pensez à emporter un petit cendrier portatif et surtout, ne jetez pas votre mégot dans la nature !

femme robe blanche gourde eau

Respecter la faune et la flore

Prenez en compte et soyez attentif à la nature qui vous encercle. Tout ce qui vous entoure fait partie intégrante d’un écosystème qui doit être respecté. Ainsi, on évite de ramasser des coquillages sur la plage, de cueillir des fleurs et de déranger ou nourrir les animaux sauvages, de sortir des chemins balisés en balade. 

Choisir une crème solaire respectueuse de l’environnement

Environ 25% de notre protection solaire se dilue dans l’eau quand on se baigne … et elle n’est pas toujours très éco-friendly ! Certains pays ont déjà interdit l’utilisation de crèmes solaires chimiques sur leurs plages. L’idéal est de choisir une crème solaire à base de filtres minéraux. 

➡️Bien choisir sa crème solaire 

Consommer local

En vacances à l’étranger ? Profitez-en pour goûter les spécialités locales à base de produits frais. En plus de limiter la production de CO2, vous soutenez l’économie locale et vous ferez sûrement de très belles découvertes culinaires. Ce conseil vaut également pour les souvenirs. Réfléchissez bien avant de ramener un cadeau de vacances et faites attention à sa provenance en privilégiant les achats chez les petits artisans. 

Utiliser les transports en commun ou se déplacer à pied

Une fois sur place, utilisez, quand cela est possible, les transports publics ou déplacez-vous à pied ou à vélo. Cela vous permettra aussi de réduire le rythme et de prendre le temps de découvrir les environs. 

Ne pas abuser de la climatisation

Si vous partez dans un pays chaud, il est tentant d’allumer la climatisation à fond … C’est parfois difficile de faire sans,  mais essayez de ne pas en abuser. Si vous logez à l’hôtel, évitez également de la laisser au maximum quand vous n’êtes pas dans la chambre; baissez plutôt les rideaux ou volets durant la journée. 

Privilégier des activités non-polluantes

Vous n’êtes pas vraiment du genre bronzette toute la journée et vous aimez bouger ? Ok ! Mais essayez de privilégier des activités moins polluantes qui ne nécessitent pas de moteur comme le paddle ou le surf à la plage ou encore la randonnée ou l’escalade à la montagne.  

2 hommes paddle surf sur eau

Éteindre les lampes et ses appareils électriques

Un dernier geste très facile à mettre en place. Débranchez toujours vos appareils électriques et éteignez les lampes après votre passage dans une pièce. Découvrez aussi comment réduire votre empreinte numérique dans cet article

Lire aussi … 

➡️Dix habitudes à prendre pour diminuer son empreinte écologique

Alors, prêt à appliquer ces gestes éco-responsables en voyage ? 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle Sorties

Slow travel : où et comment voyager en Europe ?

L’été rime souvent avec vacances, c’est le moment où l’on a besoin de déconnecter, profiter du beau temps et faire une pause au boulot. Est-il possible de voyager et concilier ses valeurs éco-responsables ? Oui ! Cela passe par des petits gestes à adopter sur place mais aussi une façon de repenser le voyage en lui-même. 

Quelques conseils slow travel

Adopter une attitude slow en voyage signifie faire attention à son comportement sur place. Il s’agit de continuer à trier ses déchets, essayer de laisser le moins de traces possible de son passage, réserver des hôtels ayant une charte éco-responsable. Cela passe également par le choix de son moyen de transport. Pour les trajets de moins de 1500 km on évite l’avion, on essaye de prendre plus souvent le train et utiliser les transports publics une fois sur place par exemple. Enfin, adopter le slow travel c’est aussi voyager de manière consciente, ralentir le rythme, tester de nouvelles activités et profiter à 100% de son voyage. 

Où partir depuis la Belgique en train ?

Amsterdam

En moins de 2h de train (2h30 en voiture!), rejoignez Amsterdam depuis Bruxelles pour un city-trip dans la jolie ville d’Amsterdam. Sur place, on opte évidemment pour le moyen de locomotion préféré des Hollandais … le vélo ! 

Vienne

Vous avez toujours rêvé de voyager en train de nuit ? Partez à la découverte de Vienne, au cœur de l’Autriche à bord du ÖBB Nightjet qui relie directement Bruxelles à Vienne (environ 14h de train), 3 fois par semaine. Une chose est sûre, le voyage commence dès l’embarquement dans le train.  

Barcelone

Barcelone vous semble loin ? Figurez-vous qu’elle est située à moins de 1500 km … alors si possible, on évite l’avion ! En moins de 10h de trajet, vous serez assis à manger des tapas ou à vous prélasser à la plage de la Barceloneta. Deux possibilités : Bruxelles – Valence – Barcelone ou Bruxelles – Paris – Barcelone. Et oui, c’est possible d’éviter l’avion ! 

Londres

Un grand classique ! Bruxelles est reliée directement à Londres par l’Eurostar. A plus de 300 km/h, vous serez à Londres en 2h top chrono. Attention, l’Angleterre ne faisant plus partie de l’Europe, vous aurez besoin d’un passeport pour vous rendre dans sa capitale. 

Marseille

Plutôt envie de vacances au bord de mer sous le signe du repos ? Saviez-vous que le sud de la France est relié par un direct Bruxelles-Marseille en 5h ? C’est le moment ou jamais de réserver ses vacances au soleil.  

Interrail : la solution slow pour un voyager en Europe

Le pass Interrail est un ticket de train combiné qui vous permet de voyager pour une durée déterminée de 4 jours à 3 mois en empruntant les trains que vous souhaitez à travers 33 pays européens. 

La vanlife, et pourquoi pas ?

A la mode depuis quelques années, voyager en van est une solution pour éviter de prendre l’avion. Certes, ce mode de voyage n’est pas adapté, ni au goût de tout le monde. Sillonner les routes à travers un van aménagé suppose moins de confort mais aussi de très belles découvertes !

Et si on testait au moins une fois dans sa vie ? De plus en plus d’entreprises mettent en location des vans déjà aménagés pour expérimenter l’aventure. Pour une première expérience, vous pouvez rester en Belgique ou partir sur les routes allemandes, un pays où la vanlife est très appréciée avec de nombreuses aires de stationnement prévues à cet effet (le camping sauvage par contre est interdit). Vous pouvez aussi vous rendre aux Pays-Bas, à la découverte de la Zélande et ses paysages naturels et sauvages. 

Discoverent, micro-aventures pour voyage inoubliable

Envie de vacances sportives, d’activités qui sortent de l’ordinaire mais qui allient découverte et éco-responsabilité ?

DiscoveRent est une Agence d’Aventure Responsable qui propose à la fois des expéditions en Europe et des micro-aventures en Belgique. Marie et Maxime, à la tête du projet, souhaitent prouver qu’il est possible de faire un voyage d’exception sans partir à l’autre bout du monde ! DiscoveRent encourage le train et le covoiturage et ils choisissent leur partenaire avec soin : des logements en pleine nature et des activités respectueuses de l’environnement. Lors de chaque aventure, vous êtes entourés de guides professionnels et les activités sont adaptées à tous les niveaux. 3 expéditions en Europe sont prévues pour cet été : 

PS : DiscoveRent a lancé sa campagne de financement, ça se passe par ici

Et en Belgique alors ?

Pas besoin de partir au bout du monde pour être dépaysé, notre pays regorge aussi de pépites ! 

Sahara de Lommel

Des dunes de sable blanc niché … un véritable air de Sahara mais vous êtes pourtant bien en Belgique, à Lommel, situé à 1h seulement de la capitale. Se reposer, se balader, se prélasser au soleil, tous les éléments pour une journée dépaysante sont réunis ! 

Le jardin japonais de Hasselt

Fan de culture japonaise ? Rendez-vous à Hasselt pour assouvir votre passion. Maison de cérémonie, divers petits monuments, étangs, cascades et cerisiers qui évoluent au fil des saisons, tout y est pour retrouver l’ambiance zen d’un véritable jardin japonais. 

L’Ardenne belge

Région historique et naturelle, l’Ardenne belge est le poumon vert de la Belgique et il y en a pour tous les goûts. Coup de cœur à la rédac’ pour le  Parc naturel des deux Ourthes, parfait pour un long week-end. 

*Article sponsorisé

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Mode belge : ces marques à suivre

La Belgique regorge de pépites ! Voici notre sélection de mode belge à connaitre absolument. 

Âme est une marque de prêt-à-porter anversoise qui mêle les univers du luxe et du décontracté. Les pièces, minimalistes et intemporelles, sont créées pour être portées en toutes circonstances, semaine ou week-end, et sans compromis de style.

Sélection : 

Orta est une marque née en 2017 de l’envie de Marion de créer une marque transparente, éthique et abordable, Made in Europe. Et c’est un pari réussi! Orta ce sont des collections raffinées, pleines de douceurs avec des créations de qualité, durables et à prix raisonnable. La marque connaît un succès grandissant, nous vous conseillons de vous abonner à la newsletter pour être au courant de la date et l’heure de sortie des nouvelles collections car les pièces se vendent rapidement. 

Sélection : 

A-TYPIQ propose des pièces minimalistes et féminines au style moderne. Lancée par Noemie et Claudia, la marque s’inscrit dans un style luxueux tout en affichant des prix raisonnables pour ce type de fabrication et de matières. La durabilité est au centre de la philosophie de A-TYPIQ qui choisit ses matériaux en fonction. 

Sélection : 

Né à Liège, le label YSEULT a été fondé par Perrine Bourguignon. Les collections sont dessinées en Belgique et produites en Europe. “Fun, espiègle, sans prise de tête, éthique, mais pas donneuse de leçon,” voilà comment la créatrice décrit l’univers de la marque. Nous repérons des pièces intemporelles tout en étant stylisées et uniques avec des matières et imprimés singuliers. 

➡️Yseult, le label liégeois qui promeut une mode 100% belge et écoresponsable

Sélection :

La marque a été fondée en 2016 par Alexandra Jacmin, diplômée de La Cambre, et sa sœur jumelle Ségolène. Depuis, le label s’est fait sa petite place dans l’horizon de la mode belge actuelle. Les collections, éco-responsables, s’inspirent de l’univers des années seventies et nineties et s’articulent principalement autour du denim, matière phare de FAÇON JACMIN. La marque propose trois collections : du prêt-à-porter avec des design timeless, des collections saisonnières et des capsules de pièces upcyclées. 

Sélection :

photo cover : © Âme Antwerp 

Dans cette catégorie...

Catégories
Société

Bilan carbone : on fait le point pour 2021

Dans le cadre d’une démarche éco-responsable, réaliser son bilan carbone et faire le point sur son impact au quotidien est un acte fort de sens. Intéressés ? Suivez le guide ! 

Le bilan carbone, kesako ?

Le Bilan Carbone* est un outil qui permet de faire le point sur les émissions de gaz à effet de serre.  Toute personne peut calculer son bilan à partir de données simples et accessibles (transports, logements, déchets, alimentation, …). C’est l’une des premières étapes dans la prise de conscience de notre impact sur l’environnement. 

Pour les Belges, le site de l’AWAC (Agence wallonne de l’air et du climat) a mis au point son propre calculateur de carbone. Il suffit de s’inscrire et de remplir une série de questions afin d’obtenir son résultat annuel. 

La moyenne belge

Un Belge consomme en moyenne entre 16 à 20 tonnes équivalent CO2 par an. Un chiffre astronomique quand on sait que les recommandations pour l’environnement sont de 2 tonnes par personne ! Cette moyenne classe d’ailleurs la Belgique comme l’un des pays les plus avec une lourde empreinte écologique. 

(Source

En cause ? Chaque geste de notre quotidien : prendre la voiture, prendre l’avion, acheter de nouveaux vêtements, manger un steak-frite, envoyer un email… Toutes ces actions émettent du CO2 et contribuent entre autres au réchauffement climatique. On ne vous demande pas de ne plus utiliser votre voiture ou encore de ne plus envoyer d’email mais chacun peut contribuer à diminuer son empreinte carbone par de petits gestes. La première étape ? Connaître son impact, alors c’est parti pour le calcul. 

Notre résultat

5,615 tonnes équivalent CO2 / an 

C’est Julie, notre rédactrice en chef qui s’est prêtée à l’exercice.

Analyse (sincère) des résultats :

En observant les résultats, je peux mettre en avant une série d’éléments et de gestes que je pourrais améliorer. Comme beaucoup (je pense), c’est la mobilité (càd les transports) qui augmentent considérablement mon résultat ! En vivant en ville, j’utilise peu la voiture durant la semaine et réalise mes trajets à pied ou en transport en commun. Mais c’est quand vient le moment des vacances que ça se complique. Comme je vis en Espagne, je rentre au moins 1 ou 2 fois par an en Belgique … en avion ! Et ça, pour le bilan carbone c’est fatal. Une solution serait par exemple d’opter pour le train (mais je vous laisse vérifier l’itinéraire Valencia – Bruxelles en train, à quand un service de train européen plus performant ?). 

Un autre point faible auquel je souhaiterais remédier sont les courses alimentaires … Par facilité je fais pratiquement tous mes achats au supermarché où les produits sont souvent emballés dans du plastique et pas toujours de saison ! Un geste “facile” à changer avec un peu d’organisation (objectif 2022 !). 

Nous ne pouvons que vous encourager à faire ce bilan ! C’est un exercice assez simple qui permet de se rendre compte de son impact tout en mettant l’accent sur nos faiblesses.

Conseils pour diminuer son bilan carbone

Suite à ce bilan et son analyse, quels sont les conseils que l’on peut donner pour réduire son empreinte carbone ? 

Évidemment, nous n’allons pas vous obliger à vendre votre voiture si vous n’avez pas d’autres solutions de transport. Nous sommes également conscientes que cette lutte contre le réchauffement climatique est aussi un combat politique et collectif mais nous sommes aussi persuadées que chacun à son échelle avec des petits gestes du quotidien peut y contribuer positivement.

➡️Voyager de façon éco-responsable

Certains gestes sont faciles à mettre en application comme: 

  • Diminuer de 1 degré le chauffage de la maison 
  • Passer aux ampoules à basse consommation
  • Diminuer sa consommation de viande et intégrer minimum 1 ou 2 repas végétariens dans la semaine 
  • Essayer d’utiliser plus souvent les transports en commun et/ou le vélo quand c’est possible 
  • …. 

 

Définition : Le Bilan Carbone est un outil de référence développé par l’ADME (Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Energie) qui permet aux entreprises et aux collectivités de faire le point sur leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et de dégager des pistes qui permettront de les réduire. Par facilité, ces émissions GES seront toutes reconverties en « tonne équivalent de CO2 ». 

(Source

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Ecomarket, l’e-shop où l’on paye en éco-chèques !

“Qui dit éco-chèques dit Ecomarket”

Et oui, c’est autour des éco-chèques, cet avantage extralégal belge* que le concept d’Ecomarket est né. Il s’agit d’une plateforme qui permet de dépenser ses éco-chèques d’une manière originale et surtout, très complète. Vous trouvez ainsi un large éventail de produits allant de la cosmétique à la gastronomie en passant par la mode et la puériculture. L’idée est de rassembler dans un seul endroit une jolie sélection de produits éligibles aux éco-chèques. Pour l’être, les produits doivent répondre à certains critères de durabilité ou être dotés d’un label écologique. Evidemment, tous les autres moyens de paiement sont également acceptés. 

“Vous savez acheter pratiquement tout ce dont vous avez besoin ou envie pour vivre, et ce de manière écoresponsable” constate Pauline, co-fondatrice. Cette dernière nous explique même que la démarche d’Ecomarket va plus loin. Ils souhaitent prouver aux consommateurs que l’on peut changer ses habitudes par des petits gestes simples et que l’on peut aussi (se) faire plaisir avec des achats qui ont du sens. “Le gros plus ? Que tout soit rassemblé dans un seul et même endroit!” conclut la jeune femme. 

➡5 idées originales pour utiliser vos éco-chèques en Belgique 

*Psst: Toutes les entreprises du secteur privé ont en effet le devoir d’octroyer des éco-chèques à leurs employés, un avantage salarial exonéré de cotisations sociales et d’impôts. 

Des articles 'salle de bain' ©Ecomarket
Des articles de la vie quotidienne ©Ecomarket

Des mini-marchés directement au bureau

Ecomarket met également en place des mini-marchés, des sessions “green shopping” directement au bureau (la bonne idée à souffler à votre boss non?). L’idée est de venir présenter les différents produits et créateurs disponibles via la plateforme. Quelque chose vous plait ? Vous passez commande et vous le recevez directement au bureau quelques jours plus tard. Des activités, comme des dégustations et des conférences, sont aussi proposées. 

Ecomarket, le fruit d’un travail d’équipe

C’est en mars 2020 que l’idée commence à germer chez Nicolas, le multi-entrepreneur de l’équipe et Greg, le fan de chiffres. Rapidement, un quatuor se forme : Nicolas, Pauline, Antoine et Greg. Si certains de l’équipe se connaissent déjà par des liens de parenté et d’amitié, c’est devant le notaire que la première rencontre présentencielle les réunira ! En mars 2020 avait en effet lieu le premier confinement… L’équipe est soudée par la même volonté de rendre accessibles et faciles les achats écoresponsables, de mettre en avant des créateurs et talents belges (et européens) !

A la rencontre des entrepreneurs belges

Chaque création, chaque produit est choisi minutieusement par l’équipe Ecomarket. Pauline est la “dénicheuse de pépites”, elle s’occupe de trouver des créateurs et des créations qui correspondent aux valeurs d’Ecomarket et qui pourraient se retrouver sur l’e-shop. “Mais nous avons aussi un canal de communication où chacun échange ses idées et est libre de proposer ses découvertes!” explique-t-elle. 

Un point d’honneur est porté sur le côté “humain” des produits proposés sur Ecomarket. Chaque jeudi, vous trouvez sur leur blog et sur leur réseaux sociaux une “rencontre” avec un des créateurs en vente sur la plateforme. 

Aujourd’hui, la plupart des produits et concepts en vente sont belges mais la volonté est , dans un futur proche, de proposer également des produits européens. 

➡3 e-shops belges qui changent de l’ordinaire 

Des idées cadeaux pour tous

Voici une petite sélection coup de coeur de produits en vente sur Ecomarket : 

Enfin, Ecomarket propose également des très bonnes idées cadeaux : des paniers à composer vous-même, des paniers cadeaux déjà assemblés et même des cadeaux d’entreprises (la 2e bonne idée à souffler à votre boss *rire*).

*article sponsorisé

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Shak & Kai, le vêtement recyclé, local et engagé

« Shak & Kai est né de l’idée de reconnecter l’homme et la nature en commençant par ce que nous portons chaque jour, nos vêtements. » 

Morgann Dawance, fondateur de Shak & Kai, est passionné par les océans et la nature depuis toujours. Amoureux des grands airs, il a pris conscience que notre manière de consommer affecte notre environnement. De cette constatation, Morgann a eu envie de se battre pour préserver ce qu’il aime tant.

©Shak and Kai

Prendre conscience

Comme le dit si bien Morgaan, savez-vous que « votre vêtement préféré n’est pas l’ami que vous pensiez » ? L’industrie de la mode émettrait près de 10 % des émissions de CO2 dans le monde et se place juste après l’industrie du transport. Lors de la fabrication de vêtements,  15% de tissus finissent sous forme de déchets et qui ne seront pas utilisés. Pour vous donner un chiffre qui fait peur, on estime 100 000 000 000 kg de déchets textiles par an…

Shak & Kai, décide de changer les choses…

« Leur futur ? Un vêtement qui tourne rond » 

 

Chez Shak & Kai, les vêtements conçus sont réalisés à partir de chutes de tissu et de bouteilles en plastique transformées. En effet, les matériaux récupérés sont broyés et transformés en nouvelles fibres. Grâce à ce processus, ils sont aujourd’hui capables de créer un vêtement 100% recyclé ayant un impact environnemental inégalé.

 

Mais ce n’est pas tout,  Shak & Kai ne s’arrête pas là. Ils ont également un engagement envers les océans : en achetant un vêtement, la team Shak & Kai ramasse ½ kg de déchets sur les plages grâce à leur partenariat avec l’ONG Surfrider Foudation Europe. 

 

Afin que le vêtement tourne (vraiment) rond, Shak & Kai vous propose de reprendre vos vêtement  pour à nouveau les recycler. En échange, ils t’offriront une ristourne sur leurs collections.

Made in Europe

Nous l’avons bien compris, Shak & Kai est dans une démarche éco responsable mais également respectueuse de tous les acteurs de la chaîne de production. En effet, leur fil provient d’Alicante, en Espagne. Leur tissage et la confection prennent forme à Braga au Portugal. Cette chaîne de valeur locale, leur permet de fortement réduire leur impact dans les transports et évidemment d’assurer des salaires équitables ainsi que des conditions de travail justes pour tous leurs collaborateurs.

couple planche de surf dune de plage
©Shak and Kai

Et si on parlait chiffres ?

Morgann et son équipe vous proposent aujourd’hui un t-shirt avec une consommation d’eau de 50 L contre un t-shirt en coton conventionnel à 2900 L, presque 98% d’eau en moins.

Ensuite parlons émissions de gaz à effet de serre, Shak & Kai est à 60 gr contre 4600 gr… C’est-à-dire 99% de CO2 en moins.

Pour finir, ils vous promettent 0 gr de pesticides et 0 gr de produits toxiques, contre 80g et 270 gr. La team rédac’ a fait son choix et vous ?

En bref, Shak & Kai  vous offre la possibilité de consommer de manière responsable en cassant les codes du textile et en consommant de manière circulaire. 

Philippine Caluwaerts

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle Société

3 e-shops belges qui changent de l’ordinaire

Greenden l’e-shop beauté naturel, bio et éthique

Greenden est une jeune start-up qui vend des produits cosmétiques et de bien-être naturels, bio et éthiques. Leur particularité ? Ils sont grossistes, mais s’adressent tant aux professionnels qu’à nous, particuliers. 

Leur équipe Greenden est composée de Marie et Jean. Rencontrés sur les bancs de l’Université Saint-Louis en 2011 et ont lancé Greenden en 2018.

Leur projet est né d’une conviction commune : mieux consommer est pour eux primordial ! Pouvoir proposer des alternatives qualitatives et permettre à leurs clients de prendre soin d’eux avec des produits de qualité et éco responsables. C’est aujourd’hui la mission de Marie et Jean ! Ils continuent sans cesse à dénicher avec passion des produits de qualité pour nos moments cocoonings. 

Spoil alerte ! Nous avons adoré … Greeden propose une large sélection tant dans la beauté que dans le zéro déchet mais aussi quelques produits d’épiceries fines et super-aliments !
Ils tiennent leur promesse : produits de qualité et responsable tant pour nous que pour notre planète ! 

Coup de coeur : Leur page instagram…Leur univers doux nous met déjà dans une énergie de bien-être…Divers conseils sont diffusés, notamment des recettes culinaires… À suivre dès maintenant ! 

E-shopInstagram

produits de beauté
©Greenden

Ecomarket, l’e-shop où l’on paye en écochèques !

Vous avez reçu des écochèques de votre employeur et vous ne savez pas quoi en faire ? 

Et bien nous avons la solution ! Bienvenue sur Ecomarket. Il s’agit d’un e-shop sur lequel on peut à la fois payer en argent “classique” mais aussi en écochèques. 

Mais on achète quoi ? Pleins de choses ! Le site regorge d’idées cadeaux en tout genre : fleurs séchées, lunettes de soleil, jouets pour enfants,  chaussettes mais aussi assortiments de bières. Bref, tout pour faire plaisir (ou se faire plaisir). 

La particularité? Tous les produits présents sur Ecomarket sont des créations belges. L’équipe attache beaucoup d’importance à mettre en avant les “pépites locales”. De plus, tous les produits répondent aux critères des écochèques (c’est-à-dire durables, dotés d’un label écologique, fabriqués à base de matériaux recyclés, visant à réduire vos déchets, …). 

Coup de cœur : L’originalité des concepts sélectionnés par Ecomarket ! On aime aussi la petite sélection d’un des membres de l’équipe sur la page d’accueil du site (même si ça nous donne envie de tout acheter!). 

E-shopInstagram 

©Eco-market

Mon petit marché, l’e-shop pour faire ses courses directement chez le producteur

Né pendant la crise sanitaire, Mon petit marché propose de mettre en relation les producteurs et les consommateurs ! 

L’idée ? 

– Consommer un maximum belge et local en étant informé précisément de qui fait quoi et où 

– Promouvoir de bons produits

– Mettre des outils de vente puissants à la disposition des producteurs afin de les aider au mieux

Et à la rédac’ on est totalement fan de ce genre d’initiative ! Mon petit marché c’est à la fois une super idée pour les producteurs qui peuvent vendre facilement leur produit via une plateforme bien pensée et pour les consommateurs qui trouvent des produits frais et locaux en seulement quelques clics ! 

On y trouve des fruits, des légumes, du fromage, du pain frais mais aussi une section traiteur avec quelques plats préparés, le tout 100% belge ! 

Coup de cœur : la section « s’inspirer » du site qui permet de mettre un filtre par région et découvrir les producteurs autour de chez soi ! 

E-shopInstagram 

©Mon petit marché

(Article écrit avec Philippine Caluwaerts)

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Suami, le beachwear éco-friendly qui séduit toute la famille

Après un voyage en Thaïlande, Kelian, l’un des fondateurs, réalise que la mode manque d’une marque de maillots de bain conciliant qualité, esthétique et durabilité. Avec ses amis d’enfance, Kevin et Sébastien, ils décident de créer Suami, un label belge de beachwear alliant style, confort et respect des valeurs sociales et environnementales.

Suami, un label belge de beachwear

Soucieux de la pollution que génère l’industrie du textile, ils réfléchissent à un moyen pour créer une mode ayant un minimum d’impact sur l’écologie. Afin de combiner qualité textile et éco-responsabilité, ils s’associent avec différents fournisseurs qui récupèrent les déchets plastiques (PET) contenus dans les océans pour fabriquer des fils et tissus innovants et recyclés. 

Dans une démarche slow fashion, ils choisissent des matériaux résistants et qualitatifs qui offriront une longue vie à leurs articles. De cette manière, ils souhaitent favoriser les achats moins fréquents mais plus réfléchis.

Aujourd’hui, leur gamme s’est élargie. Chemises, paréos, shorts, etc. pour femmes, hommes et enfants ont rejoint la famille des parures de plage Suami.

Les designs

Les pièces Suami reposent sur une ligne de production 100% européenne : les designs sont réalisés en Belgiques, les tissus viennent d’Espagne et d’Italie et les shorts et accessoires sont confectionnés au Portugal. 

Dessinés à la main, les imprimés combinent authenticité, simplicité et unicité. Ils déclinent la collection en deux gammes inspirées de la magie de Ibiza : Vibes et Explorer. La première rend hommage « à la sensation et au parfum des amandiers qui fleurissent dans la vallée de Santa Inès » et le seconde « est dérivée d’un motif scénique contemporain de la « Toile de Jouy » qui représente la vie quotidienne dans le cœur historique d’Ibiza ».

En plus d’être imprimés par sublimation – un procédé écologique qui assure une grande résistance au sel, au soleil et au chlore, tout en conservant la luminosité et la délicatesse des dessins – les maillots de bain sont conçus pour s’adapter à toutes situations et à toutes morphologies. En marque inclusive, Suami propose des shorts allant de la taille XS au XXL.

Dépollution des mers et océans

L’approche de Suami ne se limite pas à utiliser des fils et tissus recyclés. Ils consacrent aussi une partie de leurs bénéfices à TheOceanCleanup, l’une des associations les plus actives dans la lutte contre la pollution des océans. 

Ils travaillent également sur un projet de nettoyage volontaire des plages afin de sensibiliser aux problèmes de la surproduction et des plastiques à usage unique.

En savoir plus

Lu à l’envers, Suami veut dire « I am us ». De cette façon, la marque tente de combiner l’identité individuelle et le sentiment d’appartenance aux autres et à la nature.

Envie de voir les créations Suami ? Il est possible de découvrir la collection été au Balthazar à Bruxelles. Et comme Suami est une marque super réactive et dans l’ère du temps, elle propose également la vente de masques exclusivement assortis aux maillots de bain. Un must pour la plage en 2020-21 ! 

Site

Laetitia Bindji 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Coucou, la solution fashion et écoresponsable

Premier réflexe avant une fête ? Filer dans nos boutiques préférées pour trouver LA tenue parfaite. Celle dans laquelle l’on se sent unique, belle et super fashion. Malheureusement, la plupart du temps, cette magnifique combinaison à paillettes ou cette veste en fourrure rose finit au fond de notre armoire pour ne plus jamais voir la lumière du jour. C’est une habitude qui fait plaisir de temps en temps mais qui n’est rentable ni pour notre portefeuille ni pour l’environnement. La solution ? La location de vêtements.

Osez le look d’un soir…

Coucou, c’est l’histoire de Marie et Isabelle, deux copines expertes en mode et en bons plans. Pro’ des vide-dressings et des brocantes, les deux acolytes finissent vite par se créer une garde-robe canon à petits prix, mais une tonne de fringues s’accumulent dans leurs placards. Qu’en faire ? Les louer ! C’est à ce moment-là que démarre l’aventure Coucou. Au début chez Marie, pour désormais s’installer dans un grand showroom sur la Place du Châtelain.

Ce projet est lourd de sens pour ces deux jeunes femmes. En effet, la fast fashion et la mode à – très – bas prix ont totalement modifié nos habitudes de consommation. Désormais, on peut très bien s’habiller pour presque rien, ce qui nous pousse à acheter des habits que nous portons au final très peu, voire jamais.

Conscientes de l’enjeux écologique de ce type de pratique sur l’environnement, Marie et Isabelle proposent la location de vêtements de soirées comme alternative à l’achat. Une possibilité slow fashion qui rallie écologie, économie et chouettes fringues.

©Coucou

Et pour les accessoires ?

Une tenue ne serait pas complète sans ses accessoires. Coucou loue également des sacs, chaussures et bijoux* confectionnés par des créateurs belges et français. On peut dénicher les œuvres de Séraphine, Jicquy, Lucky Rosetta, Laure Derrey, Lily bag et pour les hommes des nœuds papillons, cravates et bretelles Edmunds.

*Les boucles d’oreilles sont destinées à la vente.

Laetitia Bindji

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

Consommer de manière éco-responsable à Louvain-la-Neuve ? Avec Poll’n c’est possible !

Épicerie participative, késako ?

Une épicerie participative c’est rendre la consommation durable accessible grâce à l’implication de ses membres. Pour faire fonctionner un tel établissement, le rôle du client est donc la clé de tout. En effet, un client devient un coopérateur et participe au bon fonctionnement de l’épicerie. 

Comment ? Et bien en travaillant 3h par mois, selon les horaires qui l’arrangent. Grâce à ce type de système, cela réduit les coûts de la structure et le besoin d’actionnaires est inutile. L’atout d’une épicerie participative, c’est que le client prend part à toutes les décisions du magasin.

©Poll'n

Poll’n : Quand la graine commence à germer

À la fin de ses études, Pierre a toujours voulu travailler dans le secteur durable. Après de multiples petits boulots qui ne correspondaient pas à sa philosophie, il a tenté de créer le job de ses rêves en entraînant Martin, son meilleur ami. Grâce à l’aide de leur entourage, le projet d’une épicerie participative a commencé à prendre forme petit à petit. 

Ce qui démarque Poll’n, c’est la co-création. Les fondateurs souhaitent que chaque membre puisse apporter sa pierre à l’édifice. Par exemple, le nom de l’épicerie a été pensé et créé par sa communauté, le choix des produits est proposé par ses clients/coopérateurs, etc.

L’épicerie participative louvaniste a commencé sa phase test ces deux derniers mois dans un « Labo Market », afin de voir comment le public allait réagir face à ce projet durable. Une des lignes directrices de Poll’n serait d’attirer et renouer des liens entre étudiants et habitants.

L’avenir de Poll’n

Aujourd’hui, Poll’n compte sept porteurs du projet et possède le statut d’une ASBL mais l’épicerie sera très prochainement reconnue comme une coopérative. Ce qui veut dire que tout le monde pourra, concrètement, prendre part à cette belle aventure !

Étant donné que le local actuel n’était que provisoire pour le « Labo Market » et vu l’engouement que cela a pris, les gestionnaires sont donc à la recherche d’un nouveau lieu pour mieux accueillir ses membres.

Pourquoi est-ce que Poll’n c’est The place to be ?

Pour sa transparence et son rapport qualité-prix ! Nombreux sont les consommateurs à avoir trouvé les prix plus que corrects, que ce soit des personnes adeptes de produits locaux et bio ou bien des personnes habituées des grandes surfaces.

Poll’n est devenu un lieu où les rencontres et les échanges ont permis de créer une belle communauté. Donc si toi aussi tu veux faire partie de l’équipe, n’hésite pas à les suivre sur les réseaux sociaux … So stay tuned !

Tina Chen 

Dans cette catégorie...