Catégories
Mode

Shak & Kai, le vêtement recyclé, local et engagé

« Shak & Kai est né de l’idée de reconnecter l’homme et la nature en commençant par ce que nous portons chaque jour, nos vêtements. » 

Morgann Dawance, fondateur de Shak & Kai, est passionné par les océans et la nature depuis toujours. Amoureux des grands airs, il a pris conscience que notre manière de consommer affecte notre environnement. De cette constatation, Morgann a eu envie de se battre pour préserver ce qu’il aime tant.

©Shak and Kai

Prendre conscience

Comme le dit si bien Morgaan, savez-vous que « votre vêtement préféré n’est pas l’ami que vous pensiez » ? L’industrie de la mode émettrait près de 10 % des émissions de CO2 dans le monde et se place juste après l’industrie du transport. Lors de la fabrication de vêtements,  15% de tissus finissent sous forme de déchets et qui ne seront pas utilisés. Pour vous donner un chiffre qui fait peur, on estime 100 000 000 000 kg de déchets textiles par an…

Shak & Kai, décide de changer les choses…

« Leur futur ? Un vêtement qui tourne rond » 

 

Chez Shak & Kai, les vêtements conçus sont réalisés à partir de chutes de tissu et de bouteilles en plastique transformées. En effet, les matériaux récupérés sont broyés et transformés en nouvelles fibres. Grâce à ce processus, ils sont aujourd’hui capables de créer un vêtement 100% recyclé ayant un impact environnemental inégalé.

 

Mais ce n’est pas tout,  Shak & Kai ne s’arrête pas là. Ils ont également un engagement envers les océans : en achetant un vêtement, la team Shak & Kai ramasse ½ kg de déchets sur les plages grâce à leur partenariat avec l’ONG Surfrider Foudation Europe. 

 

Afin que le vêtement tourne (vraiment) rond, Shak & Kai vous propose de reprendre vos vêtement  pour à nouveau les recycler. En échange, ils t’offriront une ristourne sur leurs collections.

Made in Europe

Nous l’avons bien compris, Shak & Kai est dans une démarche éco responsable mais également respectueuse de tous les acteurs de la chaîne de production. En effet, leur fil provient d’Alicante, en Espagne. Leur tissage et la confection prennent forme à Braga au Portugal. Cette chaîne de valeur locale, leur permet de fortement réduire leur impact dans les transports et évidemment d’assurer des salaires équitables ainsi que des conditions de travail justes pour tous leurs collaborateurs.

couple planche de surf dune de plage
©Shak and Kai

Et si on parlait chiffres ?

Morgann et son équipe vous proposent aujourd’hui un t-shirt avec une consommation d’eau de 50 L contre un t-shirt en coton conventionnel à 2900 L, presque 98% d’eau en moins.

Ensuite parlons émissions de gaz à effet de serre, Shak & Kai est à 60 gr contre 4600 gr… C’est-à-dire 99% de CO2 en moins.

Pour finir, ils vous promettent 0 gr de pesticides et 0 gr de produits toxiques, contre 80g et 270 gr. La team rédac’ a fait son choix et vous ?

En bref, Shak & Kai  vous offre la possibilité de consommer de manière responsable en cassant les codes du textile et en consommant de manière circulaire. 

Philippine Caluwaerts

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle Société

3 e-shops belges qui changent de l’ordinaire

Greenden l’e-shop beauté naturel, bio et éthique

Greenden est une jeune start-up qui vend des produits cosmétiques et de bien-être naturels, bio et éthiques. Leur particularité ? Ils sont grossistes, mais s’adressent tant aux professionnels qu’à nous, particuliers. 

Leur équipe Greenden est composée de Marie et Jean. Rencontrés sur les bancs de l’Université Saint-Louis en 2011 et ont lancé Greenden en 2018.

Leur projet est né d’une conviction commune : mieux consommer est pour eux primordial ! Pouvoir proposer des alternatives qualitatives et permettre à leurs clients de prendre soin d’eux avec des produits de qualité et éco responsables. C’est aujourd’hui la mission de Marie et Jean ! Ils continuent sans cesse à dénicher avec passion des produits de qualité pour nos moments cocoonings. 

Spoil alerte ! Nous avons adoré … Greeden propose une large sélection tant dans la beauté que dans le zéro déchet mais aussi quelques produits d’épiceries fines et super-aliments !
Ils tiennent leur promesse : produits de qualité et responsable tant pour nous que pour notre planète ! 

Coup de coeur : Leur page instagram…Leur univers doux nous met déjà dans une énergie de bien-être…Divers conseils sont diffusés, notamment des recettes culinaires… À suivre dès maintenant ! 

E-shopInstagram

produits de beauté
©Greenden

Ecomarket, l’e-shop où l’on paye en écochèques !

Vous avez reçu des écochèques de votre employeur et vous ne savez pas quoi en faire ? 

Et bien nous avons la solution ! Bienvenue sur Ecomarket. Il s’agit d’un e-shop sur lequel on peut à la fois payer en argent “classique” mais aussi en écochèques. 

Mais on achète quoi ? Pleins de choses ! Le site regorge d’idées cadeaux en tout genre : fleurs séchées, lunettes de soleil, jouets pour enfants,  chaussettes mais aussi assortiments de bières. Bref, tout pour faire plaisir (ou se faire plaisir). 

La particularité? Tous les produits présents sur Ecomarket sont des créations belges. L’équipe attache beaucoup d’importance à mettre en avant les “pépites locales”. De plus, tous les produits répondent aux critères des écochèques (c’est-à-dire durables, dotés d’un label écologique, fabriqués à base de matériaux recyclés, visant à réduire vos déchets, …). 

Coup de cœur : L’originalité des concepts sélectionnés par Ecomarket ! On aime aussi la petite sélection d’un des membres de l’équipe sur la page d’accueil du site (même si ça nous donne envie de tout acheter!). 

E-shopInstagram 

©Eco-market

Mon petit marché, l’e-shop pour faire ses courses directement chez le producteur

Né pendant la crise sanitaire, Mon petit marché propose de mettre en relation les producteurs et les consommateurs ! 

L’idée ? 

– Consommer un maximum belge et local en étant informé précisément de qui fait quoi et où 

– Promouvoir de bons produits

– Mettre des outils de vente puissants à la disposition des producteurs afin de les aider au mieux

Et à la rédac’ on est totalement fan de ce genre d’initiative ! Mon petit marché c’est à la fois une super idée pour les producteurs qui peuvent vendre facilement leur produit via une plateforme bien pensée et pour les consommateurs qui trouvent des produits frais et locaux en seulement quelques clics ! 

On y trouve des fruits, des légumes, du fromage, du pain frais mais aussi une section traiteur avec quelques plats préparés, le tout 100% belge ! 

Coup de cœur : la section « s’inspirer » du site qui permet de mettre un filtre par région et découvrir les producteurs autour de chez soi ! 

E-shopInstagram 

©Mon petit marché

(Article écrit avec Philippine Caluwaerts)

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Coucou, la solution fashion et écoresponsable

Premier réflexe avant une fête ? Filer dans nos boutiques préférées pour trouver LA tenue parfaite. Celle dans laquelle l’on se sent unique, belle et super fashion. Malheureusement, la plupart du temps, cette magnifique combinaison à paillettes ou cette veste en fourrure rose finit au fond de notre armoire pour ne plus jamais voir la lumière du jour. C’est une habitude qui fait plaisir de temps en temps mais qui n’est rentable ni pour notre portefeuille ni pour l’environnement. La solution ? La location de vêtements.

Osez le look d’un soir…

Coucou, c’est l’histoire de Marie et Isabelle, deux copines expertes en mode et en bons plans. Pro’ des vide-dressings et des brocantes, les deux acolytes finissent vite par se créer une garde-robe canon à petits prix, mais une tonne de fringues s’accumulent dans leurs placards. Qu’en faire ? Les louer ! C’est à ce moment-là que démarre l’aventure Coucou. Au début chez Marie, pour désormais s’installer dans un grand showroom sur la Place du Châtelain.

Ce projet est lourd de sens pour ces deux jeunes femmes. En effet, la fast fashion et la mode à – très – bas prix ont totalement modifié nos habitudes de consommation. Désormais, on peut très bien s’habiller pour presque rien, ce qui nous pousse à acheter des habits que nous portons au final très peu, voire jamais.

Conscientes de l’enjeux écologique de ce type de pratique sur l’environnement, Marie et Isabelle proposent la location de vêtements de soirées comme alternative à l’achat. Une possibilité slow fashion qui rallie écologie, économie et chouettes fringues.

©Coucou

Et pour les accessoires ?

Une tenue ne serait pas complète sans ses accessoires. Coucou loue également des sacs, chaussures et bijoux* confectionnés par des créateurs belges et français. On peut dénicher les œuvres de Séraphine, Jicquy, Lucky Rosetta, Laure Derrey, Lily bag et pour les hommes des nœuds papillons, cravates et bretelles Edmunds.

*Les boucles d’oreilles sont destinées à la vente.

Laetitia Bindji

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Yseult, le label liégeois qui promeut une mode 100% belge et écoresponsable

Face aux différentes controverses de l’industrie et de la mode, beaucoup de jeunes créateurs et créatrices choisissent de les dénoncer en proposant des alternatives plus responsables. Perrine Bourguignon s’inscrit dans cette lignée. À son échelle, la créatrice a réfléchi à la manière dont elle pouvait réduire l’impact écologique et la surconsommation de textile, tout en jouissant de sa passion. En créant sa marque Yseult, elle prouve que les mots mode, local et écologique peuvent être associés.

©Yseult

L’upcycling et le local, deux procédés tendance qui définissent la marque

Tous les vêtements Yseult sont confectionnés à partir des tissus provenant des fins de stock des grandes maisons de mode. Cette caractéristique garantit qualité, réduction de l’empreinte écologique et exclusivité. Ces textiles, étant limités, impliquent un nombre réduit de la production de chaque modèle. 

De plus, la marque prône le made in Belgium. De la conception à la confection, toutes les étapes de création sont réalisées en Belgique, à Liège plus précisément. De cette manière, Perrine et sa marque profitent des savoir-faire et de l’éthique belges. Les vêtements Yseult respectent les conditions de travail et le bien-être de l’équipe chargée de la fabrication. Le tout en participant à l’économie locale.

Une première collection légèrement perturbée par les événements…

Le samedi 14 mars, la première collection Yseult aurait dû être présentée au public et à la presse lors d’une petite présentation exclusive à Liège. Compte tenu des circonstances et de l’annulation de l’événement, nous n’avons pas pu la voir… Malgré tout, nous ne nous sommes pas laissées abattre et avec la créatrice nous avons organisé une séance découverte via une interview en vidéoconférence – of course.

Perrine nous a montré les sept pièces de sa collection capsule. Une collection aux lignes pures mais subtiles, caractéristiques du style de la marque. Les coupes sont simples et les pièces s’inspirent du monde rétro et du jacquard. Un bel assortiment intemporel qui ne tombe pas dans le basique. Chaque modèle peut se porter pour diverses occasions, des plus décontractées aux plus formelles, selon l’accessoirisation. 

And more to come…

Sa collection estivale est en cours de création. Elle se compose d’une dizaine de pièces fraîches, sophistiquées et intemporelles. Perrine souhaitait apporter un peu de couleur et d’originalité à certains de ses vêtements qui s’annoncent parfaits pour l’été. 

Actuellement, la date de sortie de cette collection reste indéterminée. L’atelier de confection ayant été réquisitionné pour la confection de masques, toutes les pièces n’ont pas pu être terminées avant les différentes injonctions. Même si la production est temporairement à l’arrêt, Perrine reste disponible pour toute demande de renseignements ou d’informations. 

Quand la situation s’améliorera, la marque Yseult sera disponible physiquement lors de pop-up à Liège et à Bruxelles. Pour le moment, la première pièce de cette collection d’été a été dévoilée dans une story Instagram de la créatrice : un pantalon confortable mais canon. Le vêtement parfait pour rester stylé.e pendant le confinement. 

Si la créatrice aime toutes les pièces de sa première collection, elle reconnait avoir un petit coup de cœur pour la blouse Dixie, une blouse noire agrémentée de sequins sur le buste et les poignets. Elle avoue qu’elle lui est apparue comme une révélation et qu’elle l’a même conçue en une journée. De notre côté, notre cœur balance entre la blouse préférée de Perrine et le Blazer Roy

Laetitia Bindji

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Korpafrip, le seconde main tendance

La mode est un cycle perpétuel

Elisa est étudiante en droit à Bruxelles mais elle est aussi, et surtout, passionnée de mode depuis son plus jeune âge! 

Ancienne acheteuse compulsive en reconversion” se définit-elle. “J’ai décidé de réfléchir à mon mode de consommation, à essayer d’acheter mieux. C’est donc vers le seconde-main que je me suis tournée. J’avais déjà été initiée par ma grand-mère en étant plus jeune mais c’est maintenant ma façon principale d’acheter des vêtements” explique Elisa. Et elle y trouve des pépites ! 

La mode est un cycle perpétuel et il suffit parfois de remettre une pièce ou un accessoire au goût du jour à l’aide d’une autre pièce ou d’une retouche pour donner une nouvelle vie à un vêtement. Elisa se dédie donc à trouver des pièces, les accessoiriser, les customiser et les vendre sur sa page facebook ainsi que lors de vide-dressings et autres événements. 

©Korpafrip

A tous ceux qui sont déjà entrés dans une friperie, une boutique solidaire ou une brocante, il est vrai que les piles de vêtements, les tailles mélangées et autres sont parfois un frein ! Avec Korpafrip, une partie de la recherche est déjà accomplie pour vous. 

La jeune femme, très polyvalente, a aussi suivi des cours de couture et vend quelques unes de ses créations (et on adore ! ). Elle aime également conseiller et aider chaque personne. “J’aide les gens à développer un style unique” nous dit-elle. 

Korpafrip X ….

Elisa adore collaborer avec d’autres personnes: @riel_do (artiste, tatoueuse) qui a customisé des t-shirts avec ses dessins mais aussi des photographes et des modèles belges (@marieconscience, @labelgegosse, @julietbonhomme, …). L’idée est de pouvoir, en tant que femme ou homme, se repérer par rapport à ces modèles. Tout le monde peut se reconnaître. 

©Korpafrip X riel_do

Elisa a encore beaucoup d’idées et de rêves. De notre côté, on reste connecté et on la soutient dans son aventure !

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté

Wash Wash Cousin, la cosmétique belge en mode badass !

Rock’n roll, death metal et cosmétique ?

Wash Wash Cousin, c’est la marque de Christel. Maman, entrepreneure, ancienne prof, fan de métal et de rock et de cosmétique.

« Wash Wash Cousin est né il y a 3 ans. J’avais suivi une formation de saponification et j’ai adoré ça ! J’ai eu mon fils, j’ai reçu beaucoup de produits dont la composition ne me plaisait pas du tout et j’ai donc décidé de faire du savon ! » nous explique Christel.

La production débute donc pour le cercle restreint de la famille et des amis mais rapidement, la jeune femme continue sur sa lancée et commence à former ses copines.  « Et du coup pourquoi je ne me lancerais pas ? ». Elle décide alors de lancer sa page Facebook et bon, Christel n’est pas du genre à suivre les codes, elle s’ennuie vite et voulait quelque chose de plus funky … alors elle décide d’appeler sa page Wash Wash Cousin et d’utiliser comme logo le signe « métalleux ». Et nous, on adore ! « C’est pour moi un moyen d’évacuer la pression, je veux m’épanouir avec des choses que j’aime ! » dit-elle.

La page facebook est lancée mais cela reste une activité complémentaire. Christel est prof d’anglais, elle continue à travailler tout en suivant des études d’aromathérapie chez Bioflore ! Mais son bébé prend de l’ampleur et elle s’y consacre aujourd’hui pleinement. L’équipe s’est aussi agrandie, elle est rejointe par son frère et sa sœur pour l’aider dans cette merveilleuse aventure.

Une marque zéro-déchet pour les besoins du quotidien

face aux politiques qui font la sourde oreille , il est plus que temps de réagir. Nos armes : Vous proposer une salle de bain entièrement zéro déchet. Notre terrain de combat ? Le monde entier mon pote ! (Mais on va commencer par la Belgique » peut-on lire sur le site de Wash Wash Cousin.

Tous les produits créés par Christel répondent à ses besoins mais également à ceux des personnes qui l’entourent. Les essentiels ? Du shampoing solide, de l’après-shampoing solide, du dentifrice solide, du baume à lèvre, du baume déodorant. Bref, le nécessaire du quotidien !

Notre coup de cœur ? Le baume déodorant ! Super pratique pour la vie de tous les jours mais également pour voyager. Il dure plus d’un an, économiquement aussi c’est avantageux 

Le petit plus de la marque : proposer une gamme étendue de produits, c’est-à-dire que vous ayez les cheveux secs, les cheveux gras ou encore pour laver votre bébé, Wash Wash Cousin a un produit correspondant !

Nature et BIO

Tous les produits Wash Wash Cousin sont fabriqués à partir d’huiles végétales et d’huiles essentielles biologiques produites de manière artisanale. « Chez Wash Wash Cousin, on aime bien se marrer mais nos formulations sont réfléchies, testées, vérifiées, re-testées et finalement validées » explique la marque. Christel met l’accent sur la qualité de ses produits. Les savons sont obtenus par une saponification à froid, elle fait également très attention aux odeurs !

Dans cette catégorie...