Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Février sans supermarché : l’occasion de repenser sa consommation

Un mois sans supermarché, et si on tentait l'expérience ? Un challenge éco-responsable venu bousculer nos habitudes d'achats alimentaires au quotidien. Un défi 100% engagé qui nous pousse à réfléchir à notre consommation.

Partager

sac de courses février sans supermarché

Le mois de février semble propice aux défis ! Si l’objectif Tournée minérale (aka ne pas boire d’alcool durant tout le mois) en est déjà à sa 6e édition et est de plus en plus connu, un autre défi tente de faire sa place durant ce petit mois : Février sans supermarché. On s’y met tous ensemble ?

Ne plus se rendre dans les supermarchés pendant 1 mois

L’idée de février sans supermarché est née pour la première fois en Suisse en 2017, une initiative du média En Vert Et Contre Tout. Rapidement, la France et la Belgique ont suivi le mouvement. L’idée ? Éviter les supermarchés pendant 1 mois (28 jours pour être exact) et privilégier les commerces de proximité. C’est l’occasion de redécouvrir les petits producteurs qui nous entourent et leur laisser leur chance face aux multinationales.  

➡️Découvrir 5 magasins bio à Bruxelles 

paniers de légumes bio

Une expérience pour changer sa façon de consommer

On le sait, les grands supermarchés sont l’ennemi d’une démarche de consommation responsable. Surplus d’emballages et importations lointaines sont deux exemples incriminants pour les géants de la consommation. Favoriser les commerces locaux permet à la fois de réduire ses déchets mais également son empreinte carbone. Au-delà du défi de février, l’idée est de pousser la réflexion et de (re)mettre au centre de nos habitudes la notion de circuit court c’est-à-dire réduire le périmètre d’achat et privilégier un seul (ou peu) intermédiaire. C’est également l’occasion de tester de nouvelles formes d’approvisionnements comme le vrac par exemple. 

➡️Bilan carbone 2021 : on fait le point ! 

Certains achats, comme celui du pain (n’y a-t-il pas une boulangerie dans un rayon de 5 km autour de chez vous ? Nous sommes pratiquement sûres que oui *sourire*),  peuvent facilement se passer des grandes surfaces. En réalisant ce défi, vous aurez peut-être également l’occasion de redécouvrir des épiceries et petits magasins dont vous ne connaissiez pas l’existence et qui sont pourtant proches de chez vous. 

On vous l’accorde, se passer à vie des supermarchés serait très difficile et il faut reconnaître qu’ils créent aussi de l’emploi. Comme dans tous les domaines, le but est de trouver un équilibre.

Des alternatives en ligne qui nous facilitent la vie

Vous êtes adeptes des drives (faire ses courses en ligne et les recevoir à la maison ou les réceptionner en magasins déjà prêtes) et vous avez peur de manquer de temps si vous devez vous rendre dans les différentes échoppes de quartier ? Aujourd’hui, de nombreux sites de commerce en ligne existent et contribuent à rassembler les producteurs locaux. Un moyen simple et efficace de faire ses courses sans perdre trop de temps mais en favorisant l’économie locale. 

Pour des produits frais et le plus locaux possible, nous vous recommandons La Ruche Qui dit Oui !, un concept de regroupement des artisans-agriculteurs locaux au sein d’un même endroit. Elle crée un circuit de distribution direct entre les producteurs et les acheteurs. Vous pouvez y faire vos achats une fois par semaine, après avoir préalablement commandé vos produits sur le site. Hyper pratique ! 

➡️Notre article complet sur La Ruche qui dit Oui !

Un autre de nos alliés favoris dans ce défi est Kazidomi. Un e-commerce belge à succès qui propose des produits bio et sains à prix avantageux grâce à un système d’abonnement ultra bien pensé. Alimentation, cosmétiques, produits d’entretien,… Leur gamme est large et super variée. De quoi faire de super découvertes. Nous, on est adeptes. 

Pssst! Profitez de 20€ de réduction sur l’abonnement annuel avec le code de Marine “HAPPYISCHIC20”. 

Pensez également à jeter un œil à Ecomarket. Un e-shop sur lequel vous retrouvez une multitude d’articles, alimentaires ou non, que vous pouvez acheter avec vos eco-chèques ! Bon plan non ? 

➡️Ecomarket, l’e-shop où l’on paye en éco-chèques

©Kazidomi

Nos conseils pour réussir février sans supermarché

  1. Pensez à réaliser une liste complète des commerces alimentaires (épiceries, boulangeries, magasins bio ou en vrac, maraîchers,…) proches de chez vous que vous pourriez (re)découvrir pendant tout le mois. 
  2. Renseignez-vous également sur les marchés qui ont lieux proches de chez vous (lieu, jour, horaire,…). C’est l’occasion d’y faire un tour!
  3. Un seul mot d’ordre : ORGANISATION. Votre organisation sera probablement votre meilleure alliée durant ce défi. Pensez à établir vos menus à l’avance pour savoir où et quand aller chercher quels ingrédients. Sans cela, vous risquez d’être pris de court et d’être bien tenté de vous rendre dans un supermarché pour acheter de quoi manger le soir même. Ce serait dommage… 
  4. Ouvrez vos placards. Nous sommes beaucoup à accumuler, et oublier, beaucoup de réserves alimentaires dans nos placards et congélateurs. Et si on en profitait pour faire un peu de tri pour y voir plus clair? C’est également le moment de tenter d’innover avec de nouvelles recettes à partir d’ingrédients que vous avez à consommer. Qui sait, vous allez peut-être découvrir un nouveau plat favori pour l’occasion ! 😀
vitrine boulangere

Bref, vous l’aurez compris, de notre côté on est super motivées à réaliser le défi. Nous pensons même que c’est une très belle opportunité pour découvrir et soutenir les commerces de proximité et innover en cuisine. L’occasion également de se concentrer sur un mode d’alimentation en conscience, plus slow et sain. Alors, on vous a convaincu.e.s?

Article écrit avec Marine Dallons 

Dans cette catégorie...

Les derniers articles

Nous suivre

anti black friday

Le Black Friday ? Non merci !

Ce vendredi 25 novembre, c’est le Black Friday, une action commerciale qui a vu le jour aux Etats-Unis avant de s’exporter en Europe. Au programme, des promotions toutes plus folles les unes que les autres … ou pas ! Découvrez les marques belges qui s’opposent à cet événement et refusent de pousser à la surconsommation.