Catégories
Food

Rhumantic: le rhum arrangé made in Belgium

Commençons par le commencement: qu’est-ce qu’un rhum arrangé? Il s’agit tout simplement d’une préparation à base de rhum dans laquelle ont macéré des ingrédients tels que des fruits, des épices, des écorces ou encore toutes sortes de graines. Très populaire en France, en particulier à la Réunion et dans les Antilles, cette boisson aux saveurs si particulières est désormais produite de façon artisanale en Belgique grâce à Fabian Pierre et sa marque Rhumantic

3 bouteilles de rhumantic

Des ingrédients d’exception

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette jeune marque belge n’a pas à rougir de ses produits. Et pour cause, son créateur vous promet des rhums arrangés de qualité supérieure. D’ailleurs, c’est un rhum agricole guadeloupéen garanti sans additif, colorant ou arôme artificiel qui est utilisé comme base.

Actuellement, la marque compte 3 produits (dont la liste des ingrédients peut être consultée ici pour être le plus transparent possible avec les consommateurs): L’ananas – Le passionné – La mangue. Une gamme qui dans les mois à venir devrait s’étoffer car Fabian travaille sur l’adaptation de ses recettes en version bio et surtout 100% belge. De cette façon, il espère s’éloigner des recettes plus traditionnelles et aller vers quelque chose qui lui ressemble encore davantage. Évidemment, il s’agira d’éditions limitées car la Belgique ne produit pas de fruits toute l’année.

Une marque saluée par les professionnels

Désireux d’avoir un feedback de professionnels sur son travail, Fabian a décidé de s’inscrire à des concours pour récolter les avis des grands noms du secteur. Résultat? Après avoir raflé une première médaille d’or au Concours Mondial de Bruxelles en 2020, il en obtient 2 supplémentaires au Concours International de Lyon en 2021… Une grande fierté pour cet Etterbeekois qui est donc le premier Belge doublement médaillé d’or dans sa catégorie.

Fabian Pierre: l’arrangeur de goûts

Passionné par l’informatique, Fabian Pierre a travaillé plus de 10 ans dans ce domaine. Suite à une restructuration dans son entreprise, il s’est retrouvé sans emploi et a décidé que c’était le moment ou jamais pour se lancer dans un projet en lien avec une autre chose qui le passionne tout autant: le rhum arrangé. Pour l’instant, cela semble être une belle réussite!

Et sinon, ça se boit comment du rhum arrangé?

Bon, passons aux choses sérieuses! Qui dit arrivée de l’été (enfin, on ne désespère pas, il ne devrait plus tarder) dit forcément retour des apéros. Pour avoir eu la chance de déguster le produit, on vous garantit qu’il fera son petit effet auprès de vos convives. Sa qualité est indéniable et son goût incomparable malgré le peu de sucre ajouté (nous avons testé ‘L’ananas’).

En ce qui concerne la dégustation, le rhum arrangé se sert généralement tempéré. Il peut également être dégusté frais mais il est recommandé de ne pas utiliser de glaçons car ce serait comme ajouter de l’eau dans le produit et cela serait un peu bête. Enfin, on peut aussi en faire de super cocktails! Si vous optez pour cette dernière option, Fabian vous conseille de vous diriger vers des cocktails assez fins pour éviter de dénaturer le produit.

©Rhumantic

Votre cocktail de l’été!

En parlant de cocktail, Rhumantic propose sur son site une recette que nous allons nous empresser de tester cet été: le rhumantic sour.

Dans votre shaker, mettez 5cl du Rhumantic de votre choix, pressez 1/4 de citron vert ou 2cl de jus, 1,5cl de sirop de sucre, le blanc de votre oeuf, des glaçons et « shakez » pendant une bonne vingtaine de secondes. Il n’y a plus qu’à verser le tout dans un verre sans les glaçons et le tour est joué”.

Envie de goûter? Alors rendez-vous sur le site de Rhumantic pour trouver un point de vente ou commander directement vos bouteilles.

Cheers!

Julie Jandrain 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Cumulet Records, le nouveau label bruxellois pour les amateurs de musique électro

DES POTES, DE LA PASSION ET DE LA VOLONTÉ

Cumulet Records est le projet d’un groupe d’amis bruxellois tous animés par la même passion : la musique électronique ! Tous sont artistes et 4 d’entre eux ont même réalisé leurs études ensemble d’ingénieur son. Bref, un groupe de potes soudés qui évoluent dans le milieu musical:  “On est toujours sorti ensemble, on a les mêmes goûts musicaux, on se partage toujours les sons que l’on découvre” explique Rafael. 

Cumulet Records voit donc le jour en septembre :  “Pour nous c’était un peu une évidence, un projet qui nous anime tous !” explique Rafael, l’un des fondateurs du label. 

L’histoire de Cumulet Records devient encore plus intéressante lorsqu’on sait que c’est en pleine pandémie que le label est né ! 

Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que la culture a été un domaine fortement touché pendant la crise sanitaire et de nombreux artistes se sont retrouvés à l’arrêt. Le jeune label bruxellois n’a pas froid aux yeux et a la volonté de “rebondir, soutenir et promouvoir la night life belge” nous dit Rafael. 

UN LABEL DE MUSIQUE, KÉZAKO ?

logo cumulet records

Cumulet Records est un label de musique c’est-à-dire que leur but principal est de produire de la musique, d’accompagner des talents musicaux dans la production de morceaux. 

Cumulet Records a décidé d’accompagner les artistes de musique électronique. Pour ses débuts, le label a souhaité mettre en avant 5 projets, 5 artistes et leur permettre de sortir leur première compilation ! 

Dès que ce sera possible, le groupe bruxellois a également l’ambition de créer des événements pour mettre en avant ses artistes. 

Un beau projet, plein d’ambition, à soutenir pour les amateurs de musique. 

Vous pouvez retrouver toutes les musiques ici et sur leur chaîne youtube

Photo de couverture : ©Milla De S. Bispo

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

« Le bourgmestre de Bruxelles » : le recueil de 6 nouvelles de Marc Van Staen

6 nouvelles, 1 fil conducteur

Vous l’aurez peut-être deviné, les 6 nouvelles qui sont contées dans cet ouvrage ont toutes un élément en commun : Bruxelles. Mais on vous le dit tout de suite, les similitudes s’arrêtent là. En effet, ces mini récits sont très différents les uns des autres, notamment au niveau des thèmes qui y sont abordés. On vous laisse juger par vous-même grâce à ces petits résumés:

Retour de flammes à l’Inno: le 22 mai 1967, un journaliste assiste à l’incendie de l’Innovation à la rue Neuve. Un événement tragique lors duquel 251 personnes ont perdu la vie. Vingt ans après, le reporter reste profondément  marqué par ce drame, et en particulier par une scène qui s’est jouée devant ses yeux et dont il n’avait pas tout compris à l’époque. Mais une interview va enfin lever le voile…

On achève bien les cerveaux: Romane est ce que l’on pourrait appeler une influenceuse. Devenue très populaire grâce aux réseaux sociaux, celle-ci voit subitement sa notoriété dégringoler en flèche… comment va-t-elle réagir face à cette situation?

Les lauriers de l’imposture: l’histoire tourne autour d’un jeune homme qui se lance dans le monde professionnel. Doté d’une grande ambition, il va tout faire pour gravir les échelons.

Le bourgmestre de Bruxelles: Après une soirée à discuter des prochaines élections du bourgmestre dans son bistrot, Albert Van Brussel s’emporte et laisse entendre qu’il serait le candidat idéal.

Sale temps !: Une femme mariée entretient une liaison secrète avec un peintre. Avec la complicité de ce dernier, elle décide de se débarrasser définitivement de son mari. Mais bien sûr, tout ne se passe pas comme prévu et l’on assiste à un sacré retournement de situation !

Chez Odile: Promenade et rencontres dans un quartier de Bruxelles un jour de braderie.

“Le Bruxellois est un peu fort en gueule, un peu roublard, souvent sympathique. L’ironie et l’autodérision arborées avec panache.” – Le bourgmestre de Bruxelles

L’avis de la team Mode in Belgium

Nous vous avions déjà vanté les mérites des recueils de nouvelles dans un précédent article [Voir : “Il n’est pas de hasard, il est des rendez-vous”: le premier livre de Virginie Stassen] . Ce genre littéraire, qui n’a pas toujours bonne presse auprès des lecteurs, est en fait le format parfait lorsque vous n’avez pas la motivation pour vous lancer dans un gros bouquin. Et cela n’enlève rien à la qualité des récits lorsque le genre est maîtrisé, et c’est le cas dans le recueil dont on vous parle aujourd’hui. Marc Van Staen donne du rythme à ces nouvelles, et il n’hésite pas à explorer les thèmes, les genres mais aussi les époques. Un choix malin car cela nous permet de faire très facilement la démarcation entre toutes les histoires et surtout, on va de surprise en surprise. 

De notre côté, nous avons été particulièrement touchées par « On achève bien les cerveaux » qui aborde une problématique bien de notre époque. Nous avons également été captivées à la lecture de la nouvelle « Retour de flammes à l’Inno » car même si nous n’étions pas nées au moment des faits, cet événement a marqué à jamais l’histoire de notre capitale. Enfin, nous avons été surprises par « Sale temps ! » dont le dénouement final nous a littéralement laissés sans voix.

En parlant de l’auteur…

Né à Laeken, Marc Van Staen est conseiller d’entreprises et agent de personnalités. Auteur et traducteur de plusieurs ouvrages culinaires et sportifs, il ne cache pas sa passion pour l’écriture. Et bonne nouvelle, il nous a laissé entendre qu’un nouveau livre devrait pointer le bout de son nez à la rentrée!

“Le bourgmestre de Bruxelles” est disponible (en français et en néerlandais) en librairie. Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site des éditions Le Scalde.

Bonne lecture 😉

Julie Jandrain

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Best Self : un programme d’image personnelle pour refléter qui vous êtes vraiment

Le concept

Bien loin d’une approche superficielle, l’idée derrière Best Self est d’aider les gens à trouver leur style sur base de leur personnalité, afin qu’ils soient en phase avec qui ils sont vraiment et leur projet de vie. Au-delà de les aider à trouver un style, Fanny aide ses clients à se révéler à travers leur image. Son but est qu’il y ait un avant et un après, mais pas uniquement physique. 

L’image se trouve également dans le mental. On parle ici donc d’image extérieure (apparence, style, allure) mais aussi intérieure (estime de soi, rapport au corps, langage non-verbal). Fanny est persuadée que ces deux éléments sont étroitement liés et doivent être travaillés simultanément pour obtenir une réelle transformation. 

La fondatrice

Fanny Lempereur

Fanny Lempereur est consultante en image personnelle et publique. Riche d’expériences dans le secteur de la mode et du luxe, formée en marketing, elle lance Best Self, son agence spécialisée en image. “L’image m’a toujours fascinée” déclare-t-elle. “Au fil de découvertes, d’apprentissage, de recherches, de réflexions et d’expériences, ma passion pour l’image est devenue ma vocation”. Une vocation qu’elle met au service de ses clients pour leur permettre de vivre la vie dont ils ont toujours rêvé. 

Le programme Best Self

“C’est en reflétant déjà la personne que vous aimeriez être que vous deviendrez cette personne.”

Fanny propose un accompagnement de plusieurs semaines qui offre une réelle transformation. C’est généralement quelque chose qu’on fait une fois dans sa vie, lors d’un tournant. Il faut être prêt et ouvert au changement. Son programme a pour vocation de rendre chacun autonome pour maintenir son image unique sur la durée. 

Il se déroule en 7 séances distinctes : 

  1. La base de votre image 
  2. Estime de soi & rapport au corps
  3. Le style
  4. Le tri de la garde-robe
  5. Votre image & projets de vie
  6. La création de tenues
  7. Suivi Feedback

Ces séances équivalent à environ 30h de travail mais le programme est entièrement personnalisable et modulable en fonction des envies et besoin de la personne concernée. 

L’expérience de Marine

J’ai eu la chance de rencontrer Fanny pour les deux premières séances de son programme et j’ai été très agréablement surprise par la qualité et la bienveillance de ses conseils. Fanny cerne nos points forts mais aussi nos limites et nous aide à sortir de notre zone de confort pour nous faire évoluer vers la personne que nous souhaitons être. J’aime beaucoup sa façon de percevoir les choses et ses conseils ont beaucoup raisonnés en moi. 

 

Si vous êtes dans un tournant de votre vie, que vous avez l’impression de ne pas refléter ou être en accord avec qui vous êtes vraiment, le programme de Fanny pourra très certainement vous être très utile. Non, l’image n’est pas que superficielle, elle est ce que nous sommes. 

Dans cette catégorie...

Catégories
Food Lifestyle

Mizu & Kasai, des compléments alimentaires qualitatifs, écologiques et solidaires

Des produits de qualités

Créée en janvier 2020 par Mélanie et Thibaut, Mizu & Kasai est une jeune start-up spécialisée en phytothérapie. Convaincus par la force de la nature, les compléments alimentaires qu’ils proposent sont donc majoritairement à base de plantes et élaborés par un comité de pharmaciens spécialisés.  

Entièrement végétariens et en (très) grande majorité végans, les produits Mizu & Kasai ont une haute teneur en principe actif et leur dosage est parmi les meilleurs du marché. Ils ne contiennent bien entendu aucun OGM et les gélules sont végétales. 

© Mizu & Kasai

Pourquoi choisir Mizu & Kasai ?

Locale, écologique et éthique socialement… La marque possède de nombreuses valeurs auxquelles nous ne pouvons qu’adhérer. 

Tout d’abord, la marque est 100% belge. Des sachets aux gélules en passant par le marketing. Tout est “made in Belgium”. 

Ensuite, Mizu & Kasai travaille avec un atelier protégé (ETA) qui embauche des personnes handicapées et invalides (allant du petit handicap à la trisomie 21). De cette façon, ils participent à la réinsertion socioprofessionnelle de 120 personnes. 

Du côté de leurs engagements écologiques, l’entreprise utilise des packagings (belges donc) recyclables mais qui comptent surtout 600% de plastique en moins qu’un blister ou un pot en plastique traditionnel. Ils sont toujours à la recherche d’une solution qui pourrait entièrement substituer le plastique tout en assurant une aussi bonne conservation des compléments alimentaires.

Finalement, pour chaque sachet acheté, un arbre est planté en Belgique par leur partenaire la Société Royale Forestière de Belgique. 

Plus qu’une marque, un univers

Les paquets de compléments alimentaires Mizu & Kasai ont un très joli design. Et ce n’est pas anodin. Le couple de fondateurs, Mélanie et Thibaut, a voulu imaginer un univers qui crée des émotions. Ils racontent des histoires à travers le design coloré et travaillé de leurs packagings. Au même titre que les plantes, les émotions positives provoquées par les emballages jouent un rôle dans le processus général. 

Zen, Flora, Digest, Immuno, D,Vita, Sleep, Relax, Magne, Boost,… Trouvez parmi leur large gamme la sélection de compléments dont vous avez besoin. Plus d’informations sur chacun d’entre eux sur leur site internet. Vous pouvez également retrouver leurs meilleurs conseils santé sur leur page blog

*article sponsorisé

Dans cette catégorie...