Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Mode

Mansour Martin, la marque belge émergente

Les deux visages derrière la marque

D’un côté Mansour Badjoko, diplômé de la Cambre à Paris, a travaillé en tant que styliste pour de nombreuses marques de mode durant ces 10 dernières années. Il a aussi contribué à la création de projet personnel comme la réalisation de costume de danse et de théâtre. Et de l’autre Martin Liesnard, diplômé en gestion de la mode et du design à l’université de Paris. Il s’est fait une place auprès des marques de mode, de parfum et de divertissement grâce à son ingéniosité en communication et marketing. Sa passion pour la mode lui vient de sa grand-mère, couturière, qui lui a révélé cet art dès petit.  Les deux belges, amis depuis des années, ont mis leur savoir-faire en commun pour créer une marque à leur image.

Les 2 visages ©Mansour Martin

Des vêtements écoresponsables

Avec leurs vêtements fabriqués en Europe, la marque se veut plus éco-responsable sur presque la totalité de ses produits. Les deux amis partagent leur intérêt pour l’engagement d’une mode durable, consciente et respectueuse de notre environnement. Dans le but de lutter contre cette industrie de la mode et du fast fashion, bien trop polluant pour notre planète. La marque a comme philosophie de produire des vêtements de qualité en Europe, et plus principalement en France, Belgique et Portugal en adoptant une démarche innovante, durable et éthique.

Une diversité des genres

Une marque qui met en lumière la diversité des genres avec des pièces originales pour un homme sensuel, rêveur, assumé mais aussi pensé pour les femmes. Les collections comprennent des pièces unisexes pour embellir la garde-robe de chaque identité. La marque explore aussi l’évolution de notre société et s’inspire de la culture pop et urbaine pour créer un univers élaboré.

Une histoire pour chaque collection

Monsour Martin construit toute une histoire autour de chaque collection à laquelle elle s’attache. Dans la première collection capsule, les deux bruxellois se sont inspirés du brutalisme architectural. Qui reprend un sweet-shirt totalement éco-responsable avec l’emblème de la marque, un short ample fendu et une chemise longue à partir de tissus italiens ou japonais.

Les articles de la marque sont disponibles dans le magasin « Stijl » à Bruxelles ou sur leur site internet Mansour Martin. 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Marie Poppies : la solution pour faciliter l’accès aux fleurs éco-reponsables

A l’heure actuelle, nous sommes de plus en plus à prendre conscience qu’il est temps d’agir pour le bien de l’environnement. Nous essayons petit à petit de modifier nos comportements en faisant attention à notre alimentation, en réduisant nos déchets ou encore en utilisant des moyens de transport moins polluants. Pourtant, nous sommes encore très nombreux à nous émerveiller lorsque nous recevons un joli bouquet de fleurs car bien souvent, nous ignorons toutes les conséquences négatives que cela engendre. Marie Poppies a la solution ! 

Une problématique encore méconnue

Selon une étude de la Lancaster University, un bouquet de roses importées aurait une empreinte carbone équivalente à un vol Paris-Londres. Cela n’est pas étonnant quand on sait que la grande majorité des fleurs distribuées en Belgique provient de l’étranger. Certaines viennent de la Hollande où elles sont cultivées dans des serres chauffées et éclairées 24h/24, tandis que d’autres viennent du Kenya ou de Colombie et sont transportées jusqu’ici grâce à des avions réfrigérés. En plus de cela, il faut souligner que ces fleurs sont produites en utilisant une grande quantité de pesticides, ce qui participe entre autres à l’extinction des abeilles qui sont pourtant essentielles dans notre écosystème.

Pour résoudre le problème, la solution semble évidente: nous devons nous tourner vers des fleurs durables et produites en Belgique. Oui, mais ce n’est pas si simple! En effet, au jour d’aujourd’hui, un fleuriste devrait s’approvisionner chez plusieurs producteurs pour avoir une quantité et une variété suffisantes de fleurs, ce qui demanderait beaucoup de temps. C’est à ce niveau-là que la start-up belge Marie Poppies a décidé d’agir, en mettant en relation les producteurs et les fleuristes grâce à une plateforme d’achat en ligne et un lieu de collecte unique sur Bruxelles. 

Concrètement, comment cela fonctionne?

Le principe est très simple. Les producteurs sont invités à répertorier les fleurs qu’ils souhaitent vendre sur la plateforme. Les fleuristes y commandent ensuite ce dont ils ont besoin chez un ou plusieurs vendeurs. C’est seulement une fois la commande passée que les fleurs sont coupées et livrées dans les locaux de Marie Poppies pour pouvoir être récupérées.

Ce qui est bien avec ce concept c’est qu’au final, tout le monde est gagnant: les producteurs vendent leurs fleurs tout en fixant eux-mêmes leurs prix, les fleuristes bénéficient d’une plus large variété de produits et les consommateurs réduisent leur empreinte carbone tout en supportant l’économie locale. Que demander de plus?

Une offre différente à un prix raisonnable

Les fleurs proposées par Marie Poppies sont différentes des fleurs bien calibrées que nous avons l’habitude de trouver, et cela c’est un élément que la start-up est fière de revendiquer. Elles sont moins standardisées et donc parfois un peu tordues ou composées de plusieurs boutons… ce qui au final amène une touche d’originalité et fait toute la beauté du produit.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces bouquets éco-responsables ne sont pas forcément beaucoup plus chers que les autres. La différence de prix n’est que de quelques euros. Une somme qui se justifie par une juste rémunération de tous les acteurs de la chaîne ainsi que par une production locale et respectueuse de l’environnement.

Marie & Valentine, à la tête du projet

Pour que les choses bougent, Marie et Valentine insistent aussi sur le fait que les consommateurs ont un rôle à jouer et qu’ils ne doivent pas hésiter à faire savoir à leurs fleuristes qu’ils aimeraient trouver ce genre de produit en boutique. Ils sauront ainsi qu’il y a de la demande et adapteront leur offre. Une démarche très simple qui au final fera vraiment la différence.

Alors la prochaine fois que vous achèterez des fleurs, n’oubliez pas de penser aux fleurs belges, durables et de saison! 😉

Le site internet 

Julie Jandrain 

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

Un petit-déjeuner 100% belge

PÂTES À TARTINER GALLER

3 pots de pâte à tartiner galler
©Tribe

Le matin ou en goûter, sur une tranche de pain frais ou grillé, sur une crêpe ou en dans votre porridge. Les 3 nouvelles pâtes à tartiner Galler vont devenir votre indispensable! 

La chocolaterie Galler propose trois goûts : Noisettes, Noisettes Crunchy et Noir Intense.
Mode in Belgium s’est fait un plaisir de déguster les 3 et nous pouvons vous assurer que c’est une tuerie ! Impossible de vous dire notre préféré ! 

Les nouvelles pâtes à tartiner de la chocolaterie Galler sont toutes présentées dans des pots en verre.En effet, Galler a pour objectif de réduire son impact écologique c’est pourquoi leurs contenants sont réutilisables. Mais ce n’est pas tout, l’huile de palme ne fait pas partie du vocabulaire de la chocolaterie. Galler a également revisité ses recettes classiques en y ajoutant un grain de modernité, tout en pensant à l’équilibre nutritionnel. Les pâtes à tartiner contiennent désormais plus de fibres et moins de sucre. Un bon point pour se faire plaisir sans culpabiliser ! On valide !

Disponibles sur leur site !

KALISANA

©Manurobn Kalisana

Kalisana est un granola 100% belge, vegan et bio, qui s’inscrit dans l’envie de mieux manger.
Un projet étonnant, alliant gourmandise et santé, qu’ont imaginé Alicia et Louise, deux jeunes femmes désireuses de créer des déjeuners bons pour tous ! 

Ce sont deux gammes de produits, parmi lesquels on retrouve le seasonal granola, à base d’avoine et de kasha, agrémenté de pépites de chocolat noir 70%. “Ce granola de saison gourmand est parfait pour vous donner l’énergie nécessaire pour commencer votre journée”, nous conseillent Alicia et Louise. r. Ce granola se vend au prix de 18€ le kilo.

On retrouve également les energy balls, parmi lesquelles deux saveurs se dégagent: l’Amandine, à base d’abricot séché, de flocon d’avoine, de poudre d’amande, de noix de coco et de sirop d’agave. “Cette energy ball a son petit plus : de la noix de coco pour un peu d’exotisme”, confient les deux jeunes femmes. La seconde saveur, c’est la David, à base de dattes, de noix du Brésil, de son d’avoine, de purée de cacahuètes et de noix de coco (en option).

Découvrez leurs nombreuses recettes sur leur site.

EFARMZ

©Tribe

Vous cherchez un brunch local et bio ? Mais lorsque la vie reprend son train habituel, nous ne trouvons pas toujours le temps de parcourir plusieurs magasins et petits producteurs à la recherche des meilleurs produits… Et s’ il était possible de tout avoir en un panier ? Le tout en quelques clics seulement ? C’est exactement ce que propose Efarmz, l’e-shop belge fondé en 2013 par Muriel Bernard est notamment connu pour ses box. Ici nous vous parlons du petit-déjeuner mais vous pouvez également choisir vos repas du soir ! Super efficace ! 

Les avantages ? Une nourriture bio et saine avec zéro prise de tête et presque zéro déchet ! Testé et validé !

Nous vous laissons découvrir leurs produits sur leur site.

MON TORRÉFACTEUR

grains de café

Amateur de bon café ? Mon torréfacteur c’est l’occasion de goûter un délicieux café artisanal et produit en Belgique ! Mais ce n’est pas tout ! C’est aussi l’occasion de soutenir nos torréfacteurs belge ! En effet, 50% est le chiffre de la perte moyenne subie par les torréfacteurs belges à cause du COVID.

Nous avons pu goûter leurs capsules Nespresso 100% compostables de Or-Coffee.  Et nous n’avons pas été déçus ! Elles vous proposent un goût rond et onctueux ! On nous informe que c’est  le mélange de cafés éthiopiens, costaricains, brésiliens et colombiens ! On adore !

Tous les cafés disponibles sont sur leur site.

Philippine Caluwaerts

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

“On m’appelle la tornade”: Adrien Devyver vous dit tout sur le TDA/H

Le nom d’Adrien Devyver vous dit probablement quelque chose. Figure bien connue du paysage audiovisuel belge, vous l’avez sûrement aperçu dans des émissions telles que “Un Gars, Un Chef”, “The Voice Belgique” ou encore “Le Grand Cactus”. Par contre, ce que vous ignorez peut-être, c’est qu’il est atteint de TDA/H. Dans son premier livre, il aborde de façon très personnelle les obstacles et défis liés à ce trouble qui fait partie intégrante de son quotidien.

Le TDA/H, qu’est-ce que c’est?

Selon l’association TDA/H Belgique, le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité peut être définit comme “un trouble de l’inhibition qui affecte les champs d’activités suivants : la mise en œuvre et l’organisation ; la vigilance et l’attention soutenue ; l’effort soutenu et la planification ; la mémoire de travail. Il entraîne des difficultés à inhiber et à contrôler les idées (inattention), les gestes (bougeotte physique), les comportements et les émotions (impulsivité).”.

 

Attention, ne mélangeons pas tout… Bien souvent, les personnes souffrant de TDA/H sont qualifiées d’hyperactives. Or, une personne présentant un Trouble Déficitaire de l’Attention ne manifeste pas toujours de l’hyperactivité, et cette pathologie ne se réduit pas qu’à ce seul facteur.  

Envie d’en savoir plus? Rendez-vous ici.

Faire de sa différence une force

Instagram @adriendevyver_

Diagnostiqué il y a quelques années seulement, Adrien Devyver a décidé de mettre sa notoriété au service de cette cause. Parrain de l’association TDA/H Belgique, il a écrit un livre pour mettre en lumière les obstacles auxquels sont confrontés les personnes souffrant de ce trouble, mais aussi pour donner des conseils et partager les astuces qu’il utilise lui-même au quotidien pour tirer avantage de cette “faiblesse” qui finalement, n’en est peut-être pas une. 

Le tout est ponctué par des petites anecdotes privées. Le livre est très bien documenté et fait intervenir des spécialistes compétents dans leurs domaines. Mais c’est sans nul doute cette dimension personnelle ajoutée qui fait toute la différence. Nous sommes au-delà d’un livre purement informatif, il y a une dimension humaine qui est bien présente.

Pour qui?

Forcément, cet ouvrage s’adresse en particulier aux personnes diagnostiquées TDA/H, ou encore à leur entourage. Adrien Devyver y donne l’impression d’être un grand frère qui est là pour partager son expérience et épauler les personnes qui traversent ce qu’il a lui-même traversé. Vu son parcours et sa carrière exemplaire, lire ses mots peut procurer beaucoup de forces et d’espoir aux lecteurs. 

D’après nous, cette lecture peut aussi être très enrichissante pour les personnes qui ne sont pas touchées, de près ou de loin, par cette pathologie. En effet, ce trouble touche des fonctions que nous connaissons tous… nous avons tous à un moment donné fait preuve d’impulsivité, de distraction ou encore de procrastination (notre grande copine!). Mais les patients TDA/H ressentent généralement cela de façon plus régulière et intense… C’est important de le savoir car bien qu’il soit difficile d’estimer de façon exacte le nombre de personnes atteintes, on sait qu’il s’agit d’une pathologie fréquente.

Pour découvrir un extrait du livre, rendez-vous ici.

 

Bonne lecture 😉

Julie Jandrain 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Coucou, la solution fashion et écoresponsable

Premier réflexe avant une fête ? Filer dans nos boutiques préférées pour trouver LA tenue parfaite. Celle dans laquelle l’on se sent unique, belle et super fashion. Malheureusement, la plupart du temps, cette magnifique combinaison à paillettes ou cette veste en fourrure rose finit au fond de notre armoire pour ne plus jamais voir la lumière du jour. C’est une habitude qui fait plaisir de temps en temps mais qui n’est rentable ni pour notre portefeuille ni pour l’environnement. La solution ? La location de vêtements.

Osez le look d’un soir…

Coucou, c’est l’histoire de Marie et Isabelle, deux copines expertes en mode et en bons plans. Pro’ des vide-dressings et des brocantes, les deux acolytes finissent vite par se créer une garde-robe canon à petits prix, mais une tonne de fringues s’accumulent dans leurs placards. Qu’en faire ? Les louer ! C’est à ce moment-là que démarre l’aventure Coucou. Au début chez Marie, pour désormais s’installer dans un grand showroom sur la Place du Châtelain.

Ce projet est lourd de sens pour ces deux jeunes femmes. En effet, la fast fashion et la mode à – très – bas prix ont totalement modifié nos habitudes de consommation. Désormais, on peut très bien s’habiller pour presque rien, ce qui nous pousse à acheter des habits que nous portons au final très peu, voire jamais.

Conscientes de l’enjeux écologique de ce type de pratique sur l’environnement, Marie et Isabelle proposent la location de vêtements de soirées comme alternative à l’achat. Une possibilité slow fashion qui rallie écologie, économie et chouettes fringues.

©Coucou

Et pour les accessoires ?

Une tenue ne serait pas complète sans ses accessoires. Coucou loue également des sacs, chaussures et bijoux* confectionnés par des créateurs belges et français. On peut dénicher les œuvres de Séraphine, Jicquy, Lucky Rosetta, Laure Derrey, Lily bag et pour les hommes des nœuds papillons, cravates et bretelles Edmunds.

*Les boucles d’oreilles sont destinées à la vente.

Laetitia Bindji

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

“La disparue de l’île Monsin”: le nouveau roman d’Armel Job

A la recherche de nouvelles idées de lecture? Cela tombe bien, nous vous avons déniché une enquête passionnante qui se passe chez nous, en Belgique. Avertissement: une fois le livre commencé, vous n’arriverez plus à le refermer tant que vous ne serez pas arrivé au bout! 

Plus qu’une simple enquête policière

Cela fait plusieurs jours qu’Eva n’a plus donné de nouvelles. Personne ne semble savoir où elle se trouve et sa mère, Helga, commence à s’inquiéter. Suite à la diffusion d’un avis de recherche à la télévision, un témoin se manifeste: Jordan Nowak. Accordeur de piano et bon père de famille, il déclare avoir croisé Eva un soir de tempête sur le pont de l’île Monsin, le visage ensanglanté. Il serait la dernière personne à avoir croisé le chemin de la jeune femme avant sa disparition. Mais que lui est-il arrivé ensuite?

 

Sous ses allures d’enquête policière, ce dernier roman d’Armel Job est en fait bien plus que cela. Ce qui est vraiment intéressant ici, c’est la façon plutôt subtile avec laquelle l’auteur a creusé la psychologie des différents personnages, qu’ils soient témoins, policiers ou encore victimes. Autour d’une seule et même disparition se confrontent les points de vue et les états émotionnels de plusieurs personnes.

Entre fiction et réalité

S’il y a bien une chose que nous avons appréciée dans ce livre, c’est le décor dans lequel se déroule l’intrigue. Un décor familier puisque cela se passe en Belgique, du côté de Liège pour être plus précis. Si l’histoire s’appuie sur des lieux réels, elle aborde aussi des événements réels dont un fait divers tragique qui a eu lieu en 2012. L’histoire est quant à elle bien fictive mais elle se greffe parfaitement sur cette réalité que nous connaissons, et cela rend l’histoire encore plus prenante.

Armel Job: Un incontournable de la littérature belge

Armel Job (David Boily, La Presse )

Si vous vous intéressez un peu à la littérature belge, il y a de fortes chances pour que le nom d’Armel Job vous dise déjà quelque chose. Et pour cause, cet écrivain originaire d’Heyd, en Région wallonne, a plus d’une vingtaine de romans à son actif. 

Plusieurs d’entre eux ont même été récompensés comme par exemple “Les fausses Innocences” qui a reçu le prix du jury Jean-Giono ou encore “Tu ne jugeras point” qui a reçu le prix Simenon.

Envie de vous faire une idée par vous-même? Rendez-vous ici pour lire les premières pages du livre.

Julie Jandrain

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Look Me Up : La location de tenues de soirée au système ultra bien pensé

Loue ton style… A ta façon

Depuis quelque temps, le concept des locations de vêtements chics pour des occasions particulières est de plus en plus populaire. Eco-friendly et économique, cette solution slow fashion a tout pour plaire. Cependant, comme l’a remarqué Valérie, les boutiques consacrées à ça sont souvent très locales et tout le monde n’en a pas près de chez soi. Elle a donc voulu pousser l’idée plus loin en créant Look Me Up qui vous propose 3 méthodes différentes. 

 

  1. Tout d’abord, la location sans essayage où vous commandez directement votre tenue sur le site et vous vous la faites livrer. Pour vous aider, les tenues sont décrites de manière précise (voire franche, s’il le faut) sur le site.
  2. Il y a également la méthode avec essayage privé. Vous sélectionnez jusqu’à 3 tenues sur le site que vous vous faites livrer par voie postale pour les essayer chez vous et ensuite les renvoyer grâce à l’étiquette fournie par Look Me Up.
  3. Finalement, la méthode probablement la plus fun est l’option “Look Me Up Party”. Vous organisez un moment d’essayage entre copines (entre 5 et 10 personnes) qui sera animé par une ambassadrice Look Me Up au lieu de votre choix. Ce moment peut être organisé sous forme de soirée ou de brunch. De quoi passer un super moment “fashion” entre amies. 

Les collections

Pour le moment Look Me Up propose une collection d’une cinquantaine de looks (robe courte, robe longue, combinaison,…). Une sélection déjà très variée, pour tous les goûts, morphologies et occasions, qui provient de marques et créateurs plus connus comme Bash, Maje, Sézanne etc. ou encore de créateurs européens moins populaires mais tout aussi sympas ! En moyenne, les robes valent 200€ neuve. 

Philosophie ORECA

Valérie a voulu adopter la philosophie ORECA dans le fonctionnement de Look Me Up.

  • O pour originalité 
  • R pour responsabilité
  • E pour efficacité 
  • C pour conseil 
  • A pour abordabilité

Infos pratiques

3 gammes de prix sont proposées : les pièces “Quick Wins” à 20€, les “Dressed Up” à 40€ et les fabulous à 50€. Ce prix initial est pour 4 jours de location. Il est possible de rallonger la période de location à 8 ou 12 jours moyennant un supplément de 15€ ou 25€.  Le prix de la livraison est non inclus. Le pressing, lui, est offert. Tout est expliqué clairement sur le site de Look Me Up

On peut en tout cas affirmer que le concept de Look Me Up a été ultra bien pensé et mis en place. Vivement le retour des mariages et autres festivités pour en profiter!

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Des accessoires pour nos boules de poils totalement Made in Belgium

Hiroquoi, des accessoires hauts en couleurs

Lorsque Mélanie adopte ses deux adorables shibas inu, elle ne trouve pas beaucoup de colliers colorés. C’est pourquoi cette jeune femme, journaliste la journée, est également devenue créatrice le soir.

Hiroquoi propose de multiples motifs originaux et pétillants. Ils ont tous été pensés et créés par Mélanie à l’aide d’aquarelle, de crayons ou de feutres. Hiroquoi comprend une large gamme de colliers mais pas que ! Vous trouverez aussi divers accessoires tels que des laisses, des foulards, des poop bags, etc. 

Chaque matière première a été choisie avec soin afin d’offrir une qualité irréprochable.

©Hiroquoi

Who’s That Dog by Maureen Louys

Les Ateliers Who’s That Dog proposent à vos compagnons à quatre pattes une collection exclusive de nœuds papillon, de laisses assorties, de plaids, … et tous ces accessoires ont été entièrement faits main dans notre plat pays.

En plus des nombreux accessoires proposés ci-dessus, cette boutique expose divers produits cosmétiques ainsi que des snacks, le tout 100% belge !

L’originalité des Ateliers ? C’est sans doute le DOG LAB, un studio photo à votre disposition afin de réaliser un cliché complètement décalé de votre animal de compagnie. Le prix de ce service varie de 290€ à 425€ en fonction de vos demandes.

©Who's that dog

Entre Chien et Look, accessoires en paracord et cuir

C’est grâce à l’amitié entre Valérie et Julie et surtout grâce à leur passion pour les animaux qu’est née la marque Entre Chien et Look. Des articles artisanaux qui en valent clairement le détour !

Chaque collier, chaque laisse et chaque cordon de sifflet est une pièce unique. Pourquoi me demanderiez-vous ? Et bien simplement parce que les perles qui les décorent ont été réalisées comme un bijou à part entière, il n’existe donc pas deux perles identiques.

©Entre chien et look

Mexie : histoire d’amour entre le Mexique, un chien et l’artisanat

Juliette, une jeune belge vivant en France, a créé sa propre marque suite à l’adoption de son chien, Mexie, au Mexique. Lors de son voyage, cette créatrice est tombée sous le charme du pays et de sa culture.

Suite à son désir de créer des accessoires pour chiens et son amour pour la culture mexicaine, cette jeune femme est partie à la rencontre de la communauté Tzotzil dans le Chiapas, au Mexique. Aujourd’hui elle travaille en collaboration avec les femmes tisserandes afin de mettre en avant leur remarquable travail et permettre de préserver cette belle coutume.

©Mexie

Tina Chen 

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

Testé pour vous : Misuko, le partenaire d’une alimentation bien-être et santé

Un mode de vie plus sain

La société actuelle nous impose un rythme de vie effréné et ne nous laisse plus le temps de profiter ni de nous faire plaisir. Stress, surconsommation, excès d’alcool, de tabac ou encore de produits industriels s’immiscent dans notre quotidien. Résultat ? Notre corps fatigue et élimine difficilement les toxines. 

Avec sa philosophie inspirée du mode de vie asiatique, Misuko place les jus au cœur de son concept. Selon la start-up, le bien-être passe par l’adoption d’une alimentation saine, naturelle et respectueuse de l’environnement. Elle envisage la détox par le juicing comme un mode de vie qui permet de prendre soin de soi en intégrant facilement la consommation de fruits et de légumes dans notre quotidien.

Dans cette optique, Misuko conçoit des jus de fruits et légumes pressés à froid, labélisés bio, issus de l’économie circulaire et made in Bruxelles.

©Misuko

L’intérêt d’une détox

Le corps produit, stocke et élimine naturellement des déchets, appelés toxines. Mais une alimentation majoritairement solide ralentit ce processus d’évacuation. C’est pourquoi, boire des jus, liquides, pendant un ou plusieurs jours va lui permettre de prendre un break digestif et de se concentrer sur sa purification.

Cette mise au repos permet de regagner du tonus, de faire le point sur ses envies, démarrer de (nouvelles) bonnes habitudes alimentaires et bien-être, se recentrer sur soi et se challenger.

Misuko, une référence en alimentation santé et bien-être

Misuko se positionne comme une référence en alimentation santé et bien-être. C’est-à-dire qu’en plus de proposer des cures de jus de fruits et légumes pressés à froid, Misuko diversifie son offre avec des tisanes, des paniers de fruits et légumes bio, des énergies balls, des shots énergisants et des accessoires comme des perles de céramiques purifiantes, des mugs à infuser et un lave langue en cuivre.

Mais ce n’est pas tout, en véritable passionnée de nutrition santé et d’alimentation, l’équipe de Misuko partage régulièrement des articles sur un blog axé sur la nutrition saine et détox, le sport, les avantages de certains aliments, des conseils ou encore des recettes saines et gourmandes.

Notre avis

J’ai testé la cure de jus « Nuance de couleurs ». Même si j’étais un peu sceptique avec les jus de légumes, je dois dire que j’ai été étonnamment surprise par leur goût, que je trouvais délicieux. Contrairement à de nombreux jus trouvables dans le commerce, les boissons Misuko sont surprenantes, originales et surtout sans sucre. Ils sont dosés de façon extrêmement juste et subtile, ce qui rend l’expérience encore plus agréable. (Je pense par exemple au gingembre qui malheureusement dans trop de jus prend le dessus sur les autres ingrédients et rend – souvent – la boisson imbuvable. Les jus Misuko en contenaient à juste dose. Juste histoire de relever le goût sans jamais le masquer!)  

Gros coups de cœur pour le Teddy, un lait végétal à base de noix du Brésil, noix de cajou, dattes et de vanille ; le Nina, un mélange d’ananas, de fenouil, de poire et de poivre et le Joy, un mix de carotte, pomme, orange, poivron rouge et gingembre. 

Après, je pense que les effets d’une cure de jus se constatent sur le long terme. Dans la philosophie de Misuko, une détox est plus qu’une cure de quelques jours. C’est tout un concept. C’est le moment de prendre une pause, de se recentrer sur soi et d’aligner son corps à son esprit. Le bien-être fait partie intégrante de leur priorité et selon la marque, il passe par une alimentation saine, naturelle et respectueuse de l’environnement. 

Par contre, je pense aussi qu’un tel régime, même le temps d’une journée, peut ne pas convenir à tout le monde. Les habitudes alimentaires peuvent être tellement ancrées que tenter une cure de jus peut être déroutant. Pour les plus sceptiques, je pense qu’envisager les jus Misuko comme un complément à son alimentation peut être une chouette façon d’apporter des vitamines et des nutriments dont le corps a besoin. Notamment en hiver, où les légumes et fruits de saison ne sont pas les plus fancy. Ou encore durant les périodes d’excès.

Je me dois aussi de mettre en avant la facilité d’utilisation du site. Il est super complet et illustré par de très jolies photos. C’est frais, jeune et dynamique. On y retrouve des conseils bien-être, nutrition, etc. ainsi que des produits pour mettre en pratique ce mode de vie. De plus, les livraisons sont très rapides et le service client est top.

Laetitia Bindji

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

4 endroits où déguster un bubble tea

FIVE SENSES - MONS

C’est un tout nouvel établissement qui a ouvert dans la cité du Doudou. Five Senses est le nouveau coffee bar branché. Un parfait endroit pour déguster (ou emporter) un bubble tea ou un café. Pour les gourmands comme nous, vous trouverez aussi des muffins, des cookies et plein d’autres goûts.

Nous adorons la déco et surtout le tableau noir où vous pouvez laisser sortir votre créativité. 

N’hésitez pas à partager vos dégustations avec leur hashtag sur Facebook et Instagram

Five Senses – Rue de la Coupe 48, 7000 Mons

© Five Senses

BLACK COFFEE - CHARLEROI / NIVELLES

Que vous soyez à Rive Gauche ou à Ville 2, vous trouverez un Black Coffee. L’enseigne a des établissements dans les deux centres commerciaux de Charleroi. Parfait après une virée shopping !

Black Coffee a une carte variée pour ce qui est des bubbles teas. Nous y avons déjà testé la saveur papaye, un régal !

Bonus : Black Coffee fait également des bubble waffles, les gaufres tendance que l’on croise partout sur les réseaux. 

Pour les Nivellois, Black Coffee a également une enseigne au Shopping.

Pour découvrir les prochaines saveurs, suivez les sur Facebook et Instagram

Black Coffee Charleroi 

– Ville 2 : Grand’Rue 143, 6000 Charleroi

– Rive Gauche : Place Verte 20, 6000 Charleroi 

Black Coffee Nivelles – Shopping de Nivelles : Chaussée de Mons 18A, 1400 Nivelles

© Black Coffee

BUBBLE COFFEE - NAMUR

Vous êtes en balade dans Namur ? Pourquoi ne pas faire une pause chez Bubble Coffee ? Vous y aurez l’embarras du choix !

Pour les beaux jours, vous pourrez siroter votre thé sur leur jolie terrasse. 

Partagez vos jolies photos, à la main sur Facebook en les identifiant.

Bubble Coffee, Waffles & Tea – Rue de la Monnaie 13, 5000 Namur

©Bubble Coffee

8TEA5 - LIÈGE

Voilà plus de deux ans qu’8tea5 a ouvert ses portes. Le bar est spécialisé dans les bubbles teas. En plus de leurs classiques, ils vous proposent des goûts de saison, comme les derniers en date : le frozen choconuts ou chocodreams.

Vous pouvez choisir directement vos bulles aromatisées dans le comptoir. et si vous vous laissiez tenter par une jolie couleur ? 

5tea5 a également des bars en Flandre et à Bruxelles.

N’hésitez pas à suivre 8tea5 Liège sur Facebook et Instagram. Partagez vos publications avec leur #8tea5.

8tea5 – Rue Pont d’Avroy 19, 4000 Liège

© 8tea5

Quel est VOTRE mélange pour un bubble tea ? 

Shanon Beauprez

Dans cette catégorie...