Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Société

Sensibilisation à l’élimination de la violence à l’égard des femmes : une campagne à soutenir

La violence à l’égard des femmes est la violation des droits de l’homme la plus courante dans notre société. En effet, aucun pays ne fait exception à ce triste constat. Au sein de l’Union européenne, 55% des femmes ont déjà été victime de harcèlement sexuel, 33% des femmes ont affirmé avoir subi des violences physiques et/ ou sexuelles et 22% des femmes ont déjà subi des violences de la part de leur partenaire. Malheureusement, ces violences ne sont souvent pas signalées (source). 

Une campagne menée par l’ONU

La date du 25 novembre n’a pas été choisie au hasard. Il s’agit de la date de l’assassinat des trois sœurs Mirabal, militantes politiques dominicaines. Le meurtre fut commandité par le dictateur Rafael Trujillo en 1960. La République dominicaine à alors proposé que cette journée soit consacrée à la lutte contre la violence faite aux femmes. 

33 ans après le meurtre des sœurs Mirabal, en 1993, l’Assemblée générale des Nations unies adopte la déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette déclaration définit le terme “violence à l’égard des femmes”. Il s’agit de “tous actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée” (source).

L’article deux de la déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes considère comme violence :  

  • La violence physique, sexuelle et psychologique exercée au sein de la famille, y compris les coups, les sévices sexuels infligés aux enfants de sexe féminin au foyer, les violences liées à la dot, le viol conjugal, les mutilations génitales et autres pratiques traditionnelles préjudiciables à la femme, la violence non conjugale, et la violence liée à l’exploitation; 
  • La violence physique, sexuelle et psychologique exercée au sein de la collectivité, y compris le viol, les sévices sexuels, le harcèlement sexuel et l’intimidation au travail, dans les établissements d’enseignement et ailleurs, le proxénétisme et la prostitution forcée; 
  • La violence physique, sexuelle et psychologique perpétrée ou tolérée par l’Etat, où qu’elle s’exerce.

Source : Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes

L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies proclame le 25 novembre comme journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes. Les ONG, les organisations internationales et les gouvernements sont appelés à organiser des actions dans le but de sensibiliser la population aux violences que subissent chaque jour des milliers de femmes dans le monde.

16 jours d'activisme pour la sensibilisation à l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Au total, 16 jours de campagne menée par l’ONU et d’autres organismes engagés pour informer, éduquer et alarmer sur la situation. Celle-ci se termine le 10 décembre, qui est la journée internationale des droits de l’Homme (Human Rights International). Evidemment, c’est toute l’année que l’on doit agir face aux violences faites aux femmes mais ces 16 jours d’activisme ont pour but de secouer et réveiller les politiques ! 

Les actions menées en Belgique

En Belgique, plusieurs actions prennent lieu chaque année pour sensibiliser autour de cette thématique.

La ville de Wavre, par exemple, organise plusieurs actions qui s’adressent à tous les âges. La commune veut alerter la population sur les violences que les femmes peuvent subir. Au programme, distribution de pin’s en soutien à la lutte, spectacle qui retrace la vie de cinq femmes victimes de violences conjugales, café littéraire en compagnie d’une autrice qui raconte sa reconstruction et enfin des cours de self-défense gratuits.

Le 27 novembre, la plateforme Mirabal, qui fédère des associations de la société civile, invite les hommes et les femmes à manifester à Bruxelles. Cette manifestation a pour but de pousser les pouvoirs publics à assumer leurs responsabilités dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

La plateforme à de multiple revendications : 

  • La reconnaissance du caractère sexiste des violences envers les femmes et de leur incorporation dans un système global de dominations.
  • L’éradication de toutes les formes de violences. Liées entre elles, elles s’articulent les unes aux autres et sont donc toutes à combattre : il n’y a pas de petites violences.
  • L’investissement de moyens financiers et humains nécessaires pour lutter efficacement contre les violences faites aux femmes.
  • Une réelle prise en compte de l’égalité des femmes et des hommes dans les politiques.
  • La fin de la « culture de la culpabilisation » des victimes.
  • …. 

Source : Le site Mirabal Belgium 

Il s’agit d’un sujet délicat et pas évident à aborder mais il est important de le faire. Comme pour chaque fait sociétal problématique le savoir et communiquer dessus est déjà un premier pas vers la solution. 

Lire aussi … 

➡️5 raisons pour lesquelles le féminisme a encore sa place

Article écrit par Aline Jottard, stagiaire

Dans cette catégorie...

Catégories
Société

Le Black Friday ? Non merci !

Le mois de novembre fait face à une vague de “réductions” en tout genre : le Black Friday qui se transforme en Black Week et même en Black Month ! Des -80% par ci, des -60% par là, un objectif : pousser à la (sur)consommation. Véritable ennemi des prix justes toute l’année, le Black Friday, qui a lieu le quatrième vendredi de novembre, prend de l’ampleur chaque année au sein des grandes enseignes. Pour les marques et commerces locaux, ce marketing de surconsommation est pourtant loin de faire l’unanimité.  

Nous vous en parlions également l’année passée dans cet article : L’anti Black Friday chez les marques belges

L’ennemi des prix justes, l’ami de la surconsommation

Le Black Friday est aujourd’hui un véritable symbole de la (sur)consommation. Des promotions exorbitantes sont affichées dans le seul but de nous pousser à l’achat. Et oui, il est difficile de renoncer à des ventes flash de -70%. A ce prix-là, c’est presque “offert”. Mais une question se pose : comment les enseignes peuvent-elles proposer de si grosses remises et s’y retrouver sans vendre à perte ? Les prix sont-ils gonflés le reste de l’année ? Probablement. Certaines marques n’hésitent d’ailleurs pas à augmenter leurs prix quelques jours avant la date du Black Friday pour faire croire à une remise démentielle. 

Certains nous diront peut-être que le Black Friday est un moyen d’écouler les stocks d’invendus. Probablement. C’est en effet une technique commerciale appliquée à d’autres moments de l’année également. Mais finalement, si les marques doivent écouler leur stock plusieurs fois à coup de -70%, cela n’est-il pas le signe d’une industrie qui surproduit de manière systématique ? Le fondateur du concept belge Les Pt’its potes attire même notre attention sur les dérives de ces fausses « soldes » que tous les gros commerces font tous les mois… Et parfois même, avec des produits fabriqués exprès pour ces « soldes ». 

➡️Greenwashing, pinkwashing, féminisme washing, … stop à l’opportunisme commercial !

Des mouvements de réactions

De plus en plus de marques, sensibles à l’éthique et à l’éco-responsabilité, décident de réagir au Black Friday. En effet, pour les marques engagées, cet événement est totalement inadapté. Nombreux sont ceux qui trouvent ces promotions déloyales. 

Parmi les mouvements à contre-courant du Black Friday, on trouve le Green Friday, apparu en France et qui compte de plus en plus d’adeptes en Belgique. Le collectif tente de sensibiliser et d’interroger, à travers les réseaux sociaux notamment, notre rapport à la consommation. Des marques belges comme Hopono, Coddy, Beelab et bien d’autres s’engagent auprès d’eux pour faire connaître le mouvement. 

Certains créateurs belges décident aussi de reverser un pourcentage de leur chiffre d’affaires à une association. Par exemple, Buissonnière dédie 50% des bénéfices des ventes du 25 novembre à l’association Kickcancer qui lutte contre le cancer pédiatrique.

D’autres initiatives sont également prises comme Orta qui décide de fermer son site toute la journée du 25 novembre. Une action osée avec pour objectif d’honorer au mieux leur crédo «Consommer moins mais mieux et, surtout, de manière consciente »

Comme chaque année, Wash Wash Cousin fait le Balek Friday : toutes les promotions sont supprimées pendant 24h sur leur site.  

Un autre type d’initiative vise à encourager la durabilité : profiter de cette journée pour faire réparer ces vêtements. Chez Hopono à Bruxelles notamment, en partenariat avec Faguo (une marque de vêtement éthique), vous êtes invité à faire venir réparer vos vêtements (et pas uniquement ceux de la marque Faguo ou achetés chez Hopono) par une couturière. Génial non ? Dans la même idée, la marque de bijoux Juna Fae a mis en place le programme “Relove” pour recycler ses vieux bijoux. Chaque client « Relove » est en plus récompensé avec bon avoir de 100€ pour un futur achat (à garder ou bien à offrir pour Noël à quelqu’un d’autre). Cette action est valable jusque fin novembre. 

Pour Kalani, ce vendredi est plutôt le “Transparent Friday”, la marque en profite pour axer sa communication sur les dérives du Black Friday

Banaliser cette journée

Une des façons de boycotter cette journée est de la banaliser. Nombreuses sont les marques belges interrogées qui décident simplement d’agir en ne faisant rien : “C’est un jour normal” comme nous dit L’Envol du Colibri ou Lydie Avril. 

La créatrice de La Bohèmerie ne savait d’ailleurs pas que c’était le Black Friday ce 25 novembre et sort sa collection d’objets chinés ce jour. Et ça tombe bien, c’est un bon moyen de dire “halte à la surconso, donne plutôt une seconde vie à la déco en craquant pour les objets chinés”.

Les marques belges anti Black Friday (liste)

Chez Mode in Belgium, vous vous doutez que l’on ne porte pas cette journée dans notre cœur. Néanmoins, nous n’avons pas non plus l’envie de faire culpabiliser ceux qui profiteront du Black Friday mais nous dénonçons simplement cette surconsommation alimentée par les grandes enseignes et leurs promotions à tout va. 

Nous vous avons préparé une liste non-exhaustive de marques belges et durables qui ne céderont pas aux dérives de cette journée. C’est peut-être le moment de penser à vos cadeaux de Noël et de les soutenir.

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté

Clyde For Men : l’essentiel beauté pour hommes

A tous les hommes qui nous lisent, si vous êtes en couple ou en colocation, avouez … vous avez déjà pensé à piquer la crème hydratante de votre amie ou compagne qui trône dans l’armoire beauté de la salle de bain ? 

La peau, féminine ou masculine, est une barrière de protection qui doit faire face au quotidien à de nombreuses attaques : pollution, froid, soleil mais également fatigue, stress, … Il est donc essentiel d’en prendre soin et de la chouchouter. 

➡️Les cosmétiques pour hommes belges et naturels

La peau des hommes présente quelques différences avec celle des femmes. En effet, l’épiderme (la couche supérieure de la peau) est un peu plus épais chez les hommes. Idem pour le derme (juste en dessous de l’épiderme), il est plus riche en collagène et donc le vieillissement de la peau est plus lent et aura une tendance un peu plus grasse. 

Mais, le rasage régulier va irriter le visage plus rapidement, un soin adapté est donc nécessaire pour aider à garder un peau hydratée. 

Ce n’est donc pas anodin de retrouver des cosmétiques dédiés à la gent masculine : découvrons ensemble Clyde For Men. 

Une marque belge dédiée à la peau masculine : Clyde For Men

Clyde For Men propose une gamme de soins exclusivement pensés pour les hommes et qui va à l’essentiel : un soin visage hydratant, anti-cernes et deux produits anti-âges. Derrière la marque se cache … un homme ! Le mieux placé pour parler des besoins masculins en termes de beauté et soin. Passionné par le monde de la beauté, le créateur de Clyde For Men s’est entouré d’experts spécialisés en cosmétique biologique pour concevoir des textures ultra-légères, agréables et efficaces

Quatre produits sont aujourd’hui commercialisés mais l’objectif de cette jeune marque est de proposer une gamme complète allant du gel nettoyant visage au baume après rasage. L’année 2023 s’annonce riche en nouveautés ! 

4 produits clyde for men
©Clyde For Men

Efficacité et simplicité

Deux mots d’ordre pour Clyde For Men : efficacité et simplicité ! Un packaging au design minimaliste qui reflète les ingrédients : rien de superflu mais des principes actifs hautement concentrés qui garantissent une efficacité véritable. 

Les produits sont composés à 99% d’ingrédients d’origine naturelle, certifiés bio, vegan et hypoallergéniques. La gamme est également sans parfum pour être la plus neutre possible. Ils s’adaptent à toutes les peaux, même les plus sensibles.

De plus, Clyde For Men a un score de 100/100 sur l’application Yuka pour le soin visage hydratant, le soin visage anti-âge, le soin contour des yeux anti-âge et 93/100 pour le sérum anti-cernes. On dit bravo ! 

Les essentiels : deux kits à adopter

Les soins Clyde For Men sont en vente en format individuel ou sous forme de kits : 

  • Le Starter Kit :  composé de la crème visage hydratante apaisante et du sérum anti-cernes pour tous ceux qui désirent un peau hydratée et lumineuse 
  • Le Kit Anti-Age : composé de la crème visage et du soin contour des yeux anti-âge à adopter dès les premiers signes de l’âge pour raffermir la peau et lui donner une seconde jeunesse 

Testée et approuvée par la rédac

Mais la rédac’ n’est pas 100% féminine nous direz-vous ? Si ! C’est donc mon compagnon (Julie) qui s’est prêté au jeu. Verdict ? Des produits agréables à utiliser au quotidien. Mention spéciale pour la crème visage hydratante apaisante qui a une texture très légère et fraîche. Elle pénètre rapidement et laisse un rendu soyeux sur la peau. C’est validé ! 

Retrouvez les produits Clyde For Men sur www.clydeformen.com 

*article sponsorisé

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Les labels de mode éthique et éco-responsable à connaître

Les labels de mode sont des certifications qui garantissent l’engagement des marques et des usines qui produisent les vêtements. Composition, impact environnemental, conditions de travail, procédés de fabrication et rémunération des employés font l’objet d’une analyse minutieuse. Malheureusement, les marques de fast-fashion ont bien compris le pouvoir de ces labels de mode. Ils s’auto-attribuent alors des certifications créées de toutes pièces dans le but de tromper le consommateur. Il est donc alors important de savoir reconnaître les vrais labels des faux pour ne pas se faire avoir. 

Qu’est-ce qu’un label ?

Un label est une marque protégée qui est associée à un produit. Celui-ci est délivré par une organisation publique, parapublique, une organisation professionnelle ou une association. Pour obtenir un label, le produit doit répondre à un ensemble d’exigences. Ce label garantit la qualité, l’origine ainsi que les conditions de fabrication du produit. Les labels ne prouvent pas qu’une marque est éthique à 100% et l’absence de label ne veut pas dire que le produit n’est pas durable. En effet, la labellisation coûte cher et certaines marques n’ont pas les moyens de se la payer. Il est donc important de se renseigner avant de boycotter une marque.

Les Labels de mode éthique auxquels être attentifs

GOAT

Label GOAT pour Global Organic Textile Standard garantit le respect de l’environnement ainsi que des conditions de travail dignes pour les employés. De plus ce label certifie que le produit n’atteint pas la santé de ceux et celles qui le portent. Pour recevoir ce label, les marques doivent prouver :

  • L’absence de produits chimiques nocifs dans le produit
  • L’intégration d’au moins 70 % de fibre écologique 
  • La réduction de la consommation d’eau et d’énergie 
  • Un bon traitement des déchets 
  • L’interdiction de produits chimiques toxique pour l’environnement
  • La qualité écologique de l’ensemble de la chaîne de production 
  • Des conditions de travail qui respectent les conventions de l’Organisation

100 by Oeko-Tex

Le standard 100 by Oeko-Tex garantit l’absence (ou la concentration limite) des substances chimiques nocives pour la santé. Ce label ne concerne que le produit fini. Il ne vérifie pas les procédés de fabrication ou les conditions de travail. Pour pallier ce manquement, Oeko-tex a créé “Made in Green by Oeko-Tex”. Cette certification garantit l’absence de produits chimiques dangereux, mais aussi les procédés de fabrication qui doivent être respectueux de l’environnement et des droits humains. 

Global Recycled Standard

Le Global Recycled Standard (GRS) certifie que les produits sont réalisés à partir d’au moins 50% de matériaux recyclés et que le produit a été créé dans le respect des critères environnementaux et sociaux. 

PETA

L’association PETA pour Ethical treatment of Animal se bat pour protéger le droit et la dignité des animaux. La certification Peta garantit que les produits ne contiennent aucune matière animale et que ceux-ci n’ont pas été testés sur les animaux. Le label est accordé après une auto-déclaration du fabricant qui paie pour pouvoir l’utiliser.

Fair Wear

La Fair Wear Foundation est une organisation qui vérifie que les conditions de travail sont décentes. Pour recevoir ce label, les entreprises doivent :

  • Ne pas faire travailler d’enfants
  • Assurer la sécurité des travailleurs au sein de l’entreprise
  • Payer correctement ses salariés
  • Ne pas avoir recourt à de la discrimination (sexe, nationalité, handicap, etc. ) 
  • Assurer des horaires de travail décents

Fairtrade

Le label Fairtrade assure que les ingrédients sont issus du commerce équitable. La production, la transformation et la commercialisation doivent répondre aux standards Fairtrade. Ce label permet aussi aux producteurs locaux et aux coopératives d’avoir un prix juste et stable pour leurs produits. De bonnes conditions de travail et des critères écologiques sont indispensables pour obtenir la certification Fairtrade.

B-Corp

Le Label B-Corp est donné aux entreprises qui répondent aux exigences sociétales, environnementales et de transparence envers le public. B-Corp signifie “Benefit Corporation” qui désigne une société qui à des effets bénéfiques sur le monde en étant rentable.

Cette liste de label n’est pas exhaustive. Il en existe encore de nombreux d’autres que vous pouvez découvrir sur le site Infolabel. L’objectif est de ne pas se laisser tromper par les faux labels que s’auto-octroient les marques de fast-fashion et ainsi ne pas tomber dans le piège du greenwashing

➡️

Sources : LabelinfoWedressfair 

Article rédigé par Aline Jottard, stagiaire

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Bellerose, la marque belge qui habille toute la famille

Faire du shopping pour toute la famille sous une seule et même enseigne, belge qui plus est ? C’est possible avec Bellerose ! Depuis 1989, la marque habille tout le monde avec des collections stylées, confortables et intemporelles. Dans cet article, on aborde cette jolie marque belge mais également ses engagements. 

Un histoire de voyages et de mode

Bellerose, une marque de vêtements belge qui partage son nom avec un petit village américain près de New York City. Inspirée des nombreux voyages aux USA de son fondateur, Patrick Van Heurck, la marque Bellerose naît en 1989. Si au départ il s’agit d’une collection uniquement dédiée aux hommes, aujourd’hui, c’est le vestiaire de toute la famille que l’on retrouve chez Bellerose. 

Toute la famille s’habille chez Bellerose

Que trouve-t-on chez Bellerose ? Des vêtements et accessoires de mode pour petits et grands. En boutiques (en Belgique ou en France) et sur l’e-shop, des manteaux aux chaussettes en passant par les sacs et ceintures, tout le monde y trouve son bonheur. Un style dynamique, classique mais pas trop, parfois un peu vintage avec des mélanges de matières et de couleurs, ça peps

Bellerose propose également à des marques invitées (parmi lesquelles des marques plus spécialisées comme Patagonia, Yoko Wool ou encore Veja) de vendre sur l’e-shop de Bellerose ou en boutique.

enfants mode bellerose
©Bellerose

Savoir-faire et qualité

Si la marque perdure dans le temps, c’est probablement grâce à tout le savoir-faire mis en œuvre autour des collections. Depuis leurs bureaux à Bruxelles mais également sur le terrain, les équipes sont à la recherche constante des meilleurs tissus et artisans pour leurs vêtements. Ces derniers sont en bonne partie en fibres naturelles, plus résistantes, durables et confortables. Quand on achète une pièce Bellerose, on la garde des années et ça c’est important ! 

Une marque en marche vers l’éco-responsabilité

Si vous lisez Mode in Belgium régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir que l’éthique et l’éco-responsabilité sont au cœur de nos préoccupations. On a donc challengé Bellerose pour savoir ce qui était mis en place chez eux … un indice, c’est plutôt positif ! 

On sait que ce n’est pas toujours évident pour une marque belge de produire de manière éthique et responsable : peu de matières premières disponibles en Belgique, peu d’ateliers et manufactures sur notre territoire. Ajoutez à cela une marque née à une époque où les questions environnementales n’étaient pas encore abordées comme elles le sont aujourd’hui … c’est donc tout à l’honneur de Bellerose de bousculer ses manières de faire et de tendre vers une mode durable et responsable.

➡️Le glossaire de la mode éthique et responsable 

La possibilité de faire réparer ses vêtements

Les tenues Bellerose sont faites pour durer dans le temps, les tissus utilisés sont de qualité. Néanmoins, il se peut que les vêtements souffrent de l’usure d’usage. La marque propose alors des réparations gratuites que ce soit une pièce achetée il y a 5 ans ou le mois dernier. Actuellement, seule la boutique de Gand dispose d’un atelier mais d’autres devraient rapidement s’en voir équipées. 

De la seconde main Bellerose

Tout récemment, Bellerose a lancé Bellerose Second Hand. Dans une approche circulaire de la mode, la marque vous offre la possibilité de vendre et acheter vos vêtements Bellerose. L’avantage ? Ils s’occupent de tout, des photos à la mise en ligne du vêtement. Vous n’avez qu’à envoyer les pièces que vous ne portez plus.  

bellerose seconde main
©Bellerose

Une production européenne autant que possible

Aujourd’hui, Bellerose compte environ 50% de ses vêtements fabriqués en Europe et dans le bassin méditerranéen. De plus, les matières utilisées sont au maximum des fibres naturelles, issues de culture biologique et/ou recyclées. Dans un but de réduction des transports, les vêtements sont fabriqués au plus proche des matières premières dans des usines sélectionnées avec soin. Elles doivent avoir signé les conventions de l’OIT (qui garantit le travail décent conformément aux normes internationales ) et REACH (qui assure un niveau élevé de protection de la santé et de l’environnement). 

Les engagements de Bellerose sont bien là et (on espère et encourage) sont en bonne voie pour continuer sur leur lancée.

Notre sélection coup de coeur

*article sponsorisé

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

10 activités slow et éco-responsables à faire en hiver

Winter is coming ! Et non on ne fait pas référence à Games of Thrones mais bien à la saison d’hiver qui approche à grands pas, le froid qui va avec mais aussi tous les petits plaisirs d’hiver comme des plats biens gourmands, des bougies, de la neige (on espère), … Voici nos idées d’activités. 

➡️Vivre la magie de Noël en Belgique 

Mode slow activé : 10 idées d’activités à faire pour s’occuper en hiver

Lire sous un plaid

Quoi de mieux en hiver que se blottir dans son canapé, sous un plaid, avec un livre, une série ou même un film de Noël ? Accompagnez le tout d’un thé et de quelques bougies, vous n’aurez pas envie de bouger de sitôt ! 

➡️Nos conseils pour un moment cocooning à la maison 

Se promener en pleine nature

Faire une balade en pleine nature par une belle jolie d’hiver (entendez par là pas de pluie) a également son charme. En famille, entre amis ou même solo, une journée au grand air ne vous fera que du bien. Habillez-vous bien pour ne pas avoir froid. 

➡️10 conseils pour une journée randonnée

Faire de la luge (ou tout autre activité dans la neige)

S’il neige cet hiver, pourquoi ne pas tester une activité slow comme la luge ? Adulte, cette activité vous ramènera tout droit en enfance tandis que pour les petits, ils se créeront de magnifiques souvenirs ! Plus qu’à croiser les doigts pour avoir de la neige cet hiver en Belgique. 

Profiter d’un feu de bois

Si vous faites partie des chanceux qui ont une cheminée à la maison, profitez-en !  Ambiance chaleureuse garantie. Si vous n’avez pas de feu de bois à la maison, quelques bougies offriront aussi une ambiance cocoon. 

bougies

Déguster une boisson chaude

Chocolat chaud, matcha, café, chai latte, infusion, thé, vin chaud, soupe, … les possibilités sont nombreuses! En plus d’offrir une sensation de chaud en les dégustant, certaines de ces boissons ont également des bienfaits sur l’organisme comme le matcha qui est antibactérien ou le chocolat chaud (noir) antioxydant. 

➡️Notre article sur le matcha 

Il est important de rester bien hydraté.e en hiver, pour cela n’hésitez pas à opter pour des tisanes ou infusions. 

S’offrir un moment bien-être à la maison

Toujours dans une idée de slow life, organisez un moment bien être à la maison : une musique relaxante, une bonne douche (ou un bain), soin de la peau, yoga, méditation, … ce qui vous fait envie et du bien au moral. 


➡️Les bienfaits d’une routine quotidienne

Cuisiner des petits plats de saison

En hiver, on aime les plats gourmands et réconfortants. C’est le moment de passer en cuisine et de préparer vos plats favoris en solo ou en famille (découvrez 5 recettes réconfortantes et veggie dans cet article). L’hiver rime aussi avec raclettes à partager avec ses proches, miam ! 

plaque cuisson biscuits hiver

Faire ses propres bougies

On parle beaucoup de bougies dans cet article. En effet, l’hiver, rien de tel que de jolies bougies pour réchauffer l’atmosphère d’une pièce. Mais si vous profitiez de cette période pour fabriquer vos propres bougies ? En suivant un tuto ou en utilisant le coffret La Fabrique d’Etoiles

Essayer un activité manuelle

L’hiver on aime rester bien au chaud chez soi. Prenez le temps d’essayer une nouvelle activité manuelle comme le tricot, la broderie ou même la peinture. Et qui sait, vos petites créations feront peut-être de très jolis cadeaux de Noël éco-responsables et faits avec amour.  

➡️5 conseils pour cultiver son self-love 

Créer votre propre calendrier de l’Avent maison

Dernière idée d’activités éco-responsables pour l’hiver : créer votre propre calendrier de l’Avent maison. Laissez libre cours à votre imagination (ou surfez sur Pinterest) pour créer un calendrier unique et personnalisé. 

On espère que cette liste d’activités slow et éco-responsable à faire en hiver vous donnera des idées pour cette jolie période de l’année ! 

Dans cette catégorie...

Catégories
Sorties

5 incontournables à Louvain

Et si vous profitiez d’un beau dimanche d’automne pour visiter l’une des plus jolies villes de Belgique. Située à moins de 30 minutes de Bruxelles en train, Louvain est la destination parfaite pour passer une journée en famille, en couple ou entre amis. Prenez le temps d’explorer la richesse culturelle et architecturale de la capitale belge de la bière le temps d’une journée. Cette semaine nous vous emmenons avec nous pour découvrir nos 5 coups de cœur.

Les visites à ne pas rater

L'hôtel de ville

Vieux de 553 ans, l’hôtel de ville de Louvain est l’un des plus beaux édifices de la ville. Il trône sur la grande place de la ville face à l’église Saint-Pierre. Connu dans le monde entier par les passionnés d’architecture gothique, ce joyau architectural fait la fierté des habitants.

Une visite guidée y est organisée tous les jours avec un guide qui se fera un plaisir de vous faire découvrir l’histoire qui se cache derrière les 236 statues et les six tours de cette bâtisse.

  • Lundi aux vendredi : 15:00 (NL & EN)
  • Samedi : 14:00 (FR), 15:00 (NL) & 16:00 (EN)
  • Dimanche : 15:00 (NL) & 16:00 (EN)

La bibliothèque de l’université de Louvain

Impossible de la manquer,  la tour de la bibliothèque universitaire de Louvain domine le centre-ville.

En 1914 la ville tremble sous les bombardements et le 25 août 1914 la bibliothèque part en fumée avec ses 300.000 ouvrages. En 1928 l’architecte américain qui a imaginé la gigantesque gare de Central Station à New York, Withney Warren, dessine la nouvelle bibliothèque universitaire. Withney Warren ne fait pas les choses à moitié. Cette bibliothèque vous emmène dans l’univers d’Harry Potter grâce à ses airs de Poudlard. Baladez-vous en silence dans la salle de lecture. Ensuite, gravissez les 300 marches de la tour pour admirer la superbe vue sur la ville.

  • Lundi au vendredi : 10:00 – 19:00
  • Samedi, dimanche & jours fériés : 10:00 – 17:00

Le M-Museum

Le M-Museum est le musée des beaux-arts de Louvain. Plus de 52.000 œuvres y sont exposées.

Entre photographie, vidéo, peinture, sculpture, danse et architecture, le M-Museum est un endroit qui a de quoi plaire à tout le monde. L’art belge sous toutes ses formes y est mis à l’honneur. Le musée présente aussi des expositions temporaires avec des pièces de collections moins connues. Lors de votre visite, ne manquez pas le jardin et la terrasse du musée qui offre une belle vue sur la ville.

  • Lundi à dimanche excepté les mercredis  : 11:00-18:00

Le Jardin botanique

Aménagé par l’université de Louvain en 1738 pour ses étudiants en médecine, le jardin botanique de Louvain est le plus ancien de Belgique. Les 450m² de serres abritent de nombreuses espèces de plantes aquatiques, plantes en pot et herbacées ainsi que des espèces tropicales et subtropicales.

Pendant l’hiver, l’orangerie accueille des collections d’agrumes, de quoi se croire en été l’espace d’un instant. Installé en plein centre de la ville, le jardin botanique de Louvain est un lieu incontournable.

  • Du 1 mai jusqu’au 30 septembre : 8:00 – 20:00
  • Du 1 octobre jusqu’au 30 avril : 8:00 – 18:00

Le “Oude Markt”

Le « oude markt » qui signifie en Néerlandais « la vieille place » est le point de rencontre de Louvain.

Situé dans le centre de Louvain, une quarantaine de bars et restaurants s’y trouvent pour le plus grand bonheur des étudiants et des habitants de la ville. Profitez d’être sur cette place pour visiter l’hôtel de ville ou l’église Saint-Pierre. Le oude  markt est l’endroit idéal pour aller manger un bout ou pour tout simplement aller boire un verre.

Où manger ?

Et si vous profitiez de cette journée pour manger dans un restaurant végétarien ? Situé à deux pas du Oude Markt “Greenway Leuven” ravira même ceux et celles qui aiment la viande. Dans ce restaurant vous pourrez déguster de délicieux burgers, wraps ou des salades colorées et de saisons. Se faire plaisir tout en ayant un impact positif sur la planète c’est possible !

Cette liste de visites n’est pas exhaustive. Il y a encore de nombreuses merveilles à découvrir à Louvain. Nous vous conseillons le site de Visit Leuven pour avoir encore plus d’idées de visites et d’activités à faire lors de votre journée à Louvain. 

Lire aussi … 

➡️On a testé l’escape game Harry Potter à Louvain ! 

Article rédigé par Aline Jottard, stagiaire

Dans cette catégorie...

Catégories
Société

Greenwashing, pinkwashing, féminisme washing, … stop à l’opportunisme commercial !

L’opportunisme commercial consiste à surfer sur la vague d’une actualité, d’un événement, d’une cause sociale pour la transformer en action marketing et … pousser à l’achat ! 

Disclaimer : Certaines marques sont réellement engagées et ne profitent pas juste des tendances du moment pour promouvoir leurs produits. D’ailleurs sur Mode in Belgium, nous ne communiquons que sur des marques qui partagent nos valeurs : authenticité, passion et conscience,dont l’engagement est réel. 

Lire aussi … 

➡️L’anti Black Friday chez les marques belges 

➡️Le Black Friday, non merci ! 

Le washing, le marketing “pour la bonne cause”

Les mouvements washing sont nombreux, quasi tout aussi nombreux que les causes sociales et environnementales : greenwashing, féminisme washing, rainbow washing, pink washing, body positivisme washing, … bref vous l’aurez compris certaines marques ne vont pas hésiter à s’approprier des mouvements et/ou des actualités dans le seul but de (re)dorer leur image et faire vendre plus. 

La crise du Covid-19 a accentué cette tendance. Une étude d’Accenture de 2021 effectuée auprès de 20 000 Européens révèle que “50 % des consommateurs affirment que la pandémie les a amenés à repenser leur raison d’être personnelle et à réévaluer ce qui compte dans leur vie (l’engagement écologique en tête)”. Les marques ont rapidement compris qu’il fallait qu’elles s’orientent vers des causes partagées par les consommateurs. L’engagement est presque devenu un prérequis pour continuer d’exister. 

Malheureusement, dans certains cas, cet engagement ne s’accompagne pas d’un changement profond de l’entreprise. Des exemples? Des t-shirts pro-féministes vendus par des enseignes de fast fashion qui exploitent les travailleuses du textile; des produits de beauté qui arborent le ruban rose mais qui contiennent des actifs cancérigènes; … les cas de figure sont nombreux.  

L’exemple d’octobre rose

Pinkwashing peut être utilisé soit pour le marketing qui détourne l’événement d’octobre rose ou pour le détournement des luttes du mouvement LGBTQL+ (ce dernier est également appelé rainbow washing). 

Le mois d’octobre est devenu depuis quelques années un mois de sensibilisation au cancer du sein. Le but premier est d’informer sur le cancer, de prévenir son dépistage mais également de collecter des fonds pour la recherche. Une noble cause donc. Mais Octobre Rose n’y échappe pas, les marques n’hésitent pas à jouer la carte de l’opportunisme commercial : les rayons beauté des supermarchés se parent de rose pour l’occasion. Couplez le tout avec quelques réductions commerciales, vous avez le combo gagnant pour pousser à l’achat. Un autre exemple choquant (qui vous fera sûrement hausser les sourcils!) : aux Etats-Unis,  la chaîne de fast food KFC a proposé des Nuggets dans des seaux roses avec le slogan “Buckets for the Cure” (des pots pour la guérison) en promettant reverser un pourcentage à la recherche (source : Slate). Mais, justement, ce pourcentage reversé aux associations de recherche n’est pas toujours vérifié ! 

Pourquoi ça pose problème au-delà de pousser à l’achat ? Car ce marketing washing décrédibilise les causes mises en avant et occulte les préoccupations principales de ces mouvements. Il pousse à la consommation en nous faisant oublier le but premier de l’actualité autour de ces mouvements : la sensibilisation. 

octobre rose pinkwashing

Reconnaître l'opportunisme commercial

Comment reconnaître les marques qui ne sont pas réellement engagées pour les causes qu’elles défendent ? Quelques pistes … 

  • Manque de transparence (afficher le mot éco-responsable mais ne fournir aucun détail sur la provenance des tissus pour une marque de mode par exemple)
  • Emploi un vocabulaire rattaché à la cause à outrance  
  • Promotion temporaire et extravagante en lien avec l’actualité 
  • Utilisation de faux labels ou d’appellations sans aucun reconnaissance officielle 

Certaines marques sont en plein processus de changements et progressent vers un mode de production plus durable et un engagement véritable, soyez attentif également à leur évolution. 

Arrêtons de pousser à l’achat à tout va

Chez Mode in Belgium, on en a marre de constater que tout devient une action commerciale ! Cela dépasse évidemment les causes sociales et environnementales. C’est la même chose pour le black friday, le cyber monday, la journée intérnationale des droits de la femme, la Saint-Valentin, … 

Et si nous apprenions plutôt à consommer de façon responsable et consciente ? Mais vous connaissez notre crédo non ? L’idée est d’être informé.e.s pour agir en conscience et du mieux qu’on le peut, chacun à notre échelle. 

Sources : gentli, greenly

Dans cette catégorie...