Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Lifestyle

5 objets du quotidien à ne plus jeter

Chaque action pour tendre vers un mode de consommation plus éco-responsable est bonne à adopter. Si le tri des déchets est une pratique ancrée et adoptée par beaucoup d’entre nous, ce n’est pas la seule que nous pouvons appliquer au quotidien. Certains diront même que “le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas”.  En effet, le recyclage permet entre autres de produire de nouvelles matières sans épuiser les ressources en matières premières, mais recycler n’est pas exempt d’impact environnemental.

Que faire alors pour tendre vers le zéro déchet ? Commençons facile avec 5 objets du quotidien à ne plus jeter mais upcycler (réutiliser en leur donnant une nouvelle utilisation ). 

➡️Upcycling, quand la mode devient circulaire 

Les bocaux en verre

Le plus classique des upcycling, les contenants en verre ! Les bocaux en verre peuvent être réutilisés comme récipient pour les achats en vrac ou pour conserver de la nourriture. Envie de les pimper ? Mettez en couleur les couleurs avec une peinture pour métal et apposez une petite étiquette. 

bocaux en verre récup

Les bocaux en verre peuvent aussi faire de jolis objets de décoration en y plaçant une bougie (ou en faisant votre propre bougie à l’aide des coffrets La Fabrique des Étoiles) ou des fleurs séchées. Le maître mot de la récup ? La créativité ! 

Astuce pour décoller les étiquettes : 

  • Vous pouvez soit faire tremper toute une nuit dans de l’eau chaude vos bocaux et enlever ensuite les résidus de colle avec du dissolvant. 
  • Vous pouvez aussi badigeonner d’huile d’olive les étiquettes, attendre qu’elle pénètre et magique, l’étiquette se décolle ! 

Les vieux tissus

Vous avez de vieux t-shirts troués qui trainent ?  Des essuis vaisselles dont les tâches ne partent plus ? Des bas collants effilés de la saison passée ou même ces chaussettes orphelines ? Plutôt que de jeter tous ces tissus, réutilisez-les pour en faire des objets pratiques. Le plus simple ? Fabriquer une éponge Tawashi à partir de bandelettes de tissus découpées (tuto). Elle s’utilise ensuite comme une éponge classique pour faire la vaisselle ou frotter les tâches. Elle est sale ? Passez-la en machine. 

tawashi

Les boîtes de conserve

Les boîtes de conserve peuvent se réutiliser de mille et une façons ! Pinterest est votre ami pour de nombreux DIY tous plus créatifs les uns que les autres. Nos préférés ? Faire de ses boîtes de conserve des pots de fleur (trop mignons) avec un peu de peinture et de corde ou encore un pot à crayon coloré! Bref, ne jetez plus toutes vos boîtes de conserve. 

Les morceaux de savon ou de shampoing solide

Arrêtez de jeter les petits morceaux de savons solides mais utilisez-les jusqu’au bout en les assemblant pour en faire un nouveau ou en utilisant un ancien bas collant dans lequel vous placez les morceaux.  

Découvrez nos 5 astuces pour utiliser jusqu’au bout ses savons solides dans cet article

Les vieux journaux

Vous avez des journaux papiers à la maison et vous pensez vous en débarrasser? Stop ! Une fois l’actualité dépassée, la vie de vos journaux peut prendre une toute autre tournure. Quelques exemples :  

  • Servez-vous de papier journal pour emballer vos cadeaux 
  • Placez quelques feuilles dans le bac à légumes du frigo pour empêcher les odeurs 
  • Des chaussures mouillées ? Roulez en boules du papier journal à l’intérieur pour les aider à sécher ! 

Ces petites astuces et bricolages DIY vous permettront à la fois de réduire vos déchets et votre impact écologique mais surtout de développer votre créativité. 

Lire aussi … 

➡️8 conseils pour une rentrée organisée et éco-friendly

➡️Ces solutions écolos qui ne sont pas tellement écologiques

➡️Dix habitudes à prendre pour diminuer son empreinte écologique

Dans cette catégorie...

Catégories
Société

Bilan carbone : on fait le point pour 2021

Dans le cadre d’une démarche éco-responsable, réaliser son bilan carbone et faire le point sur son impact au quotidien est un acte fort de sens. Intéressés ? Suivez le guide ! 

Le bilan carbone, kesako ?

Le Bilan Carbone* est un outil qui permet de faire le point sur les émissions de gaz à effet de serre.  Toute personne peut calculer son bilan à partir de données simples et accessibles (transports, logements, déchets, alimentation, …). C’est l’une des premières étapes dans la prise de conscience de notre impact sur l’environnement. 

Pour les Belges, le site de l’AWAC (Agence wallonne de l’air et du climat) a mis au point son propre calculateur de carbone. Il suffit de s’inscrire et de remplir une série de questions afin d’obtenir son résultat annuel. 

La moyenne belge

Un Belge consomme en moyenne entre 16 à 20 tonnes équivalent CO2 par an. Un chiffre astronomique quand on sait que les recommandations pour l’environnement sont de 2 tonnes par personne ! Cette moyenne classe d’ailleurs la Belgique comme l’un des pays les plus avec une lourde empreinte écologique. 

(Source

En cause ? Chaque geste de notre quotidien : prendre la voiture, prendre l’avion, acheter de nouveaux vêtements, manger un steak-frite, envoyer un email… Toutes ces actions émettent du CO2 et contribuent entre autres au réchauffement climatique. On ne vous demande pas de ne plus utiliser votre voiture ou encore de ne plus envoyer d’email mais chacun peut contribuer à diminuer son empreinte carbone par de petits gestes. La première étape ? Connaître son impact, alors c’est parti pour le calcul. 

Notre résultat

5,615 tonnes équivalent CO2 / an 

C’est Julie, notre rédactrice en chef qui s’est prêtée à l’exercice.

Analyse (sincère) des résultats :

En observant les résultats, je peux mettre en avant une série d’éléments et de gestes que je pourrais améliorer. Comme beaucoup (je pense), c’est la mobilité (càd les transports) qui augmentent considérablement mon résultat ! En vivant en ville, j’utilise peu la voiture durant la semaine et réalise mes trajets à pied ou en transport en commun. Mais c’est quand vient le moment des vacances que ça se complique. Comme je vis en Espagne, je rentre au moins 1 ou 2 fois par an en Belgique … en avion ! Et ça, pour le bilan carbone c’est fatal. Une solution serait par exemple d’opter pour le train (mais je vous laisse vérifier l’itinéraire Valencia – Bruxelles en train, à quand un service de train européen plus performant ?). 

Un autre point faible auquel je souhaiterais remédier sont les courses alimentaires … Par facilité je fais pratiquement tous mes achats au supermarché où les produits sont souvent emballés dans du plastique et pas toujours de saison ! Un geste “facile” à changer avec un peu d’organisation (objectif 2022 !). 

Nous ne pouvons que vous encourager à faire ce bilan ! C’est un exercice assez simple qui permet de se rendre compte de son impact tout en mettant l’accent sur nos faiblesses.

Conseils pour diminuer son bilan carbone

Suite à ce bilan et son analyse, quels sont les conseils que l’on peut donner pour réduire son empreinte carbone ? 

Évidemment, nous n’allons pas vous obliger à vendre votre voiture si vous n’avez pas d’autres solutions de transport. Nous sommes également conscientes que cette lutte contre le réchauffement climatique est aussi un combat politique et collectif mais nous sommes aussi persuadées que chacun à son échelle avec des petits gestes du quotidien peut y contribuer positivement.

➡️Voyager de façon éco-responsable

Certains gestes sont faciles à mettre en application comme: 

  • Diminuer de 1 degré le chauffage de la maison 
  • Passer aux ampoules à basse consommation
  • Diminuer sa consommation de viande et intégrer minimum 1 ou 2 repas végétariens dans la semaine 
  • Essayer d’utiliser plus souvent les transports en commun et/ou le vélo quand c’est possible 
  • …. 

 

Définition : Le Bilan Carbone est un outil de référence développé par l’ADME (Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Energie) qui permet aux entreprises et aux collectivités de faire le point sur leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et de dégager des pistes qui permettront de les réduire. Par facilité, ces émissions GES seront toutes reconverties en « tonne équivalent de CO2 ». 

(Source

Dans cette catégorie...

Catégories
Société

Dix habitudes à prendre pour diminuer son empreinte écologique

1. Manger des fruits et des légumes de saison

Les fruits et les légumes qui ne sont pas de saison sont souvent importés de nos pays voisins par avion ou bateau. Manger les produits locaux permet d’éviter de les importer et de privilégier nos producteurs. Vous pouvez aussi favoriser l’achat en vrac afin de ne pas ramener avec vous du plastique inutile.

➡️Comment réduire l’impact de notre alimentation sur l’environnement

2. Prendre son vélo ou aller à pied

Si vous faites des petits trajets, n’utilisez pas la voiture mais allez-y plutôt à pied ou à vélo. Avec le retour des beaux jours, c’est aussi l’occasion de profiter du soleil. Et pour les plus ambitieux, pourquoi ne pas envisager de remplacer totalement sa voiture par un vélo ou un vélo électrique? De plus en plus de personnes sautent le pas, pourquoi pas vous? En plus d’être bon pour la planète, c’est bon pour la santé.  

N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de Cowboy, start-up belge de vélos électriques.

3. Remplacer ses cotons démaquillants

Troquez vos cotons démaquillants pour des cotons en tissus réutilisables. Vous pourrez en retrouver sur le site de Bambaw ou sur Hopono

4. Bannir le plastique dans votre salle de bain

Remplacez vos bouteilles de shampoing en plastique par des shampoings solides. De plus, ces produits sont aussi disponibles dans les supermarchés. Vous pouvez aussi renouveler votre brosse à dents actuelle par une brosse à dents en bambou. Sur des e-shops cités précédemment vous trouverez votre bonheur  mais aussi sur les sites Kazidomi ou Kam Basics.

La salle de bain 100% belge de la rédac’

5. Bannir le plastique dans votre cuisine

Maintenant que les pailles en plastique sont interdites, vous pouvez en trouver en inox ou dans d’autres matières. Remplacez également vos bouteilles en plastiques par des gourdes. Il existe aussi des lunchbox qui vous permettent de transporter votre nourriture plus facilement (comme par exemple, la Wood’dwich, une boite à sandwich en bois). 

6. Trier ses déchets

N’oubliez pas de trier vos déchets et si vous en avez l’opportunité, confectionnez-vous un compost. Cela réduira le poids de vos poubelles, mais c’est aussi l’occasion de recycler vos déchets organiques et favoriser la biodiversité dans votre jardin. Si vous n’avez pas de place pour composter, certains quartiers proposent des composts à la disposition de leurs habitants.

7. Privilégier les douches

Préférez des douches aux bains afin de diminuer votre consommation d’eau. Idéalement, votre douche doit durer entre 5 et 7 minutes afin de ne pas en abuser.

8. Utiliser des tote bags

Quand vous faites vos courses, utilisez vos tote bags en guise de sacs afin d’éviter d’utiliser des sacs en plastique. En plus de faire un geste pour la planète, les sacs en tissu sont beaucoup plus résistants et surtout réutilisables (évitez d’acheter ou accepter tous les totes bags qu’on vous propose, avec quelque-uns c’est suffisant). 

9. Acheter en 2e main

N’hésitez pas à aller faire un tour dans les friperies ou d’acheter des vêtements en seconde main. C’est aussi l’occasion de faire de jolies trouvailles tout en faisant un geste pour la planète.

Notre sélection de friperies à Bruxelles 

Comment adopter la slow fashion ? 

10. Supprimer ses mails

mais nos mails ont un réel impact sur l’empreinte carbone. D’après une étude, supprimer 30 mails permettrait d’économiser l’équivalent de la consommation d’une ampoule pendant une journée.

On ne s’en rend pas compte, mais tous ces petits gestes permettent de réduire considérablement notre empreinte écologique. A nous de jouer maintenant ! 

Sandra Sacré 

Dans cette catégorie...