Catégories
Mode

NAGAL : LA solution pour ranger et transporter ses bijoux sans les emmêler

Créée par Tina Calla, la marque Nagal propose, pour commencer, des pochettes à bijoux ultra pratiques pour voyager, ou même, pour la maison. Si vous adorez les bijoux et cherchez encore une solution pour les ranger sans les emmêler, ces pochettes sont faites pour vous.

Du belge et du respect

Les trousses NAGAL sont le résultat de différentes collaborations belges. Elles sont imaginées par Tina Calla avec l’aide de l’entreprise Texlab. La fabrication, en Tunisie, est gérée par une société belge à partir de matières modernes : vegan, esthétiques et confortables.  «Nous respectons chaque personne qui intervient dans la réalisation de nos trousses ou de nos accessoires. Tout a été réfléchi et méticuleusement choisi  : des matières en passant par les couleurs, le design, la taille et petit à petit, une relation de confiance s’est installée avec nos partenaires » explique la créatrice.

Chic et pratique

Aujourd’hui, plus que jamais, les femmes aiment les choses jolies mais aussi pratiques. Et ça, Tina, entrepreneuse liégeoise de 47 ans, l’a bien compris. En effet, les trousses NAGAL sont pensées pour toutes ces femmes qui, comme Tina, ont tant de rôles à assurer mais veulent continuer à prendre soin d’elles avec des accessoires chics. 

Pratiques pour les voyages mais aussi pour un rangement organisé à la maison, ces créations vous serviront toute l’année. Il existe deux modèles qui correspondent surtout à deux tailles : une grande et une petite, chacune disponible dans de multiples couleurs.

©Nagal

Que signifie NAGAL ?

Tina a tiré ce mot du livre “Les 4 accords toltèques” qui parle des Nagual, les chamanes de la culture mésoaméricaine, dans lesquels elle reconnaît son parcours. Elle a intuitivement réécrit le mot sans “u” pour ensuite réaliser que “gal”, en anglais, signifie communément “fille”, “nana”, “meuf”… Une intuition qui confirme la mission de NAGAL : faire plaisir à toutes les femmes. 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

5 e-shops de vêtements et accessoires belges

Orta

Orta est une de nos marques de vêtements belges favorites! “Les pièces sont imaginées à Bruxelles par Marion, la créatrice, et conçues en France et au Portugal dans le respect de tous. Salopettes, pulls, blouses et même des accessoires comme des chouchous, les créations Orta sont variées.” nous vous expliquions déjà. Des collections féminines, pleines de douceur… et tendances ! A (re)découvrir absolument.

©Orta

Neuville

Un autre de nos coups de coeur, mais du côté de la maroquinerie. Neuville produit des sacs et pochettes en cuir qui allient parfaitement style, minimalisme et qualité. Pour une production européenne et une telle qualité, les articles Neuville sont vendus à des prix très raisonnables. Pour s’adapter à la situation, ils ont décidé de faire des ventes “pop-up” en ligne. Leurs articles seront donc en ligne pour 48h le 17 avril. Rendez-vous à cette date sur leur e-shop

©Neuville

Shak & Kai

Une marque très “nature” qui prône une conscience écologique dans le monde du textile. Les vêtements Shak & Kai sont réalisés à partir d’une collection de chutes de tissu et de bouteilles en plastique transformées pour être en matériaux 100% recyclés. Mais ce n’est pas tout, la marque a également un engagement envers les océans : en achetant un vêtement, ils ramassent ½ kg de déchets sur les plages grâce à leur partenariat avec l’ONG Surfrider Foudation Europe. On applaudit !

©Shak & Kai

Made & More

Finalement, doit-on encore vous présenter Made & More que nous suivons depuis leurs débuts ? Initialement, c’était  une boutique en ligne qui regroupait des producteurs éthiques et locaux et qui mettait un point d’honneur sur la transparence de l’étiquette. Quelques années plus tard, en 2016, Made & More crée sa propre collection “The First”. Le début d’une aventure tumultueuse dans la création de mode éthique.  Made & More ce sont des basiques épurés avec des belles coupes et réalisés dans des matières soigneusement sélectionnées. 

©Made an More

BARAO

« BARAO c’est mon style, sportwear et chic », nous expliquait Marie. En effet, sur BARAO vous retrouvez beaucoup de pièces très “mode” : imprimés léopards, ensembles, blazers, fluo… La sélection est variée. Une collection de bijoux a également été réalisée en collaboration avec Shiness.

Découvrir notre sélection de 5 e-shops de bijoux belges 
 

©Barao

Alors, envie de faire chauffer votre carte de banque ? Pas de problème, tant que c’est belge ! 

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté Mode Société

Ces influenceuses belges qui ont lancé leur propre marque

MARTINE COSMETICS BY GAËLLE GARCIA DIAZ

Gaëlle est une des influenceuses belges les plus connues avec plus d’un million d’abonnés sur Youtube et Instagram. C’est grâce à Martine, son alter-égo un brin vulgaire, provocante mais complètement attachante qu’elle s’est fait un nom sur les réseaux sociaux. Qu’on l’adore ou qu’on la déteste, on lui tire notre chapeau pour sa marque de cosmétiques qui cartonne depuis sa sortie en 2018. Martine cosmetics est une marque cruelty free qui mise sur des produits de qualité en gardant l’humour décalé de sa créatrice. On peut donc trouver des palettes avec les doux noms de « petite tchoin », « grosse tchoin » ou encore « douce tchoin » dont les fards sont ultra pigmentés. Il y a aussi des rouges à lèvres, eye-liners, mascaras et autres produits dont les noms sont tout aussi colorés que les produits.

gaëlle garcia diaz
© Martine Cosmetics

ACEANDGLOW BY AMANDINE (THESPARKLEFLAKE)

Amandine est une blogueuse mode et lifestyle qui partage depuis plus de 5 ans ses conseils mode, ses expériences, ses voyages et ses humeurs sur son blog The Sparkle Flake. C’est en mai 2019 qu’elle a concrétisé un projet qui lui tenait à cœur : Ace & Glow. Amandine a toujours voulu devenir styliste et a finalement réalisé son rêve en créant sa marque de foulards. Ces derniers sont tous fabriqués à la main en Belgique et sont inspirés de ses voyages. En effet, elle choisit les tissus de soie directement dans le pays qui donnera son nom à chaque collection. Le résultat ? Des foulards simples aux motifs intemporels, parfaits à nouer dans nos cheveux ou pour accessoiriser nos tenues au quotidien.

© Aceandglow

THEWILDGIRLSHOP BY VANESSA (THEWILDGIRLBLOG)

Vanessa, The Wild Girl, a lancé son blog en 2012 où elle parle de sujets qui la touchent, mais aussi de mode, de voyage et de lifestyle. Elle est maintenant suivie par plus de 30 000 personnes sur Instagram avec qui elle partage son univers à travers des photos colorées aux montages originaux. Mais son rêve, depuis qu’elle est petite, est de créer sa propre marque de vêtements. C’est en partie ce qu’elle a fait en créant son e-shop, The wild girl shop, qui se divise en trois parties. Dans la première, elle vend ses trouvailles vintages qu’elle a elle-même déniché en Europe. La seconde est constituée de basiques de la garde-robe personnalisés avec la wild touch. Et on retrouve des accessoires réalisés par Vanessa elle-même dans la troisième partie du shop. Le tout donne un endroit où trouver des pépites éthiques, made in Europe, inspirés du style de Vanessa.

© Thewildgirlshop

VALKIERS JEWELLERY BY SOFIE VALKIERS

Sofie Valkiers est une réelle influenceuse/femme d’affaires. Avec presque 500 000 abonnés sur son compte Instagram, son blog mode et lifestyle Fashionata, son livre « Little black book » et sa marque de bougies et cosmétiques Sanui, la belle anversoise est une réelle source d’inspiration. Mais elle ne s’est pas arrêtée là et a lancé en 2019 sa marque de bijoux en or 18 carats. Colliers, boucles d’oreilles et bagues en or jaune, blanc ou rose, sertis de diamants rappellent tout le raffinement de la joaillerie belge. Les bijoux sont modernes et intemporels, signés par le V de valkiers et l’étoile inspirée des bijoux que portait sa maman, qui est le symbole de sa première collection.

sofie valkiers
© Valkiers jewellery

FIFTY SHADES OF RACISM BY GAËLLE VAN ROSEN

Cette fois, ce n’est pas une marque à proprement parlé mais un mouvement positif créé par Gaëlle Van Rosen. En 2018, suite à une agression raciste, la jeune femme métissée a décidé de parler en vidéo de son expérience et de créer Fifty shades of racism où elle invite toute personne victime de racisme à témoigner. Comme la jeune femme l’explique, c’est très difficile d’obtenir justice lorsqu’on est victime d’actes discriminatoires et elle veut changer les choses. Le but du mouvement est d’en finir avec le racisme ordinaire tout en prônant la multiculturalité. En 2019, juste avant les élections du 26 mai, une opération a été mise en place à Bruxelles avec Inside out project. 500 visages de bruxellois aux origines diverses ont été affichés sur le Mont des arts. Mais le mouvement opère surtout à travers les réseaux sociaux où chacun peut raconter son histoire en taggant #FSOR et #fiftyshadesofracism.

fifty shades of racism
© Fifty shades of racism

Marjorie Laforge

Dans cette catégorie...