Catégories
Mode

5 e-shops belges pour bébés et enfants

CLAIRANTINE

Langes, lingettes et couvertures … À partir de matières premières naturelles, Clairantine crée de manière artisanale de jolis textiles pour bébé.Nous vous en parlions pour la première fois le mois dernier, Clairantine est un de nos coups de coeur! Un univers très poétique animé par une créatrice passionnée. Des créations minimalistes mais originales et aux jolies couleurs chaudes. 

©Clairantine

BONJOUR MAURICE

Bonjour Maurice est une marque de vêtements réversibles pour enfant de 0 à 10 ans. Une entreprise qui se dit joyeuse, spontanée, pédagogue et écolo afin d’avoir un impact positif sur le monde. Bonjour Maurice propose également un concept de box : “composez votre garde-robe minimaliste en sélectionnant 7 vêtements réversibles pour 48 tenues.” Et cela pour un prix fixe de 219€. La marque possède une boutique sur la Place du Châtelain à Bruxelles mais vous propose également un joli e-shop à l’identité de marque très forte, on adore ! 

2 petites filles robe bleue
©Bonjour Maurice

HEY JUDE

En 2015, on vous présentait déjà la marque de doudous Hey Jude. Presque 5 ans plus tard, nous sommes toujours autant sous le charme de ces créations pleines de douceur. Aujourd’hui, les réalisations de Julie, la créatrice, sont plus diversifiées. En plus de doudous, nous pouvons également trouver sur la boutique en ligne des chaussons, des pantalons en maille ou encore des petits pulls. Hey Jude c’est un univers poétique, tout doux, aux couleurs pastel. 

peluche lapin
©Hey Jude

KRIEKEBICHE

Kriekebiche, ou Lili dans les étoiles pour la version en ligne, est une boutique et un atelier situé à Schaerbeek. Sur la boutique en ligne, on trouve des créations textiles et autres axées zéro-déchet. Elle possède une catégorie “bébé” qui nous propose de jolies confections telles que des mouchoirs, des lingettes réutilisables, des attache-tétines, des chaussons,… Une multitude d’accessoires hauts en couleurs. 

coton en tissus
©Kriekebiche

ZOE MOMMEN

Nous la suivons depuis plus de deux ans déjà, Zoé Mommen est une jeune designer belge de vêtements en maille pour bambins. Des jolies créations imaginées en Belgique et fabriquées en Europe. La créatrice utilise la maille et plus particulièrement le coton pour offrir douceur, confort et souplesse aux petits qui porteront ses créations. Sa dernière collection, Happy Walk In The Clouds, propose des pulls et des mini-shorts. 

3 enfants
©Zoe Mommen

Alors, de jolies (re)découvertes, n’est-ce pas ? 

Et pour les plus grands … 

5 e-shops de vêtements et accessoires belges

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Yseult, le label liégeois qui promeut une mode 100% belge et écoresponsable

Face aux différentes controverses de l’industrie et de la mode, beaucoup de jeunes créateurs et créatrices choisissent de les dénoncer en proposant des alternatives plus responsables. Perrine Bourguignon s’inscrit dans cette lignée. À son échelle, la créatrice a réfléchi à la manière dont elle pouvait réduire l’impact écologique et la surconsommation de textile, tout en jouissant de sa passion. En créant sa marque Yseult, elle prouve que les mots mode, local et écologique peuvent être associés.

©Yseult

L’upcycling et le local, deux procédés tendance qui définissent la marque

Tous les vêtements Yseult sont confectionnés à partir des tissus provenant des fins de stock des grandes maisons de mode. Cette caractéristique garantit qualité, réduction de l’empreinte écologique et exclusivité. Ces textiles, étant limités, impliquent un nombre réduit de la production de chaque modèle. 

De plus, la marque prône le made in Belgium. De la conception à la confection, toutes les étapes de création sont réalisées en Belgique, à Liège plus précisément. De cette manière, Perrine et sa marque profitent des savoir-faire et de l’éthique belges. Les vêtements Yseult respectent les conditions de travail et le bien-être de l’équipe chargée de la fabrication. Le tout en participant à l’économie locale.

Une première collection légèrement perturbée par les événements…

Le samedi 14 mars, la première collection Yseult aurait dû être présentée au public et à la presse lors d’une petite présentation exclusive à Liège. Compte tenu des circonstances et de l’annulation de l’événement, nous n’avons pas pu la voir… Malgré tout, nous ne nous sommes pas laissées abattre et avec la créatrice nous avons organisé une séance découverte via une interview en vidéoconférence – of course.

Perrine nous a montré les sept pièces de sa collection capsule. Une collection aux lignes pures mais subtiles, caractéristiques du style de la marque. Les coupes sont simples et les pièces s’inspirent du monde rétro et du jacquard. Un bel assortiment intemporel qui ne tombe pas dans le basique. Chaque modèle peut se porter pour diverses occasions, des plus décontractées aux plus formelles, selon l’accessoirisation. 

And more to come…

Sa collection estivale est en cours de création. Elle se compose d’une dizaine de pièces fraîches, sophistiquées et intemporelles. Perrine souhaitait apporter un peu de couleur et d’originalité à certains de ses vêtements qui s’annoncent parfaits pour l’été. 

Actuellement, la date de sortie de cette collection reste indéterminée. L’atelier de confection ayant été réquisitionné pour la confection de masques, toutes les pièces n’ont pas pu être terminées avant les différentes injonctions. Même si la production est temporairement à l’arrêt, Perrine reste disponible pour toute demande de renseignements ou d’informations. 

Quand la situation s’améliorera, la marque Yseult sera disponible physiquement lors de pop-up à Liège et à Bruxelles. Pour le moment, la première pièce de cette collection d’été a été dévoilée dans une story Instagram de la créatrice : un pantalon confortable mais canon. Le vêtement parfait pour rester stylé.e pendant le confinement. 

Si la créatrice aime toutes les pièces de sa première collection, elle reconnait avoir un petit coup de cœur pour la blouse Dixie, une blouse noire agrémentée de sequins sur le buste et les poignets. Elle avoue qu’elle lui est apparue comme une révélation et qu’elle l’a même conçue en une journée. De notre côté, notre cœur balance entre la blouse préférée de Perrine et le Blazer Roy

Laetitia Bindji

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle Société

Le meilleur de l’humour belge pendant le confinement

Pour le moment, il est parfois difficile de ne pas sombrer dans la déprime. Pour faire face à ce climat hyper anxiogène, nombreux sont ceux qui ont décidé d’essayer de dédramatiser la situation pour nous permettre d’en rire un peu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Belges réussissent cet exercice avec brio.

“LE JOURNAL D’UN CONFINÉ” - PABLO ANDRES

Qui de mieux que notre Pablo Andres national et ses personnages complètements déjantés pour redonner un petit coup de fouet à notre moral? Que vous soyez fan de l’agent Verhaegen, du rappeur MC Furieux ou encore de l’insupportable Jeremy Flocquet, vous pourrez tous les retrouver dans la série de vidéos « Le journal d’un confiné ».

GUI-HOME

Guillaume Wattecamps, alias GuiHome, est un jeune humoriste belge qu’on ne présente plus. Cela fait déjà plusieurs années qu’il nous régale avec sa chaîne YouTube qui compte plus de 340.000 abonnés. Aujourd’hui, pour notre plus grand plaisir, il nous invite à le suivre dans son quotidien de confiné grâce à des vidéos humoristiques qu’il publie un jour sur deux. Et le plus drôle, c’est que vous vous reconnaitrez surement dans pas mal de séquences.

“LA VIE DE MÈRE CONFINÉE” DE VÉRONIQUE GALLO

Voici une série de vidéos qui parleront certainement aux mamans. Chaque mercredi à 20h, Véronique Gallo vous invite sur sa chaîne Youtube pour vous raconter avec humour sa vie de mère en confinement. Un quotidien qui semble éreintant mais qui a le mérite de nous faire beaucoup rire!

THE LOCKDOWN DAILY NEWS

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Le Kings of Comedy Club est un bar du Cimetière d’Ixelles dans lequel il est bon de se rendre lorsque l’on veut boire un verre et en même temps rire un bon coup! En effet, cet endroit dispose d’un espace scénique où bon nombre d’humoristes, amateurs ou confirmés, se produisent tout au long de l’année. Bien qu’ayant fermé ses portes le temps du confinement, le KOCC et une équipe d’humoristes réunis pour l’occasion, vous proposent de régulièrement faire le point sur l’actualité dans un JT complètement décalé: The Lockdown Daily News

‘CORONA DE PAPEL’: LA PARODIE D’ANTONIO SPOTO

A l’occasion d’une émission spéciale confinement du Grand Cactus, Antonio Spoto nous a prouvé qu’il n’était pas en manque d’inspiration en nous proposant une nouvelle parodie. Une vidéo de quelques minutes qui devrait ravir les fans de la Casa de Papel puisqu’on y retrouve certains de ses personnages phares comme ‘le professeur’ ou encore Raquel Murillo (alias Lisbonne). Cette fois, il n’est pas question pour eux de braquer une banque mais plutôt de trouver une solution pour faire face à la pénurie de masques et de papier toilette en Belgique. 

Envie d’y jeter un oeil? Alors rendez-vous sur la plateforme Audio de la RTBF.

“ÇA IRA MIEUX DEMAIN” AVEC ANNIE CORDY

Pour mettre un peu de baume au coeur en cette période difficile, Virginie Hocq et Les Frères Taloches ont eu la bonne idée de faire appel à une belle brochette d’humoristes et comédiens belges pour interpréter la chanson “ça ira mieux demain”, en compagnie de son interprète d’origine: la grande Annie Cordy!

NOS CARICATURISTES/DESSINATEURS

Faire de l’humour en dessin, c’est tout un art… et encore plus lorsqu’il s’agit de faire rire avec un sujet d’actualité aussi grave que le Covid-19. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que nos compatriotes Philippe Geluck et Pierre Kroll excellent en la matière! 

LES ANONYMES AUSSI S’EN DONNENT À COEUR JOIE...

Durant ce confinement, il n’y a pas que les stars de l’humour qui nous font rire. Et oui, même les citoyens lambdas s’y collent. Que ce soit des détournements d’images, des vidéos ou encore des jeux de mots, beaucoup de contenus très drôles sont publiés depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, cela a donné des idées à la RTBF: lors du JT de 19h30, la chaîne diffuse maintenant des images drôles envoyées par les téléspectateurs. Une bonne bouffée d’ondes positives!

Rire est plus que jamais important en cette période… alors surtout, faites-le sans modération! 🙂

Julie Jandrain

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

5 e-shops de bijoux belges

Sample Slow

Les créations de Nora et Marie sont épurées et très délicates. Les deux créatrices imaginent et créent leurs bijoux de A à Z en argent 925 (parfois plaqué or). Leur collection évoque simplicité, minimalisme et délicatesse. 

Leur boutique en ligne.

Shiness

Fabriqués dans un atelier de la région de Namur par un couple de passionnés, les bijoux Shiness allient style, qualité et valeurs. Florian est joaillier de formation et Inès (dont le nom de la marque est tiré du prénom) imagine avec lui chaque bijoux. La marque vous garanti des bijoux de haute qualité avec, par exemple, des bijoux “plaqués or” à hauteur de 10 microns. Ce que assure une excellente tenue ! 

Leur boutique en ligne

Tiroir de Lou

Les bijoux de Tiroir de Lou sont délicats et féminins. La marque propose de jolies créations mais vous plonge également dans un univers plein de douceur et de belles valeurs. Sur leur compte Instagram, par exemple, vous retrouvez de jolis textes écrits par la créatrice Stéphanie, alias Lou, ancienne journaliste.

 Leur boutique en ligne.

WIA Brussels

Crée par la Sandrine Kondor, WIA connait un petit succès depuis plusieurs années. Avec le slogan “Handmade with Love in Belgium”, la marque affiche pleinement sa belgitude. Les créations WIA sont intemporelles tout en étant originales et variées. Argent, cuir, cristaux Swarovski, pierres, perles,… autant de matériaux qui composent les multiples collections de WIA.

Leur boutique en ligne.

Théa Jewelry

Pour beaucoup, les bijoux sont des symboles, un bon moyen de marquer des souvenirs ou des rencontres importants. Emilie Duchêne l’a bien compris et a décidé de créer la marque de bijoux de luxe Théa Jewelry lors de la naissance de sa première fille en 2011. Des bijoux uniques pour des souvenirs uniques. En effet, sur le site de Théa Jewelry vous pouvez confectionner votre propre bijoux personnalisé.

Leur boutique en ligne.

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

« Et les vivants autour » : le nouveau thriller de Barbara Abel

Chez Mode in Belgium, nous sommes de grandes fans de Barbara Abel. Et pour cause, elle réussit toujours à nous surprendre et à nous tenir en haleine de la première jusqu’à la dernière page. « Et les vivants autour » n’a pas fait exception à cette règle et nous ne pouvons que vous le recommander !

Un thriller autour d’un drame familial

Ce livre raconte l’histoire de Jeanne Mercier, une jeune femme de 29 ans plongée dans le coma depuis 4 ans suite à un accident de voiture. Ou plutôt, il raconte l’histoire des vivants qui gravitent autour d’elle, à savoir les membres de sa famille. Nous avons d’abord son père, Gilbert, un homme d’affaires redoutable et très occupé. Vient ensuite, Micheline, sa mère, dont l’existence tourne entièrement autour de sa fille dont elle s’occupe quotidiennement. Il y a ensuite Jérôme, son mari, qui a bien du mal à passer à autre chose et à refaire sa vie. Et enfin, il y a Charlotte, sa sœur qui fait tout ce qu’elle peut pour tomber enceinte, mais en vain.

De prime abord, cette famille a l’air on ne peut plus banale. D’ailleurs, au tout début du livre, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander où l’auteure va bien pouvoir nous emmener avec des personnages aussi lisses et même parfois très clichés. Bien évidemment, il ne faut pas longtemps pour se rendre compte que tout cela n’est qu’une façade. Il suffira d’une annonce du médecin de Jeanne pour que tout bascule et pour que leurs pires secrets soient révélés au fur et à mesure des pages… Autant vous dire qu’à partir de ce moment-là, les rebondissements s’enchaînent, la tension monte et il devient impossible de reposer son livre !

Dans la tête des personnages

Ce qui est très intéressant dans ce bouquin, c’est la façon avec laquelle Barbara Abel nous fait entrer dans la tête des personnages. Dans les premières pages, nous apprenons à les connaître un à un, et nous en savons aussi davantage sur les rapports qu’ils entretiennent/entretenaient avec Jeanne. Le début de l’histoire est donc un peu lent mais il est essentiel car il nous permet d’en savoir plus sur la psychologie des différents personnages. Grâce à cela, nous partageons véritablement leurs émotions et cela rend notre lecture encore plus intense. Ce sera d’autant plus important lorsque le rythme du récit va s’accélérer et que tout va commencer à partir en vrille!

Barbara Abel: une romancière bien de chez nous

barbara abel et chat
© Liesbet Peremans

Barbara Abel est une auteure belge née à Bruxelles. Son premier roman,  “L’instinct maternel”, a été publié en 2002. Presque 20 ans après, elle en est à son 13e roman et a pas mal de gros succès littéraires à son actif. Un de ses best-sellers a même récemment été adapté au cinéma et a remporté pas moins de 9 Magrittes!

Envie de lire un extrait du livre avant de vous décider ? Alors rendez-vous ici.  

Bonne lecture !

Julie Jandrain 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

5 e-shops de vêtements et accessoires belges

Orta

Orta est une de nos marques de vêtements belges favorites! “Les pièces sont imaginées à Bruxelles par Marion, la créatrice, et conçues en France et au Portugal dans le respect de tous. Salopettes, pulls, blouses et même des accessoires comme des chouchous, les créations Orta sont variées.” nous vous expliquions déjà. Des collections féminines, pleines de douceur… et tendances ! A (re)découvrir absolument.

©Orta

Neuville

Un autre de nos coups de coeur, mais du côté de la maroquinerie. Neuville produit des sacs et pochettes en cuir qui allient parfaitement style, minimalisme et qualité. Pour une production européenne et une telle qualité, les articles Neuville sont vendus à des prix très raisonnables. Pour s’adapter à la situation, ils ont décidé de faire des ventes “pop-up” en ligne. Leurs articles seront donc en ligne pour 48h le 17 avril. Rendez-vous à cette date sur leur e-shop

©Neuville

Shak & Kai

Une marque très “nature” qui prône une conscience écologique dans le monde du textile. Les vêtements Shak & Kai sont réalisés à partir d’une collection de chutes de tissu et de bouteilles en plastique transformées pour être en matériaux 100% recyclés. Mais ce n’est pas tout, la marque a également un engagement envers les océans : en achetant un vêtement, ils ramassent ½ kg de déchets sur les plages grâce à leur partenariat avec l’ONG Surfrider Foudation Europe. On applaudit !

©Shak & Kai

Made & More

Finalement, doit-on encore vous présenter Made & More que nous suivons depuis leurs débuts ? Initialement, c’était  une boutique en ligne qui regroupait des producteurs éthiques et locaux et qui mettait un point d’honneur sur la transparence de l’étiquette. Quelques années plus tard, en 2016, Made & More crée sa propre collection “The First”. Le début d’une aventure tumultueuse dans la création de mode éthique.  Made & More ce sont des basiques épurés avec des belles coupes et réalisés dans des matières soigneusement sélectionnées. 

©Made an More

BARAO

« BARAO c’est mon style, sportwear et chic », nous expliquait Marie. En effet, sur BARAO vous retrouvez beaucoup de pièces très “mode” : imprimés léopards, ensembles, blazers, fluo… La sélection est variée. Une collection de bijoux a également été réalisée en collaboration avec Shiness.

Découvrir notre sélection de 5 e-shops de bijoux belges 
 

©Barao

Alors, envie de faire chauffer votre carte de banque ? Pas de problème, tant que c’est belge ! 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Nos photographes belges et leur histoire

CAMILLE DOYEN

Camille est passionnée par la photographie depuis l’âge de 13 ans. Petite, elle s’amusait à photographier: famille, amis et chats à ses heures perdues. 

En sortant de l’école secondaire, Camille décide d’intégrer l’IAD (Institut des arts de diffusion). Malheureusement, ce n’est pas le cinéma qui l’épanouit, mais bien la photo. Elle fait alors un bac photo à l’HELB. Malgré ce diplôme, Camille nous explique que ce n’est pas simple: peu d’offres intéressantes s’offrent à elle.

 

©Camille Doyen

Camille prend donc la décision de partir seule à Séoul afin de travailler dans une guesthouse et de commencer, sur le côté un projet dont le thème lui tient à coeur… Un mélange de documentaire avec de la mode, ses passions. 

En revenant de Séoul, sa clientèle s’accroît. Elle décroche des contrats avec des marques de bijoux et de vêtements. Nous avons d’ailleurs remarqué son travail chez Orta.

En septembre 2019,Camille est retournée à Séoul, mais cette fois, pour s’occuper de son projet à elle. On nous dit même qu’une expo est à venir…Stay tuned!

Camille aime son métier. Malgré que ce ne soit pas simple tous les jours, son objectif est  de rester positive, de persévérer, de ne jamais cesser de créer et surtout de garder la passion.

©Camille Doyen

PAULINE LECLÈRE ALIAS P.ELLE PHOTOGRAPHIE

Pauline est photographe: événements, mariages, shootings privés et pro, elle s’occupe de tout. 

Passionnée depuis l’âge de 13 ans, Pauline commence par photographier ses amis. Elle a ensuite immortalisé les anniversaires et les soirées scouts. Elle consacre par la suite ces étés à être photographe à Knokke. Pour elle, cette expérience l’a forgée en photographie. Photographier tous les jours, un conseil précieux de Pauline ! 

©P. elle photographie

Pauline complète ses compétences et commence une école de communication. Via cette école, elle rencontre différentes blogueuses et passe un marché : Pauline photographie gratuitement et en échange, les blogueuses l’invitent aux événements. Grâce à ces événements, Pauline rencontre de plus en plus de personnes. C’est alors au culot qu’elle décide d’aborder le monde de l’influence, puisqu’elle décide de contacter par mail les filles qui l’inspirent.  

De fil en aiguille, Pauline est remarquée pour son travail,  jusqu’au jour, où elle décide de se lancer comme étudiante indépendante et donc de gagner sa vie grâce à ses photographies.

©P. elle photographie

NOÉMIE KREITLOW

Tout à commencé à l’âge de 11 ans pour Noémie. C’est à cet âge que, pour la première fois elle touche un appareil photo et que la magie opère, un véritable coup de foudre pour la photographie. C’est son oncle qui le lui proposa et dès le lendemain, Noémie supplie ses parents de lui offrir un appareil photo ! 

A partir de cette époque, Noémie passe son temps libre à organiser des shootings. Elle adore ça. Elle tient d’ailleurs à remercier ses amis, car avec du recul elle ne pense pas que jouer les mannequins était leur passion, nous dit-elle en rigolant.

Pour Noémie son parcours était donc réfléchi, elle voulait devenir photographe. C’est donc tout naturellement qu’elle s’est tournée vers un bac photo à l’HELB à Bruxelles.

©Noemie Kreitlow

Après ces 3 ans d’étude, Noémie est devenue indépendante. Son rêve? Travailler une partie de l’année en Belgique et l’autre à Bali. Chose faite, puisqu’en février 2020, Noémie s’y est rendue.

Son idéal de vie serait de faire la saison des mariages en Europe, elle adore ça, et de retourner vivre à Bali de novembre à mars.

©Noemie Kreitlow

Nous avons eu la chance de découvrir 3 jeunes femmes passionnées et passionnantes. Vous pouvez découvrir leur travail sur leur compte instagram respectif.

Philippine Caluwaerts

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté

Herbiola : l’e-shop qui rassemble nos petits artisans belges

Qui se cache derrière Herbiola ?

D’abord professeur de musique, Keltoum s’est lancé le défi de créer son e-shop en plus de son emploi actuel. Son envie de construire ce commerce est liée à sa passion pour les produits cosmétiques naturels. En effet, adepte de ces soins depuis longtemps, cette entrepreneuse a voulu partager ses bonnes adresses avec le public. 

Herbiola a pour philosophie de mettre en avant des cosmétiques de qualité et 100% naturel … mais a surtout pour éthique de mettre en lumière les artisans de notre plat pays, qui respectent les ressources de notre planète et la cause animale. L’objectif de cette entreprise est également de soutenir des artisans peu connus, qui n’ont pas le temps ou l’énergie de promouvoir leur marque.

Des produits testés et approuvés !

Ce qui fait la force de cet e-shop, c’est que tous les cosmétiques vendus sur leur site sont d’abord testés, soit par la créatrice d’Herbiola, soit par son entourage afin d’être pleinement convaincus de leur efficacité. Aujourd’hui, cette boutique en ligne s’est élargie dans ses choix puisque la plateforme propose désormais plus de 35 marques belges. En plus d’offrir une large gamme de produits cosmétiques, cette entrepreneuse propose également des articles zéro-déchet comme des gourdes, brosse à dents en bambou, ustensiles de cuisine, etc. Cette décision n’est pas anodine puisque depuis trois ans, Keltoum a remarqué une évolution constante de la demande. La population tend de plus en plus vers une consommation de produits plus naturels, le fait-main, le zéro-déchet et surtout cette volonté d’acheter plus local.

©Herbiola

Débuter le zéro-déchet en matière de cosmétiques

 Si vous souhaitez adopter une consommation plus écologique, la conceptrice d’Herbiola nous partage ses quelques conseils. Il est vrai que certains cosmétiques et articles zéro-déchet peuvent vous paraître trop chers mais ces investissements sont nettement rentabilisés grâce à leur durée et leur efficacité. Keltoum vous conseille donc de choisir quelques produits de base tels qu’un shampoing solide, un déodorant ou un baume à lèvre et vous vous rendrez vite compte de la durabilité de ces articles, tout aussi efficace qu’un shampoing liquide ou un déodorant en spray. Opter pour des produits cosmétiques de ce genre, vous permettra de faire des économies sur le long terme et surtout de consommer sans engendrer de déchets ! 

Herbiola n’a pas fini de nous surprendre car Keltoum a encore plein de projets qu’elle souhaiterait concrétiser ! 

En attendant tout ça, vous pouvez d’ores et déjà vous rendre sur sa boutique en ligne avec la possibilité de vous faire livrer gratuitement à partir de 69 € ou bien de retirer votre colis sur Bruxelles via le Click&Collect. 

Tina Chen

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté

Habeebee: la rencontre des abeilles et des hommes

Nous entendons souvent que les abeilles, ces petits insectes indispensables à la vie humaine, sont menacées. Il est vrai, que depuis quelques années, la population d’abeilles subit une forte diminution. On parle même du « syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles”. Il est pourtant possible de contribuer à leur sauvegarde de différentes manières. L’une d’elle est d’accueillir chez soi ces petites bêtes. Habeebee a la solution : des formations clés en main, une apiculture douce et, en échange, la fabrication de cosmétiques bio et naturels ! 

LES HOMMES ET LES ABEILLES

Habeebee, kesako ? Habeebee est un projet né, il y a 4 ans dans le Brabant Wallon, de la rencontre d’une pharmacienne et d’une apicultrice.  La cire d’abeille n’est pas entièrement exploitée par les abeilles et regorge de bienfaits en savonnerie. L’idée a donc été de chercher une manière d’utiliser cette cire sans tomber dans la surexploitation et l’affaiblissement de l’abeille. Se développe alors un projet collaboratif autour de l’apiculture douce. 

Habeebee offre la possibilité à chacun de devenir apiculteur en proposant des formations simples et faciles d’accès pour entretenir une ruche chez soi. Plus exactement une ruche Kenyane qui demande très peu d’intervention humaine et respecte le cycle naturel de ses petites habitantes. 

Les ruches installées à la suite des formations permettent de récupérer les matières premières utiles à la fabrication de produits dérivés. Cette démarche s’effectue à la fin de l’été, qui correspond à la fin du cycle des abeilles. 

©Habeebee

LA SAVONNERIE

Habeebee utilise des produits provenant des abeilles. Attention, il ne s’agit pas ici du miel mais de la cire d’abeille et de la propolis. Deux supers ingrédients aux nombreux bienfaits. La cire constitue la structure de la ruche dans laquelle se trouvent du miel, des oeufs, etc. Elle est utilisée pour les produits de soin. Elle convient notamment très bien aux savons et agit comme glycérine naturelle, n’asséchant pas la peau ! Tous les savons sont pressés à froid. 

La propolis, quant à elle,  est élaborée par les abeilles à partir des résines des arbres pour assurer l’immunité de la colonie par ses puissants actifs assainissants. En cosmétique, elle sert donc de produit “miracle” ! Elle lisse, nettoie et protège la peau !

Habeebee propose également un baume à lèvre, un baume pour les mains et les pieds ainsi qu’un baume apaisant (le baume du tigre version abeilles ). Depuis peu, un shampoing est disponible. Des bougies à base de cire sont aussi vendues. L’ensemble des produits Habeebee sont certifiés BIO et ECOGARANTIS.

A la rédac, coup de coeur pour le visage waouw ! On l’applique le soir après s’être lavé le visage. Il hydrate et laisse la peau douce comme celle d’un bébé tout en aidant à cicatriser les marques de boutons. Bons points également pour le shampoing à la lavande qui laisse les cheveux brillants et légers (ceux qui testent les shampoings solides doivent savoir qu’il n’est pas évident d’en trouver un qui ne laisse pas les cheveux lourds) ! 

Petit plus ? Le packaging des produits très colorés et très complets en informations.

©Habeebee

DEVENIR HABEEBEECULTEUR ?

Tout le monde peut devenir Habeebeeculteur, accueillir une ruche dans son jardin et ainsi contribuer à ce cycle merveilleux ! Deux possibilités: la formation “clés en main” avec laquelle vous recevez le matériel nécessaire à l’installation de la ruche et la formation OU la formation suite à laquelle vous êtes libres ou pas d’installer une ruche. Les formations se donnent généralement sur 4 journées dans des endroits différents et originaux. 

Les avantages ? 

  • Peu d’implications et de travail : en effet, l’apiculture douce a cet avantage de laisser faire la nature un maximum.
  • Récolter un peu de miel pour sa consommation personnelle : le prélèvement est autorisé durant l’été, lorsque les abeilles produisent en surplus le meil (le reste de l’année, le miel sert de nourriture aux abeilles et il est important de leur laisser).
  • Contribuer à la fabrication des produits Habeebee en fournissant la cire et le propolis et ainsi bénéficier de réduction sur les produits ! 

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

Good Move, les jus 100% naturels

LE CONCEPT

Good Move vous propose 3 jus de fruits et légumes différents avec une racine de gingembre. Chaque bouteille correspond à un demi kilo de fruits et légumes bio, pressées à froid, avec toutes leurs vitamines, antioxydants et nutriments. Le pressage et la stabilisation, tout deux à froid, leur permettent de conserver tous les bienfaits nutritionnels des fruits et légumes. Good Move assure ne rien ajouter comme conservateurs, sucres, additifs ou encore vitamines en poudre. Que des fruits et légumes frais.

UNE BELLE HISTOIRE

Il y a quelques années de ça, Lucas Vandierendonck, le penseur de Good Move, n’est pas convaincu par son alimentation en kot. Il cherche donc un moyen pratique afin de manger plus sainement.

Et c’est le déclic : les jus de fruits et légumes frais sont les meilleurs moyens pour s’alimenter correctement. 

Après plusieurs essais et de multiples dégustations pour ses collocs (pas toujours ravis au début d’ailleurs, nous explique-il), Lucas trouve le pressage et le nettoyage bien long. Mais, malheureusement, les jus des supermarchés sont pasteurisés… Toutes les vitamines naturelles sont brûlées…Lucas se devait de trouver une solution.

Fonder une entreprise de production de jus ultra-sains et 100% naturels était pour lui devenu une évidence. D’esprit entrepreneurial, il se sent capable de mettre ce projet sur pied. Seul hic, Lucas manque de compétences en marketing. Brieuc Debois  amis de fac, fait alors l’entrée dans cette nouvelle aventure. L’artiste à l’esprit indépendant est la personne qu’il faut pour compléter ce nouveau challenge. 

UN DUO DE CHOC

© Vlrfilms

Lucas s’occupe alors de l’élaboration des recettes, de la logistique, des commandes tant dis que Brieuc prend en charge la communication, le marketing et le packaging. 

Ils se complètent donc à merveille : Lucas les pieds sur terre et Brieuc la tête dans les étoiles. Une bonne liaison satellite est nécessaire mais c’est cette complémentarité qui fait de Good Move une aventure unique, nous racontent-ils.

C’est alors que tous deux voient un rêve se réaliser : entreprendre, créer, développer un projet à partir de rien ! 

LES VALEURS

Les deux valeurs les plus évidentes pour eux sont le respect de la santé et de la nature. 

Ensuite, Good Move nous explique qu’après diverses constatations la plupart des acteurs qu’ils  rencontrent ont certaines pratiques “limite-limite” voire “néfastes”. 

D’après Good Move,  ils ne communiquent pas dessus ou pire, communiquent de manière trompeuse et entretiennent la confusion. Il faut donc creuser pour s’en apercevoir. Pour eux, ce n’est pas le job du consommateur de creuser et ils estiment qu’il est important d’en parler. C’est pour cela qu’aujourd’hui Good Move nous parle de « transparence » comme leur valeur fondamentale. Vous pouvez dès à présent,  tout leur demander, tout savoir sur le Good Move que vous buvez, comment il a été fait et avec quoi, dans les moindres détails nous explique les fondateurs.  

Enfin, ils apportent également une importance capitale à l’innovation… Ils racontent qu’ils sont dans une recherche constante d’amélioration. Cela leur demande beaucoup d’efforts, de temps, de budget, mais c’est dans l’ADN de leur duo.

Good Move nous rapporte même qu’ils travaillent depuis longtemps sur des produits éco responsables… Et qu’ils sont bientôt prêts à être lancés! 

Frais, bio, sains et sans tabou, voilà comment nous pourrions décrire Good Move, les jus de Lucas et Brieuc. 

Philippine Caluwaerts

Dans cette catégorie...