Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Lifestyle

5 objets du quotidien à ne plus jeter

Chaque action pour tendre vers un mode de consommation plus éco-responsable est bonne à adopter. Si le tri des déchets est une pratique ancrée et adoptée par beaucoup d’entre nous, ce n’est pas la seule que nous pouvons appliquer au quotidien. Certains diront même que “le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas”.  En effet, le recyclage permet entre autres de produire de nouvelles matières sans épuiser les ressources en matières premières, mais recycler n’est pas exempt d’impact environnemental.

Que faire alors pour tendre vers le zéro déchet ? Commençons facile avec 5 objets du quotidien à ne plus jeter mais upcycler (réutiliser en leur donnant une nouvelle utilisation ). 

➡️Upcycling, quand la mode devient circulaire 

Les bocaux en verre

Le plus classique des upcycling, les contenants en verre ! Les bocaux en verre peuvent être réutilisés comme récipient pour les achats en vrac ou pour conserver de la nourriture. Envie de les pimper ? Mettez en couleur les couleurs avec une peinture pour métal et apposez une petite étiquette. 

bocaux en verre récup

Les bocaux en verre peuvent aussi faire de jolis objets de décoration en y plaçant une bougie (ou en faisant votre propre bougie à l’aide des coffrets La Fabrique des Étoiles) ou des fleurs séchées. Le maître mot de la récup ? La créativité ! 

Astuce pour décoller les étiquettes : 

  • Vous pouvez soit faire tremper toute une nuit dans de l’eau chaude vos bocaux et enlever ensuite les résidus de colle avec du dissolvant. 
  • Vous pouvez aussi badigeonner d’huile d’olive les étiquettes, attendre qu’elle pénètre et magique, l’étiquette se décolle ! 

Les vieux tissus

Vous avez de vieux t-shirts troués qui trainent ?  Des essuis vaisselles dont les tâches ne partent plus ? Des bas collants effilés de la saison passée ou même ces chaussettes orphelines ? Plutôt que de jeter tous ces tissus, réutilisez-les pour en faire des objets pratiques. Le plus simple ? Fabriquer une éponge Tawashi à partir de bandelettes de tissus découpées (tuto). Elle s’utilise ensuite comme une éponge classique pour faire la vaisselle ou frotter les tâches. Elle est sale ? Passez-la en machine. 

tawashi

Les boîtes de conserve

Les boîtes de conserve peuvent se réutiliser de mille et une façons ! Pinterest est votre ami pour de nombreux DIY tous plus créatifs les uns que les autres. Nos préférés ? Faire de ses boîtes de conserve des pots de fleur (trop mignons) avec un peu de peinture et de corde ou encore un pot à crayon coloré! Bref, ne jetez plus toutes vos boîtes de conserve. 

Les morceaux de savon ou de shampoing solide

Arrêtez de jeter les petits morceaux de savons solides mais utilisez-les jusqu’au bout en les assemblant pour en faire un nouveau ou en utilisant un ancien bas collant dans lequel vous placez les morceaux.  

Découvrez nos 5 astuces pour utiliser jusqu’au bout ses savons solides dans cet article

Les vieux journaux

Vous avez des journaux papiers à la maison et vous pensez vous en débarrasser? Stop ! Une fois l’actualité dépassée, la vie de vos journaux peut prendre une toute autre tournure. Quelques exemples :  

  • Servez-vous de papier journal pour emballer vos cadeaux 
  • Placez quelques feuilles dans le bac à légumes du frigo pour empêcher les odeurs 
  • Des chaussures mouillées ? Roulez en boules du papier journal à l’intérieur pour les aider à sécher ! 

Ces petites astuces et bricolages DIY vous permettront à la fois de réduire vos déchets et votre impact écologique mais surtout de développer votre créativité. 

Lire aussi … 

➡️8 conseils pour une rentrée organisée et éco-friendly

➡️Ces solutions écolos qui ne sont pas tellement écologiques

➡️Dix habitudes à prendre pour diminuer son empreinte écologique

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Upcycling, quand la mode devient circulaire

Chaque année, 4 millions de tonnes de vêtements mais également des chutes de tissus sont jetées (chiffre pour l’Europe, source)… un vrai désastre écologique. Heureusement, aujourd’hui, les choses commencent à bouger et des initiatives voient le jour dans le but de réduire ce gaspillage textile (et toutes autres formes de pollution liées à l’industrie de la mode). 

Découvrez nos articles sur la mode éco-responsable  … 

➡️Comment adopter la slow fashion ? 

➡️Comment savoir si une marque de mode est éthique et éco-responsable?

➡️Le glossaire de la mode éthique et responsable 

Upcycling, qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que l’upcycling ? “Surcyclage” en français, le terme désigne le fait de créer de nouvelles pièces de vêtements (ou accessoires) à partir de textiles existants. On donne une nouvelle vie à ces derniers tout en leur donnant une valeur supérieure. Quelques exemples pour illustrer le terme : transformer une paire de rideaux en un ensemble veste – jupe; assembler deux chemises pour en faire une nouvelle; transformer des essuis de bain en top; et bien d’autres encore, la seule limite de l’upcycling étant l’imagination. 

Une lutte contre le gaspillage de surproduction dans les industries textiles

L’upcycling vient résoudre un problème du monde textile : que faire des chutes de tissus, des vêtements que l’on ne porte plus et des invendus issus de la surproduction ? Ils sont déjà produits alors, il faut les utiliser ! 

L’upcycling peut s’appliquer aux vêtements mais également aux récupérables, c’est-à-dire les rouleaux de tissu, les chutes textiles, les linges de maison, … ceux-ci peuvent être neufs ou usagés. 

Upclycling et recyclage, quelle différence ?

En s’intéressant à l’upcycling, on peut rapidement se demander quelle est la différence avec le recyclage. Si les deux donnent une nouvelle vie à un objet ou une matière, la façon de le faire est différente. L’upcycling transforme sans détruire tandis que le recyclage consiste à défaire (ou détruire) la matière première pour créer une nouvelle matière première qui servira à la création. Dans la mode responsable, certaines marques travaillent par exemple avec du nylon recyclé pour les maillots de bain. 

➡️Notre guide des matières éco-responsables 

Upcycling et recyclage s’inscrivent dans une logique de mode circulaire où tout se réutilise. 

La mode circulaire, une solution durable et responsable ?

L’upcycling est bien plus qu’une tendance mais c’est aussi une nouvelle manière de consommer la mode de manière durable et responsable. Il s’inscrit dans un modèle d’économie circulaire qui revalorise l’existant. On fait vivre le vêtement le plus longtemps possible. 

Prendre le parti pris de réutiliser les stocks déjà existants permet de diminuer l’impact environnemental de production (et de la gestion des déchets) des vêtements, limitant le plus possible l’utilisation des ressources nécessaires à la création de ces derniers. Bien souvent, les créations upcyclées s’inscrivent également dans une démarche d’économie locale en utilisant les stocks disponibles à proximité. 

La mode est-elle indéfiniment circulaire ? Il arrive évidemment un moment où l’issue ultime du vêtement est de “mourir”. Dans un modèle d’économie circulaire parfait, il faudrait que ce dernier soit biodégradable, ne laissant presque aucune trace de son passage dans la nature (des matières comme la laine naturelle ou le chanvre sont biodégradables par exemple). Dans les faits, ce n’est pas toujours aussi simple. Néanmoins, faire le choix de matières durables et d’un modèle de production et création éco-responsable est déjà un pas énorme dans le changement des habitudes de consommation. Mais, vous le savez, chez Mode in Belgium, on préconise surtout de faire de son mieux, selon ses moyens 🙂

Adopter l’upcycling et laisser libre cours à son imagination

Dans la mode mais pas que, l’upcycling permet de laisser libre cours à son imagination ! 

Certaines marques en font leur spécialité comme méson, une jeune marque belge qui met à l’honneur chaque pièce de la maison en donnant vie à de nouveaux vêtements tendances et non genrés. Upcychic est également une plateforme belge créée pour mettre en avant les jeunes créateurs d’upcyling, de la chemise à la pochette en passant par le top, on trouve des pièces tendances et originales. 

L’avantage de l’upcylcing c’est que ce sont des pièces uniques ou presque, une bonne manière d’affirmer son style avec originalité. 

A vous de jouer

Et pourquoi ne pas tester de votre côté ? Vous avez sans doute des vêtements que vous ne portez plus ou des chutes de tissus (des anciens mouchoirs, des vieux essuies vaisselles, etc.) qui traînent chez vous ! Donnez-leur une nouvelle vie. Vous pouvez créer une éponge tawashi avec plusieurs morceaux de tissus; découpez un ancien jeans pour en faire un nouveau short; transformez un foulard en top; … les possibilités sont infinies et peuvent s’appliquer dans tous les domaines, de la mode à la déco ! 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Que faire des vêtements que l’on ne porte plus ?

L’industrie textile est l’une des plus polluantes du monde. Un vêtement, durant tout son cycle de vie, a un impact sur l’environnement : lors de sa production, lors de son usage mais également lors de sa dégradation. Et oui, les tissus qui composent nos habits sont rarement 100% biodégradables. Il convient donc d’éviter de les jeter de manière irréfléchie. 

Evidemment le vêtement le plus écoresponsable est sans doute celui qui n’est pas produit mais voici nos conseils pour réutiliser et recycler les vêtements que l’on ne porte plus : 

1. Préserver et valoriser ce que l’on a déjà

Vos placards regorgent peut être de pépites oubliées. Faites un tri et inventoriez les pièces que vous possédez déjà. L’adage du “consommer moins mais mieux” est de mise également dans notre garde-robe. En étant conscient des pièces qui composent votre dressing, vous honorez ces dernières en les portant de manière régulière. Cela signifie également qu’il faut en prendre soin pour éviter l’usure prématurée. 

Slow fashion : nos conseils pour prendre soin de ses vêtements 

2. Réparer quand c’est possible

Nous avons parfois tendance à croire que ce qui est abîmé est bon à jeter ! Pourtant, il suffit parfois d’un petit coup de fil et d’une aiguille pour donner une seconde vie à un pantalon ou un t-shirt troué. Vous avez un peu peur de votre capacité à manier l’aiguille ? Faites appel au couturière / la couturière du quartier ! En plus de valoriser un savoir-faire local, vous allongez la vie de vos vêtements de quelques années! 

3. Upcycler, la nouvelle tendance

C’est le moment de laisser libre cours à votre imagination ! Upcycler signifie “transformer un objectif devenu inutile en un nouvel objet”. Vous pouvez par exemple transformer une jupe en top ou encore un jeans en short. C’est aussi une solution pour pimper certaines pièces et leur redonner un véritable intérêt. Certains concepts belges en ont d’ailleurs fait leur marque de fabrique comme Korpafrip ou encore Upcy’chic, une plateforme en ligne rassemblant les créateurs belges de pièces upcyclées.  

Vous pouvez aussi utiliser vos habits pour en faire des objets du quotidien comme des chiffons pour le ménage ou des tawashi pour faire la vaisselle. Les idées sont nombreuses ! 

4. Vendre, donner, échanger

Si vraiment vous avez décidé que vous ne porterez plus cette pièce de votre garde-robe et que pourtant elle est en bon état, une solution est d’en faire profiter quelqu’un d’autre. Vous pouvez vendre via des vide-dressings physiques ou en ligne. Le troc est également une pratique de plus en plus courante.Très souvent organisé via des groupes Facebook, l’échange permet de faire des heureux ! Enfin, vous pouvez donner les vêtements que vous ne portez plus à vos proches ou à des associations. Dans pratiquement toutes les villes, des conteneurs sont mis à disposition pour les récolter. Néanmoins, il convient d’être prudent sur cette dernière pratique. Le business de la seconde main récolté via ces boites est en proie à certaines dérives : envoyés dans les pays en voie de développement, ils y sont soit revendus ou, pire, entassés dans des décharges à ciel ouvert attendant leur destruction. C’est ce que mettait récemment en avant Hugo Clément dans son documentaire : “Sur le front : où finissent nos vêtements?”

➡️Ces solutions écolos qui ne sont pas tellement écologiques

Bref, pour éviter qu’un vêtement ne finisse à la poubelle, les solutions sont nombreuses. 

Lire aussi … 

➡️Comment adopter la slow fashion ?

➡️Nettoyage de printemps : que faire des livres qu’on ne lit plus ? 

➡️Dressing minimaliste : 4 conseils à adopter

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Upcy’chic : La plateforme en ligne éco-responsable des jeunes espoirs de la mode

Née en mai 2020, cette jeune entreprise a démarré son aventure en vendant des masques en tissus afin de répondre à la demande grandissante et pour limiter la prolifération des déchets de masques jetables. Depuis, Upcy’chic ne cesse de grossir en proposant de nouvelles créations d’artistes passionné.e.s. s’inclinant dans une démarche éthique et éco-responsable.

➡️Upcycling, quand la mode devient circulaire

In student, we trust

Derrière Upcy’chic, se cache Joyce Musa, une étudiante entrepreneure qui a décidé de lancer une plateforme en ligne de mode éthique. Au départ, elle démarre le projet avec l’une de ses amies en école de stylisme. En l’observant, elle constate que son amie est confrontée à plusieurs difficultés. D’une part, sa créativité est limitée par les exigences artistiques de son école. D’autres parts, elle investit beaucoup d’argent pour ses collections qui finissent généralement au fond d’un placard – sans en retirer aucun bénéfice.

Face à ce constat, elle se dit qu’elle doit réagir en lui proposant ses compétences en communication pour lui offrir une vitrine en ligne dans laquelle elle ne serait pas contrainte créativement et surtout grâce à laquelle elle pourrait vivre de sa passion et de ses créations. De fil en aiguille, leur projet grossit et inclut d’autres créateurs et créatrices. Leurs seules conditions, proposer des pièces portables, éco-responsables et uniques. 

©Upcy'chic

Mais cette idée de visibilité de jeunes designers n’est pas la seule motivation de Joyce. Effectivement, cette entrepreneure vise également à changer les codes de l’industrie de la mode. Cette dernière est réputée comme étant l’une des plus polluantes au monde et se retrouve souvent au centre de polémiques niant les droits humains. C’est pourquoi Joyce veut inscrire Upcy’chic dans une démarche éthique et responsable. Toutes les pièces de l’eshop sont issues du slow fashion, sont upclyclées et fabriquées en Belgique par des designers aux études ou diplômés. 

Depuis novembre 2020, la start up collabore avec les sections modes de l’EFP, centre de formation des métiers en alternance à Bruxelles. Samedi 12 décembre, la première collection de vêtements de fêtes a été lancée.

Quelles pièces shopper ?

Upcy’chic met en avant des pièces upcyclées, issus du slow fashion et du deadstock – aka des pièces issues d’anciennes collections restées au placard. C’est-à-dire que tout l’eshop est garanti local, éco-responsable, unique et passionné. 

On y trouve des masques, des lingettes démaquillantes réutilisables, des chouchous à sequins, des cols Claudine revisités, des pochettes upcyclées et surtout des créations de vêtement exclusifs et uniques. Mais aussi depuis décembre une collection spéciale fêtes composée de 3 robes pour femmes mais également des robes de petites filles*.

*Dispose d’un service après-vente qui permet à la nouvelle acquisitrice de bénéficier d’un service de retouche afin d’adapter chaque vêtement à sa taille.

©Upcy'chic

Et plus à venir…

Upcy’chic n’a pas encore joué toutes ses cartes. Sur Instagram, la start up a annoncé vouloir lancer une collaboration d’upcycling avec une influenceuse slow fashion… Si une de ces dernières est intéressée, cela promet de jolies pépites. 

Aussi, pour le moment, les créations d’habits sont destinées au vestiaire féminin et jeune fille. À l’avenir, des créations pour hommes devraient voir le jour. 

Stay tuned…

Laetitia Bindji 

Dans cette catégorie...