Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Société

Octobre rose, un mois pour sensibiliser au cancer du sein

Chaque mois d’octobre, on en entend parler. Et pour cause, nous sommes tous concernés. Le cancer du sein est la forme de cancer qui cause le plus de décès dans le monde. En Belgique, ce sont 100.000 nouveaux cas chaque année. Mais il peut exister des solutions. Tout d’abord, le dépistage précoce permet d’augmenter les chances de guérison. C’est pour cette raison que l’association Think Pink rappelle chaque année l’importance de ce geste avec la campagne “octobre rose”.

illustration octobre rose

Comment se faire dépister ?

Tous les deux ans, les femmes âgées de 50 à 69 ans sont invitées à se faire dépister gratuitement en Belgique. Cet examen est appelé le « mammotest » et il a lieu à l’hôpital. 

Pour les personnes plus jeunes, il est important de déjà adopter certains gestes, comme l’autopalpation. Il s’agit d’un dépistage à faire en quelques minutes à la maison et qui permet de détecter toute anomalie. Nous vous conseillons cette vidéo qui vous apprendra à réaliser l’autopalpation. L’idéal est de pratiquer ce geste une fois par mois, une semaine après le début des règles.

Qui est susceptible d’avoir un cancer du sein ?

Toutes les personnes qui ont des seins peuvent un jour développer un cancer du sein. Cependant certaines personnes sont plus à risque que d’autres. Selon des études de l’institut national du cancer, si une parente au premier degré a été confrontée à un cancer du sein au cours de sa vie, le risque de développer la même maladie est deux fois plus important. Mais il existe aussi des facteurs qui dépendent de nous et sur lesquelles nous pouvons agir :

  • Le tabac : le tabac augmente de 10 à 40% les risques d’une tumeur mammaire maligne.
  • L’alcool : l’alcool fait augmenter le risque de développer un cancer du sein, mais aussi de la bouche, de la gorge, du larynx, de l’œsophage, du côlon et du rectum.

Outre ces facteurs qui augmentent les chances d’attraper un cancer du sein, d’autres facteurs peuvent avoir un effet positif dans la lutte contre le cancer du sein :

  • L’allaitement : selon plusieurs études, les femmes qui allaitent leur bébé pendant une longue période diminuent le risque de développer un cancer du sein. Pour chaque période d’allaitement de 12 mois, vous diminuez le risque de cancer de 4%.
  • Une activité physique régulière : Avoir une activité physique régulière permet d’éviter entre 21 et 27% des cancers du sein.
  • Une alimentation équilibrée : une alimentation saine, variée et riche en fruits, légumes, céréales complètes et légumineuses ont un impact sur la lutte contre le cancer. 

Info et intox sur le cancer du sein

Mettre du déodorant augmente le risque de cancer du sein : FAUX

 Les affirmations disant qu’il existe un lien entre cancer et déodorant ne reposent sur aucune donnée scientifique fiable. Les études établissant ce lien ont été réalisées en 1999 sur une vingtaine de femmes seulement. Selon les scientifiques, le lien entre le déodorant et le cancer du sein est peu probable, car les déodorants n’ont aucune chance d’atteindre les ganglions situés sous les aisselles. Cependant, bien que les risques du déodorant vis -à -vis du cancer du sein semblent écartés, l’utilisation de produits naturels reste à privilégier pour notre bien-être et celui de l’environnement.

Le soja augmente le risque de cancer du sein : FAUX

Il n’existe aucun lien entre la consommation de soja et le cancer du sein.

Il n’y a pas de lien entre l’alcool et le cancer du sein : FAUX

L’alcool est une substance cancérigène qui augmente le risque de cancer.

Allaiter protège la maman du cancer du sein : VRAI

Un allaitement prolongé diminue le risque de développer un cancer du sein.

La pilule augmente le risque de cancer du sein : VRAI

Une prise peu après le début de la puberté et prolongée de la pilule augmenterait de façon légère le risque de cancer du sein. Ceci ne concerne que les pilules avec une haute concentration d’œstrogènes, nous vous conseillons donc d’en parler avec votre gynécologue pour avoir plus d’informations sur le sujet.

La mammographie est une méthode de prévention du cancer : FAUX

La mammographie n’est pas une méthode de prévention, c’est une méthode de dépistage.

Les hommes ne peuvent pas avoir de cancer du sein : FAUX

± 1 % de l’ensemble des cancers du sein en Belgique concerne les hommes, ce qui en fait une maladie rare. Bien que rare, il est important de porter attention aux symptômes.

Pour toutes informations complémentaires, nous vous invitons à visiter le site belge de la fondation contre le cancer ou consulter votre médecin. La ligne téléphonique Cancerinfo est disponible gratuitement tous les jours ouvrables de 9h à 18h au 0800 15 801 pour toutes les personnes touchées de près ou de loin par le cancer.

Cet article se base sur les informations du site de la fondation contre le cancer.

Article rédigé par Aline Jottard, stagiaire

Dans cette catégorie...