Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Lifestyle

Slow design & déco éthique, et si on s’y mettait ?

Adeptes de la slow life vous souhaitez harmoniser votre intérieur à ce mode de vie plus conscient ? Une solution pour poursuivre le chemin vers un mode de vie slow et responsable même à l’intérieur de la maison est d’opter pour de la déco éthique. On vous donne les clés pour un intérieur cocoon, doux et responsable. 

La tendance slow design

Dans un monde où tout va vite et où la tendance est (malheureusement) à la surconsommation, ralentir la cadence semble bien être l’une des solutions pour un monde meilleur. L’intérieur de nos maisons a une place toute particulière dans nos vies, c’est là que nous passons une grande partie de notre temps et il est normal de vouloir s’y sentir bien. Est-il possible de se sentir bien tout en décorant avec conscience ? Oui. 

Le slow design a été théorisé en Angleterre dans les années 2000 et reprend différents principes comme : 

  • répondre à un besoin 
  • avoir été fabriqué de manière artisanale 
  • être fabriqué à base de matériaux recyclés et/ou naturels 

Nos articles autour du mouvement slow : 

➡️Slow food 

➡️Slow life 

➡️Slow fashion 

Des astuces pour une déco éthique

Comme pour la mode, l’idée est de respecter l’environnement en utilisant des matières durables et recyclables tout en faisant attention aux procédés de fabrication pour qu’il soit le plus respectueux des travailleurs. Avant chaque achat, on réfléchit à sa nécessité et on prend le temps d’apprécier chaque accessoire et éviter de tomber dans une accumulation d’objets inutiles. 

On privilégie des matières telles que le bois issu de forêts éco-gérées, des peintures sans solvant, des tissus en lin ou en chanvre, de la terre cuite, du verre recyclé, etc. 

A la rédac’, on aime la déco épurée et chaleureuse à la fois. Pour cela, on opte pour des couleurs douces comme le beige, le terracota ou encore le vert associé à de jolis accessoires et matières naturelles. Un design minimaliste et fonctionnel où chaque objet trouve sa place et son utilité. 

Les jolies créations éthiques et locales de RyNy-Design

De la déco belge et éthique ? RyNy-Design est le concept de deux jeunes entrepreneurs animés par l’envie de partager leur univers ! Ils proposent des objets de décoration moderne, locale et responsable inspirés de la nature et de leurs voyages. Toutes les créations sont en bois de peuplier européen, découpées au laser et produites en Belgique. Le bois étant une matière naturelle, sa teinte varie toujours légèrement et chaque création est unique ! RyNy-Design a également décidé de collaborer avec Graine de Vie, une association qui lutte contre la dégradation de l’environnement et participe au reboisement et à la reforestation (économie circulaire vous avez dit ? On adhère!) 

Nos coups de coeur : 

La seconde main et l’upcycling aussi tendance en décoration

Le principe de circularité peut aussi être adopté en décoration : valoriser ce que l’on possède déjà, réutiliser les vieux objets, vendre et acheter en seconde main. Vous aimez chiner ? Préparez-vous à arpenter les brocantes (l’agenda des Brocantes en Belgique par ici) et ressourceries pour trouver les pépites qui n’attendent plus que de trouver une place dans votre intérieur. Si vous vivez en ville, il n’est pas rare de trouver des objets déposés sur les trottoirs destinés à être jetés ou récupérés par un nouveau propriétaire. En plus d’avoir une déco unique et originale, vous faites un beau geste pour l’environnement et donnez une nouvelle vie à un objet. 

Lire aussi … 

➡️5 sites pour shopper vintage 

➡️Déco et meubles de seconde main : nos bonnes adresses

Plutôt adeptes des bricolages maison ? Le blog de Céline, jeune Belge passionnée de DIY, est rempli d’idées déco à réaliser soi-même pour embellir son intérieur.  

Bref, voilà quelques solutions pour adopter une déco éthique et slow à la maison. 

*article sponsorisé 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

La teinture végétale pour une mode plus éthique

L’industrie de la mode est l’une des plus polluantes de la planète. Des mouvements tels que la slow fashion tente de contrer ce problème, on parle alors de mode éthique et éco-responsable. Les marques qui s’engagent dans cette voie font le choix de matières respectueuses de l’environnement tout en portant une attention particulière sur la fabrication, un geste que l’on salue. Néanmoins, il y a un élément dont on parle moins : les teintures. Et oui, la couleur de nos vêtements s’obtient par un procédé de coloration propre à l’industrie textile. La teinture peut être chimique ou végétale. 

Teinture chimique VS Teinture végétale

La teinture chimique est obtenue à partir de dérivés du pétrole, de métaux lourds ou de colorants azoïques et la teinture végétale est obtenue à partir de plantes, fruits ou minéraux. 

La première requiert de grandes quantités d’eau et les substances utilisées sont à la fois toxiques pour l’homme et pour l’environnement. Dans certains pays producteurs de textile (comme le Bangladesh ou la Chine), les techniques de traitement des eaux usées sont très rudimentaires et les colorants se retrouvent facilement dans les eaux de ville, une des pollutions les plus dangereuses. 

Contrairement aux teintures chimiques, les teintures végétales sont non nocives pour l’environnement car elles proviennent de sources naturelles et biodégradables. Elles demandent également une moins grande quantité d’eau. A grande échelle, la teinture végétale est moins facile à mettre en place et les grandes marques de fast fashion vont généralement privilégier la quantité sur la qualité … Pourtant du côté des créateurs belges, la teinture végétale se fait une place ! 

➡️Comment savoir si une marque de mode est éthique et éco-responsable?

Clairantine, créatrice belge adepte des teintures végétales

Clairantine est une jeune styliste et créatrice de vêtements pour femme (et hommes). Sa pièce phare est le kimono, un intemporel féminin et séduisant. La jeune femme a fait le choix de travailler avec la soie, une matière naturelle et d’opter pour la teinture à base de pigments végétaux. Elle réalise elle-même ses colorations de manière 100% artisanale dans un petit atelier. Clairantine utilise le bois de Campêche autrement appelé Haematoxylon Campechianum, donnant des tons violacé allant jusqu’au noir, elle utilise du Cachou autrement appelé Acacia Catechu, donnant des tons marron clair, marron foncé. A la rédac, on craque pour le kimono Lune Rousse et le carré de soie terracota !

La teinture végétale pour des couleurs uniques

Ce qui est chouette avec la teinture végétale, c’est qu’elle permet des coloris uniques ! Selon les plantes (ou autres) utilisées, chaque vêtement sera presque unique. La couleur peut aussi évoluer également avec le temps. 

Que ce soit des couleurs pastels, des couleurs vives ou encore des motifs, la teinture végétale permet de travailler son imagination tout en laissant la nature offrir ce qu’elle a de plus joli. 

Des tissus adaptés à toutes les peaux

Non-toxiques pour l’environnement, les teintures végétales respectent également l’homme. Nos vêtements sont directement en contact avec notre peau et porter des habits naturellement teintés ne comporte pas de risque de contact avec des substances toxiques. Ils vont être particulièrement adaptés aux peaux sensibles et aux plus jeunes. 

La teinture végétale, un vrai savoir-faire

La teinture est une technique utilisée depuis la nuit des temps. Cette méthode traditionnelle repose sur 3 étapes clés :  

Le morçandage qui permet de préparer le tissu à recevoir la teinture; la préparation du bain qui consiste à placer la matière colorante dans le pot, puis recouvrir avec de l’eau et enfin la teinture lorsqu’on place le textile dans le liquide pour le colorer. 

Privilégier la teinture végétale c’est aussi pérenniser cette méthode ancestrale !

*article sponsorisé 

Dans cette catégorie...