Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Société

Magasins de déstockage et outlets : arnaque?

Magasins de déstockage et outlet en tout genre, de fausses bonnes affaires ? 

Seconde chance et bonnes affaires

Qui n’a pas déjà réalisé de bonnes affaires dans un magasin de vêtements de déstockage ? Des anciennes collections de marques populaires à prix cassé, le bon plan assuré! On ressort de là satisfait d’avoir déniché la ou les pièces qui complèteront parfaitement notre dressing à un prix imbattable. Quel sentiment grisant! 

Beaucoup voient aussi le fait de consommer dans ces magasins outlet comme une manière de ne pas soutenir directement la fast fashion. Une façon de montrer qu’il n’y a pas besoin d’acheter dans la collection sortie la semaine dernière pour trouver de chouettes vêtements. Un raisonnement un peu simple et facile, mais compréhensible d’un certain côté. 

Après tout, ces pièces ont été produites, autant leur offrir une vie. 

D’ailleurs, saviez-vous qu’en Belgique on estime que chaque année, 10kg de vêtements par habitant sont jetés ?! (source) Si on fait le calcul, cela revient à près de 120 000 tonnes de vêtements… Juste en Belgique. 

Malheureusement, si ces magasins de déstockage avaient du sens au départ, ils ne sont plus si intéressants aujourd’hui. 

L’origine des outlets

Pour la petite histoire, à leurs débuts dans les années 30, ces magasins étaient des “magasins d’usines”. Un moyen pour les fabricants de vendre les fins de stock, invendus et pièces avec de petits défauts à prix d’usine, donc sans marge de bénéfice. Une bonne initiative qui permettait de ne pas jeter et offraient aux familles ouvrières l’opportunité de réaliser de bonnes affaires. 

Le concept a évolué avec les années pour devenir les outlets et magasins de déstockage tels que nous les connaissons aujourd’hui. Très populaires, ces enseignes sont désormais devenues un réel marché à lui tout seul. Un moyen pour les marques de générer des revenus supplémentaires et de toucher une clientèle plus large. 

Un système gagnant-gagnant vous pensez ? Des bonnes affaires pour les consommateurs et du chiffre en plus pour les marques, avec en supplément moins de vêtements jetés ? Malheureusement la réalité est loin d’être aussi idéaliste. 

Comme bien souvent lorsqu’il y a l’opportunité de réaliser du chiffre d’affaires, les sociétés n’hésitent pas à perdre en transparence et contourner le système de base. On vous explique…

Désillusion : la vérité derrière les outlets

Lorsque vous ressortez d’un magasin outlet avec la satisfaction d’avoir acheté une pièce de l’ancienne collection à prix mini, il est probable que cette pièce ait en réalité été produite spécialement pour ce type de boutiques de déstockage. 

C’est-à-dire que les marques produisent désormais des pièces assez semblables à leurs collections habituelles mais à moindre coût et donc bien souvent de moins bonne qualité. Même s’ils estiment réaliser de bonnes affaires, pour beaucoup de consommateurs les prix d’outlet restent un certain budget pour leur portefeuille. Un budget qu’ils délivrent dans le but justement d’obtenir des pièces de bonne qualité et durables. On s’accordera donc pour qualifier cette pratique de peu honnête de la part des marques.

De plus, vous voyez sur l’étiquette une réduction sur le prix “de base” mais si la pièce en question n’a jamais été mise en vente dans les boutiques principales de la marque, sur quoi se base ce prix initial ? On frôle l’arnaque, pas vrai ? 

Un phénomène grandissant qui mérite d’être révélé aux consommateurs. Probablement que ce n’est pas le cas de toutes les pièces que vous trouverez en magasin outlet mais désormais vous pourrez faire votre shopping en connaissance de cause. 

Nos conseils ?  Redoublez d’attention, regardez bien les étiquettes pour évaluer la qualité du vêtement que vous envisagez d’acquérir. Évitez “d’acheter pour acheter” sous prétexte qu’il s’agit d’une bonne affaire. Gardez votre esprit critique et ne vous laissez pas amadouer par le marketing de masse. Plus que jamais, pensez “quality over quantity” (la qualité plutôt que la quantité). 

➡️Nos conseils pour adopter la slow fashion 

Bon shopping, en toute conscience ! 😊

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

La slow food : un véritable art de vivre

Vous aimez manger ? Vous aimez BIEN manger ? On vous dit tout sur la slow food, un concept à suivre de près ! 

Slow food VS fast food

Comme tout mouvement slow (slow fashion ou slow life par exemple), la slow food s’oppose à son adversaire “fast”: la fast food. Adopter la slow food, c’est (ré)-apprendre à manger avec conscience et, surtout, en tenant compte de la qualité des ingrédients bruts. L’idée est d’accorder autant d’attention à leur production qu’à leur préparation. 


On en revient à la phrase favorite de la rédac : “Consommer moins mais mieux”. Dans la slow food, on privilégie donc les produits locaux & naturels !

Privilégier les produits locaux

Adopter ce concept, tout comme adopter la slow fashion, c’est opter pour un mode de consommation respectueux de l’homme et de l’environnement. En parlant de nourriture, on peut évidemment associer cela au commerce de proximité. La slow food cherche à mettre en avant les producteurs de nos régions et les produits frais, de saison, non transformés, zéro-déchet et, si possible, BIO.  

Nos articles sur le sujet : 

En cuisine !

Que faire avec ces bons produits achetés localement et de saison ? En cuisine ! Le mouvement invite à se mettre aux fourneaux tout en prenant le temps. Observer les aliments, les toucher, les découper et les cuire lentement pour en apprécier encore plus le résultat, voilà l’idée. Prendre le temps de savourer le plat passe aussi par la table. Combien d’entre nous mange en regardant la télévision ou leur téléphone sans être attentif au contenu de son assiette ? (nous sommes coupables également). Le mouvement slow food encourage à manger en pleine conscience : écouter les sensations de son corps, être attentifs aux goûts et textures dans la bouche et aux saveurs qui en ressortent.

Un mouvement italien devenu international

©Slow Food

Slow Food, au-delà d’un mode de vie à adopter, est aussi une organisation à but non lucratif. Et oui, c’est en Italie qu’elle a vu le jour en 1986 en protestation à une énième grande chaîne de fast food installée à Rome. Aujourd’hui, elle est présente dans plus de 160 pays dont la Belgique, rassemblant plusieurs chefs  dont la volonté est de “proposer à leur clientèle des repas bons, propres et justes, respectueux des producteurs, de l’alimentation durable, locale, des chaînes courtes et de la saisonnalité”. 

Nos adresses slow food à Bruxelles

Parce que tout le monde n’est pas fan de cuisine, nous vous proposons quelques adresses bruxelloises adeptes de la slow food ! 

Les filles marché aux grains 

Avec pas moins de 5 adresses à Bruxelles, Les filles du marché aux grains proposent une cuisine bio, locale mais surtout gourmande. Tous les plats sont maison et frais du jour pour le plaisir de nos papilles. 

Un goût de chez nous

Situé à Evere, Un goût de chez nous revisite la cuisine belge sous forme de tapas. Un concept qui invite à la découverte et au partage en mettant à l’honneur les produits du terroir. 

Humus X Hortense 

Chez Humus et Hortense, ce restaurant gastronomique, les légumes sont à l’honneur. Le chef, Nicolas Decloedt a d’ailleurs été élu ‘Meilleur Chef de Légumes’ par le guide culinaire de renom Gault & Millau. 

Le local Bxl

Ici, les produits passent du champ à l’assiette et de l’assiette au champ. Le Local Bxl base son concept sur l’économie circulaire en cuisine avec une sélection minutieuse des ingrédients et une attention toute particulière au gaspillage alimentaire. 

Alors, convaincu par ce mouvement slow food ? On s’y met ? 

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

Nos bonnes adresses où prendre une pause sucrée à Namur

Envie d’une pause sucrée à Namur ? On vous livre nos 5 adresses préférées de la capitale wallonne ! 

Si vous recherchez de la convivialité, de l’originalité et surtout du fait maison, c’est là que vous devez aller. Chez les Cup’inn, on ne retrouve pas seulement de délicieux cupcakes mais aussi des cookies, des brownies ou des cheesecakes. Ce salon de thé revisité, tenu par 6 nanas bien sympathiques, vous propose de très bonnes choses dans une ambiance comme à la maison. Sur place ou à emporter, venez déguster de délicieux cupcakes, soit traditionnels avec un caramel beurre salé ou un peu plus originaux avec un goût melowcake framboise.

©Les Cup'inn

L’adresse parfaite pour se poser et prendre sa pause sucrée. Coffee and More possède une carte variée avec des produits locaux et faits maison. L’enseigne propose également des boissons gourmandes comme des cafés froids aux bounty ou bueno…. Ou plus fraîches avec des limonades maisons ou des thés frais. Mais le pancake chocolat banane reste un vrai incontournable et vaut vraiment le détour. A déguster sans modération !

©Coffee and more

Ouvert seulement depuis quelques mois, Bubble Coffee est victime de son succès notamment grâce à ses réputés bubbles tea et bubbles waffles. L’enseigne a su se faire une place dans Namur grâce à ses spécialités très à la mode et très gourmandes. Mais pas seulement, on peut également retrouver des milkshakes, des freakshakes, des smoothies et quelques pâtisseries.

©Bubble Coffee Waffle and Tea

Dans ce salon de thé, plusieurs choix s’offrent à vous. Entre viennoiseries, pâtisseries fines et glaces, nous ne savons plus où donner de la tête. Un endroit sympa où venir en famille ou entre amis pour déguster des petits plaisirs sucrés salés. Car oui, il y en a pour tous les goûts à la Maison des desserts. On peut également découvrir un large choix de chocolats et de macarons à manger sur place où à emporter.

©La maison des desserts

Villeroy

S’arrêter prendre un café ou bien manger une bonne crêpe chez Villeroy, c’est un peu un incontournable quand on passe à Namur. Situé en plein cœur de la ville, le salon de thé offre une carte variée et gourmande passant des pâtisseries à la crêpe ou la gaufre faites maison aux goûts variés. Et si vous êtes pressés, vous pouvez toujours emporter une gaufre de Liège vendue juste à l’entrée de l’enseigne.

©Villeroy

Sandra Sacré

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Nettoyage de printemps: que faire des livres qu’on ne lit plus?

Qui dit “printemps” dit souvent “tri” et “grand ménage”. Et oui, pour beaucoup l’arrivée des beaux jours est synonyme d’un nouveau départ. On remet les compteurs à zéro et on redémarre sur de bonnes bases. Et si on profitait de cette occasion pour faire aussi un peu de tri dans notre bibliothèque? Que faire des livres qu’on ne lit plut ? On vous donne nos conseils ! 

Etape n°1: Faites le tri

Si comme nous vous êtes férus de lecture, l’étape du tri ne sera sûrement pas une mince affaire. Et oui, les livres font partie des objets dont on a le plus de mal à se séparer. Du coup, nous nous retrouvons fatalement avec des étagères encombrées par des tonnes de bouquins que nous n’ouvrirons plus jamais ou qui n’ont même jamais été commencés/terminés.

Mais comment savoir ce que l’on garde ou pas? Pour répondre à cette question, vous devez commencer par déterminer pourquoi vous vous lancez dans cette opération. Il peut s’agir de vouloir faire de la place, alléger ses cartons lors d’un déménagement, embrasser une nouvelle philosophie de vie plus minimaliste… 

Notre conseil: ne gardez que les livres qui vous procurent une émotion positive, qui vous rappellent de bons souvenirs ou encore que vous risquez d’avoir envie de relire. Par contre, débarrassez-vous des exemplaires que vous n’avez pas aimés, que vous ne lirez probablement jamais ou qui ne figurent sur votre étagère uniquement pour épater la galerie. 

Etape n°2: Donnez une 2e vie à vos livres

Une fois le tri terminé, reste à savoir quel sort va être réservé aux livres en bon état devenus ‘persona non grata’ dans votre bibliothèque. S’ils sont encore en assez bon état, évitez de les jeter à la poubelle et offrez-leur plutôt une nouvelle vie! Pour se faire, deux options s’offrent à vous.

Vendre

Premièrement, vous pouvez bien sûr les vendre. En plus de désencombrer votre espace, vous vous ferez aussi un peu d’argent de poche. Voici quelques possibilités:
– Certaines enseignes se proposent de racheter vos vieux livres pour ensuite les revendre. Dans la plupart des cas, il vous suffira de vous présenter dans la boutique et le vendeur vous fera une proposition de prix d’achat en fonction de critères tels que la demande, la rareté de l’ouvrage, son état général,…
Exemples:  Pêle-Mêle: (Bruxelles et Waterloo),  Evasions Livres (Bruxelles), La bourse aux livres (Tournai)
– Les groupes Facebook d’échange ou de seconde main sont nombreux. Choisissez le votre en faisant attention au public auquel il s’adresse (Bruxelles, Charleroi,…) au nombre d’abonnés et au nombre de posts quotidiens.
– Les sites & applications de seconde main comme secondemain.be.

Une option sympa donc, mais n’espérez pas devenir riche de cette façon. En effet, sauf si vous êtes dotés d’une collection exceptionnelle de livres rares, vous ne vous ferez probablement que quelques euros ou cents par ouvrage. 

DOnner

La deuxième solution pour vous débarrasser de vos bouquins est tout simplement de les donner. Ok, c’est moins avantageux financièrement mais au moins, vous ferez une bonne action et ça fait clairement du bien! Là aussi, vous avez le choix:
– Les boîtes à livres se sont multipliées ces dernières années et reposent sur le principe de l’échange, c’est-à-dire que vous y déposez un livre et en retour vous pouvez en emporter un autre. Trouvez-en une près de chez vous (Bruxelles & Wallonie) grâce à cette carte interactive.

– Les associations telles que Oxfam ou encore Les Petits Riens.

Livr’ensemble est une librairie d’occasion en ligne solidaire née dans le Hainaut lors du premier confinement. Le principe? Les livres de particuliers sont recueillis dans des points de dépôts pour être ensuite triés. Certains d’entre eux sont enfin mis en vente sur le site et une partie des bénéfices est reversée à des associations.

Il n’y a plus qu’à se retrousser les manches! 😉

Dans la même lignée que les livres, nous vous donnons nos conseils pour les vêtements que vous ne portez plus dans cet article

Julie Jandrain 

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté

Cosmétiques solides : 3 bonnes raisons de les adopter

La salle de bain, avec la cuisine, est bien souvent la pièce la plus envahie de plastique dans la maison : gel douche, shampoing, après-shampoing, déo, … bref une montagne de déchets! Mais, la salle de bain est également le lieu le plus “facile” pour commencer à adopter une routine zéro déchet et éco responsable grâce aux produits solides qui révolutionnent le marché de la cosmétique. 

Si ce format peut paraître un peu déroutant au début, l’essayer c’est l’adopter. Voyons ses avantages. 

Les cosmétiques solides sont écologiques et zéro déchet (ou presque)

Les produits solides permettent de combiner cosmétiques et écologie. L’un des grands avantages est qu’ils n’ont pas besoin de contenant. Très souvent ils sont vendus directement “en vrac” ou dans une boîte en carton. 

De plus, les marques qui adoptent ce format le font souvent en parallèle d’une démarche plus saine et naturelle. Fini les composants toxiques comme les silicones ou les parabens mauvais pour notre santé et la planète. 

De plus en plus de marques optent pour ce format (parfois sous l’effet de mode et ses dérives – coucou le greenwashing). Opter pour le format solide est une première étape pour mettre un pied dans la cosmétique éco-responsable; la deuxième est de choisir pour une marque 100% engagée (et belge). 

La sélection de la rédac’ : Lîdjeu, des savons 100% belges et naturels !

Depuis 2015, la savonnerie liégeoise Lîdjeu est convaincue par les cosmétiques solides et propose des savons 100% naturels adaptés à toute la famille, petits et grands. Ces derniers sont confectionnés de manière artisanale selon une technique de saponification à froid permettant de conserver tous les bienfaits de leurs composants. De plus, ils sont tous certifiés bio Cosmos Organic. Bref, il s’agit d’une marque belge engagée et éco-responsable dans la cosmétique solide. Lîdjeu propose également quelques accessoires bien pratiques comme un porte-savon minimaliste aimanté à clipser au mur ou la pochette de voyage en lin bio – plus local et écologique que le coton – et l’intérieur enduit (qui assure au savon, même mouillé de ne pas passer à travers le tissu tout en laissant respirer). 

Le code MODEINBELGIUM vous donne 10% de réduction sur tous les produits du site. 

Les cosmétiques solides sont faciles à transporter

Avez-vous déjà connu le shampoing qui s’ouvre dans la valise ? Ou encore la multitude de produits échantillons pour prendre l’avion car les liquides sont limités à 100 ml ? Avec les cosmétiques solides, terminés ! Et oui, pour voyager c’est un format très pratique et surtout moins encombrant. Idem dans la salle de bain, les cosmétiques solides prennent moins de place que les emballages traditionnels. 

Les cosmétiques solides sont économiques

Les produits liquides contiennent beaucoup d’eau (presque 80%!), de l’eau que l’on paye évidemment. Les cosmétiques solides sont environ 3x plus durables qu’une bouteille de savon ou de shampoing traditionnel. On peut également les finir jusqu’à la dernière “goutte”, aucun gaspillage. 

(astuce : quand vous arrivez à la fin de votre savon solide, placez-le dans un vieux bas collant ou opter pour le sac à savons de Lîdjeu, cela vous permettra de l’utiliser jusqu’à la fin). 

Où se procurer ses cosmétiques solides ?

De plus en plus de boutiques et e-shops belges proposent des cosmétiques solides, chacun peut y trouver son bonheur. 

JUNA, le concept store zéro déchet qui rend la consommation éco-responsable facile

JUNA, contraction de Julie et Anaïs, les deux amies à la base de ce projet est une boutique zéro déchet située à Genval et en ligne. Julie et Anaïs sont toutes les deux passionnées par le monde du naturel et les alternatives éco-responsables des produits cosmétiques et d’entretien. Avec JUNA, elles souhaitent rendre l’achat de produits en vrac, solides et naturels plus simple. La gamme de cosmétiques solides proposée chez JUNAest large : savons, shampoings, gommage et même parfum ! Chaque produit proposé dans ce concept store est sélectionné avec soin. Ils doivent être naturels, de qualité et respectueux de l’environnement !  

De plus, JUNA organise régulièrement des ateliers DIY pour se lancer dans le monde des cosmétiques maison.

A la rédac’, on est convaincues et vous ? 

Lire aussi … 

➡️Notre salle de bain 100% belge 

 

*Article sponsorisé 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

L’Envol du Colibri : du shopping éco-responsable et éthique à Namur et en ligne

Vous êtes adepte de shopping conscient et adorez découvrir des marques éthiques ? 

Située dans une des jolies rues commerçantes de Namur, la boutique éco-responsable l’Envol du Colibri vous accueille dans son univers respectueux de la planète et de ses habitants.

Des produits soigneusement sélectionnés

Mode pour femmes et hommes ou articles lifestyle tels que de la papeterie, des cosmétiques, de la déco ou du zéro-déchet, L’Envol du Colibri possède une large sélection de produits pour la vie du quotidien. Une gamme étoffée oui, mais sans compromettre la qualité et le respect de leurs valeurs. En effet, la boutique possède une liste de critères, comme une charte, auxquelles doivent répondre les marques qu’elle propose : biologique, éthique, équitable, respect des animaux (vegan),… Nous ne pouvons qu’adhérer à leur philosophie. 

Les matières éco-responsables (naturelles, bio et/ou recyclées, upcycling) ont une place importante dans leur sélection. Nous vous en parlions déjà dans notre article sur le chanvre textile, matière que l’on peut retrouver sous différentes formes chez l’Envol du Colibri. 

Une belle évolution pour un concept qui plaît

L’Envol du Colibri est en train de fêter ses 5 ans. En effet, l’aventure a commencé en mars-avril 2017 avec le lancement du webshop et des ventes privées à domicile à travers la Belgique. Une manière douce de faire du shopping expliquent les deux créatrices. En même temps, le concept se fait découvrir lors de pop-up et d’évènements divers (salon Hope, Slow Fashion Day d’Oxfam,…). 

Finalement, c’est en octobre 2019 que la boutique l’Envol du Colibri est inaugurée Rue Haute Marcelle en plein centre de Namur. Un rêve devenu réalité. L’occasion de proposer encore plus de marques éthiques et d’accessoires. 

Les ventes privées sont toujours d’actualité mais se font désormais à la boutique en dehors des heures d’ouverture, pour un moment convivial et de partage. 

La boutique L'envol du Colibri

Promouvoir une idéologie plutôt que de pousser à la consommation

Pour les deux fondatrices, l’Envol du Colibri répond davantage à l’envie de promouvoir une idéologie, des valeurs et un mouvement important pour la société actuelle et future en proposant des alternatives.

C’est Esther et Sophie qui sont à l’initiative de ce projet. A leur rencontre, les deux femmes ressentent le besoin d’un mode de vie authentique, slow et connecté à la nature. L’environnement et son respect les concernent beaucoup, elles mettent en place des actions quotidiennes pour faire au mieux et transmettent leurs valeurs à leurs enfants. 

Mais elles ont envie de faire plus, d’agir pour améliorer le monde de demain. Et c’est l’Envol du Colibri qui leur a offert cette possibilité. Une aventure remplie de sens qui ramène les questions essentielles au centre de nos habitudes d’achat. Bravo! 

Esther & Sophie - L'envol du Colibri

Sélection d’articles coup de coeur :

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Bien dormir : 5 conseils à adopter

Comment bien dormir ? Éviter les écrans, des draps de lit confortables, … En suivant quelques conseils à appliquer au quotidien, vous tomberez un peu plus facilement dans les bras de Morphée et améliorerez votre qualité de sommeil ! 

Bien dormir : un besoin vital

Au total, nous passons près d’un tiers de notre vie …. à dormir ! Un chiffre non négligeable! Alors, autant bien dormir. 

Le sommeil est vital au bon fonctionnement de notre corps et à notre état de santé général. Bien dormir contribue entre autres au processus de la mémoire, à la restauration physique et à la régénération cellulaire. L’OMS préconise de dormir entre 7 et 9h par nuit. Néanmoins, nous ne sommes pas tous égaux face à ces besoins de sommeil et l’important est surtout de se sentir reposé et prêt à attaquer une nouvelle journée chaque matin !  

Nos conseils pour bien dormir

1. Eviter le café et le thé l’après-midi

Un grand classique ! La caféine et la théine sont stimulantes et excitantes, on évite donc de consommer du café, du thé et même des sodas l’après-midi ! A la place, préférez les tisanes et les infusions à base de plantes. Le tilleul, la verveine et la camomille par exemple sont réputés pour favoriser l’endormissement et la détente. 

2. Choisir un coussin ergonomique

Une bonne literie est essentielle pour un sommeil réparateur. Si le matelas est la pièce maîtresse du lit, le coussin est également l’un des éléments indispensables à choisir avec soin. Un oreiller permet de surélever la tête et de soutenir nos cervicales. Un oreiller ergonomique signifie qu’il s’adapte parfaitement à la forme de ces dernières permettant d’adopter une position idéale pour la nuit. 

La marque belge Millet Pillow propose des oreillers ergonomiques en millet imaginés et créés avec un ostéopathe. Pourquoi le millet ? Le millet est une petite graine très légère, fluide et régulatrice de chaleur. Avec l’oreiller Millet Pillow, vous pouvez moduler vous-même la fermeté de votre oreiller en rajoutant ou en enlevant du millet grâce à une fermeture éclair. Vous pouvez ainsi modifier la hauteur de votre oreiller pour un confort optimal et choisir entre un oreiller mou, mi-ferme ou ferme. Le millet sélectionné est issu de cultures 100% biologiques et européennes, le coussin est ensuite assemblé en Belgique.. Le coussin est passé en test à la rédac: il s’adapte parfaitement à votre morphologie ! 

3. Opter pour une parure de lit confortable saine, écologique et éthique

En plus d’un bon oreiller, pensez également à votre linge de lit. 

En choisissant des draps de qualité en matière durable et confortable comme ceux que propose KALANI-home, vous vous créez un petit cocon agréable dans lequel se poser pour bien dormir. 

KALANI-home est une marque belge de linge de lit et de bain alliant à la fois le luxe et l’abordable. Elle propose des draps certifiés bio, fairtrade et vegan et promet une véritable sensation de bien-être lorsque l’on se glisse dans son lit. KALANI est d’ailleurs un mot polynésien qui signifie Le Paradis. En plus d’accorder un point d’honneur à la provenance de ses matières premières, KALANI s’engage auprès de chaque maillon de la chaîne de fabrication et garantit une production 100% éthique. La marque propose également du linge de bain Made in Belgium et des vêtements confortables, de quoi se mettre dans une ambiance détendue en fin de journée et s’assurer une bonne nuit de sommeil. 

Attention, vous n’aurez peut-être plus envie de quitter votre lit ! 

4. Adopter une routine du soir sans écran

Le soir, l’idéal est d’éviter les écrans et toutes les lumières trop fortes. En effet, la mélatonine se sécrète dans l’obscurité, il est donc conseillé une heure avant d’aller au lit de tamiser les lumières et d’éviter de scroller Instagram ou de regarder des vidéos Youtube (oups!). Les écrans sont également une source de stimulation pour les écrans et n’envoient pas les bons signaux au cerveau qui s’apprêtait à se mettre en veille. Ce qu’il faudrait idéalement faire ? Laissez tous les écrans en dehors de la chambre et privilégiez un livre papier ou audio (on dit bien idéalement …). 

5. Prendre des compléments alimentaires pour favoriser le sommeil

Parfois, malgré ces conseils, trouver le sommeil est vraiment compliqué. Il existe certains compléments alimentaires, notamment à base d’huile essentielle de lavande, qui peuvent être pris pour aider à tomber dans les bras de Morphée. 

©Lunestil

Lunestil est un complément alimentaire belge “pour un sommeil de rêve”. Il combine des ingrédients puissants dans une double capsule innovante. La capsule extérieure, libérée à la prise de Lunestil est à base d’huile essentielle de lavande, réputée pour ses propriétés calmantes et apaisantes. La capsule intérieure quant à elle, libérée plus tard, contient de la vitamine B6; de mélatonine et d’extrait de passiflore qui assurent un sommeil sain et réparateur. Un risque d’accoutumance ? Pas du tout ! Ce sont uniquement des produits naturels. Ce complément vous assure aussi de vous lever le matin en pleine forme ! Il est recommandé de prendre 1 capsule par jour, 1 heure avant le coucher. 

Alors, prêts à bien dormir avec tous ces conseils ? 

*Article sponsorisé 

*Lunestil® est un complément alimentaire indiqué pour une utilisation chez les adultes de plus de 18 ans. Lunestil® peut affecter la conduite et l’exécution d’actions dangereuses. *Lavandula angustifolia est apaisant et relaxant et contribue à un sommeil bon et sain. Passiflora incarnata permet un sommeil sain et de se réveiller reposé le matin.   

La vitamine B6 favorise la régulation de l’activité hormonale, contribue au fonctionnement normal du système nerveux et aide à réduire la fatigue.

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté

Le chanvre en cosmétique : un allié aux multiples vertus 

Le chanvre a longtemps été associé à la marijuana (et sa réputation!). Néanmoins, si elles appartiennent à la même famille, les plantes de chanvre sont très faibles en THC (tétrahydrocannabinol), le composé psychoactif du cannabis. Le chanvre est une plante aux multiples vertus ! Utilisé sous différentes formes dont celle de l’huile, le chanvre en cosmétique fait des miracles.  

L’huile de chanvre

L’huile de chanvre est obtenue à partir d’une pression à froid des graines de la plante. Sa couleur dépend de la façon dont elle est extraite. Plus elle est verte, plus la technique d’extraction est lente et douce. Une huile verte foncée sera également plus pénétrante. Son odeur est proche de celle de l’herbe fraîchement coupée. Les graines sont la partie comestible de la plante et l’huile recueillie peut être consommée de manière interne ou externe. Cette dernière est riche en Omégas 3, 6 et 9, des acides gras essentiels pour le corps humain. 

En usage externe, l’huile de chanvre, très hydratante, est parfaite pour composer des soins pour la peau ou les cheveux.

L’huile de chanvre en cosmétique, un allié beauté

Amie des peaux sensibles et sèches mais aussi des peaux grasses, il serait dommage de se passer de l’huile de chanvre en cosmétique ! Voici quelques-unes de ses propriétés : 

  • Hydratante 
  • Cicatrisante
  • Apaisante pour les peaux sujettes aux démangeaisons 
  • Non comédogène et régulatrice de la la production de sébum 
  • Idéale pour les peaux matures car elle redonne de l’élasticité 

Vous l’aurez compris, ses vertus sont multiples et cela en fait un vrai atout beauté ! Mais comment l’utiliser ? L’huile de chanvre s’utilise dans des préparations huileuses combinées à d’autres huiles végétales comme par exemple celle de coco et d’amande douce pour un soin ultra hydratant ou encore de manière pure, en fine couche, sur le visage ou le corps. 

Les huiles (de manière générale) sont souvent à tort rejetées par les peaux grasses. Pourtant, certaines, comme celle de chanvre, sont idéales pour réguler les excès de sébum. Elle est propice à tous types de peaux ! 

Il faut également souligner le pouvoir anti-inflammatoire de l’huile de chanvre. Elle peut être utilisée pour les peaux acnéiques et sujettes aux problèmes d’eczéma. 

Petite Sorcière, des cosmétiques 100% naturels à base d’huile de chanvre

Petite Sorcière est une marque belge de cosmétiques 100% naturels et biologiques. La marque est née de la volonté de faire ressortir le meilleur de la nature (et uniquement de la nature) dans des produits de beauté bons pour la peau et l’environnement. Convaincue des bienfaits de l’huile de chanvre, la créatrice en a fait son ingrédient phare ! Elle est à la base de nombreuses recettes de soins comme le Gelhuile Bonne Mine, la crème peau sensible et le Gelhuile Été en Famille (pour ne citer qu’eux!). 

Petite Sorcière travaille avec un producteur d’huile de chanvre local qui cultive et presse lui-même son huile “avec le plus grand amour pour notre Terre”. Et oui, un autre avantage du chanvre est sa production locale ! En Wallonie et dans le nord de la France, on retrouve de plus en plus de producteurs souhaitant remettre au goût du jour cette plante ancestrale. 

Un soin cheveux naturel

L’huile de chanvre peut également être utilisée sur les cheveux ! Sa texture légère et non grasse lui confère un statut privilégié pour les soins capillaires, notamment pour cheveux très secs. Une manière très simple de l’utiliser est d’ajouter une ou deux gouttes directement dans votre shampoing. Petite Sorcière a également un soin cheveux à base d’huile de chanvre, à retrouver ici. 

➡️Prendre soin de ses cheveux au naturel  

*article sponsorisé

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Le chanvre textile, un tissu écologique à adopter

Ce n’est pas ce que vous pensez… On ne parlera pas de cannabis récréatif. Le chanvre textile, dit aussi le chanvre “industriel”, ne vous donnera aucun effet psychotrope dû à sa teneur en THC qui doit légalement être inférieure à 0,2% ! Discutons de cette plante aux multiples bénéfices…

Le chanvre, qu’est-ce que c’est ?

Le chanvre est une plante de la famille des cannabinacées. De par son apparence similaire, cette plante est souvent confondue avec le cannabis. S’il n’est pas exploité pour les mêmes raisons, le chanvre est tout aussi sollicité par les humains. Le monde du textile, les cosmétiques, la construction,… ce végétal se montre bien utile dans de nombreux domaines. 

Le chanvre aime particulièrement l’été. Toutefois, il s’adapte facilement. L’Asie, l’Europe ou encore l’Afrique du Sud, aucun climat ni aucun sol ne lui fait peur. Grâce à cela, le chanvre est produit dans nos régions également. On retrouve des cultures de chanvre en Belgique, beaucoup en France, mais aussi au Pays-Bas,…Ce qui en fait un produit local par excellence. 

Le chanvre textile

En plus d’être multi-usage, le chanvre est l’une des matières les plus écologiques. Le produit est ultra clean. Autre chose pour vous motiver à y songer, sa production est totalement respectueuse de l’environnement. Et peu de matières naturelles peuvent s’en vanter. Que d’arguments pour nous y intéresser…

Si vous avez déjà eu l’occasion de toucher de la fibre de chanvre “pur”, vous avez sûrement remarqué la rugosité de cette matière. Afin de la rendre plus agréable à porter, on utilise un champignon qui s’occupe de grignoter ce qu’on appelle la “lignine”. À la fin du processus, totalement naturel, la fibre sera plus souple et agréable.

➡️Le guide des matières éco-responsables: vers une mode plus durable

Les avantages du chanvre textile

Pour cultiver le chanvre, un peu d’eau et n’importe quel climat suffisent. C’est le roi des cultures tournantes, car après son passage, le sol est riche et sans mauvaises herbes. Cette plante a aussi pour compétence d’absorber le CO2 en quantité relativement conséquente.

Pour ne rien lui enlever, comme la laine naturelle, la fibre de chanvre s’avère thermorégulatrice et antibactérienne. Autrement dit, plus de transpirations en été et on reste au chaud en hiver… Son tissu est aussi fort et résistant, car ils ne se déforment pas au lavage. Que demander de plus ? 

Saviez-vous d’ailleurs que les premiers jeans Levis sont fabriqués avec de la fibre de chanvre ? 

Pour améliorer la douceur du tissu ainsi que le coût du produit, le chanvre textile est généralement mélangé avec du coton biologique. 

Où shopper des vêtements en chanvre textile en Belgique ?

L’Envol du Colibri, boutique namuroise et e-shop de mode éthique, vend des vêtements et accessoires éco-responsables. On peut d’ailleurs y trouver différents articles réalisés à base de chanvre textile. On y trouve notamment des serviettes de table et autres accessoires 100% chanvre de la marque belge Koshi, des vêtements sportswear en chanvre lyocell Nomads ou encore des trousses et sacs Bhangara, une marque écologique et engagée socialement.  

➡️L’Envol du Colibri : du shopping éco-responsable et éthique à Namur et en ligne

Voici notre sélection d’articles en chanvre textile disponibles sur l’Envol du Colibri :

Les autres facettes du chanvre

La paille du chanvre est, elle, très utilisée en éco-construction avec comme avantage : aucune émission de gaz toxiques et pas de risque de grand incendie. La graine de cette plante multifonction utilisée habituellement dans l’alimentation et les cosmétiques possède aussi de nombreux bienfaits.

Vous l’aurez compris, cette plante possède un potentiel non négligeable. Dommage qu’elle soit encore assez discrète dans la mode éthique, car elle a tout pour plaire.

*article sponsorisé 

Dans cette catégorie...

Catégories
Société

5 raisons pour lesquelles le féminisme a encore sa place

Contrairement à ce que beaucoup ont tendance à penser, le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes et non la “journée de la femme”. Cette journée met en lumière la lutte pour les droits des femmes et notamment le combat pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes. Il ne s’agit pas d’une fête marketing pour célébrer la femme ou sa beauté et lui proposer une pluie de promotions sur des produits de beauté (ou autres)  comme la dernière crème anti-ride miraculeuse à la mode … Non. Le 8 mars, les femmes ont avant tout besoin que le combat féministe soit entendu et pris en compte. 

Féminisme, définition et utilité

Ahhh le féminisme! Cet “ensemble de mouvements et d’idées philosophiques ayant pour vocation de définir et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes en militant pour les droits des femmes dans la société civile et dans la vie privée”. (source)

Nous vous avons demandé sur Instagram si vous trouviez que ce mot avait une bonne ou une mauvaise connotation et vous avez été 63% à affirmer “mauvaise”. Un constat bien dommage, alors que vous êtes 84% à vous considérer comme féministe. 

Pourtant, aujourd’hui, certaines personnes pensent que le féminisme n’a plus sa place. Que “le travail a été fait” puisque, dans le droit, hommes et femmes sont égaux. Mais ce n’est malheureusement pas si facile. Égalité des droits et égalité des chances ne sont hélas pas similaires. Voici 5 raisons pour lesquelles, selon nous, le féminisme a encore toute son utilité dans notre société. 

1. L’inégalité salariale

Vous en avez certainement déjà entendu parler. Vous l’avez peut-être même vécue ou la vivez encore, l’inégalité salariale entre hommes et femmes reste une des preuves les plus tangibles du patriarcat de notre société. Pour un même poste, un homme et une femme n’auront pas un salaire équivalent dans la plupart des cas. 

En 2021, en Belgique, l’écart salarial au niveau du salaire horaire était de 9,2% en moins pour les femmes. On est à 23,1% au niveau des salaires annuels, en prenant alors en considération la répartition inégale de la durée du travail. (source)

2. Le sexisme au travail

Restons dans le milieu professionnel. En plus de constater une différence salariale de taille, beaucoup de femmes sont victimes d’actes sexistes sur leur lieu de travail. Nous vous avons également posé la question sur Instagram et 71% d’entre vous ont répondu avoir vécu ou été témoin de sexisme sur leur lieu de travail. Qui plus est, certains actes ou certaines pensées sexistes sont parfois si ancrés dans les habitudes qu’ils passent inaperçus. Demander à une femme de mauvaise humeur, sur le ton de la blague ou non, si elle “a ses règles” est un acte fortement sexiste. Nous vous recommandons ce site internet qui met parfaitement en lumière le problème du sexisme dans la société européenne. 

3. Le problème de la charge mentale

Avez-vous déjà entendu parler de la charge mentale ménagère ? Il s’agit d’un principe de sociologie qui traite de la charge cognitive portée par les femmes en couple dans le cadre de la gestion du foyer au quotidien. En effet, dans beaucoup de couples hétérosexuels, même si les deux partenaires travaillent et se divisent les tâches, les femmes assument une charge mentale impressionnante comme, par exemple, gérer l’agenda, penser au jour de sortie des poubelles, savoir où monsieur a rangé ses clefs, rappeler l’anniversaire de la belle-soeur, ou même organiser la division des tâches en elles-mêmes. Ce ne sont ici que des petits exemples mais la charge mentale est un réel fardeau qu’ énormément de femmes portent au quotidien sans que leur conjoint ne s’en rende compte. 

4. Les féminicides

Un féminicide est le meurtre d’une ou plusieurs femmes ou filles pour la raison qu’elles sont des femmes. En Belgique, en 2021, il y aurait eu un féminicide tous les 7 jours. (source) Ces actes sont très souvent commis par le (ex-)conjoint de la victime. Des drames bien trop courants et qui démontrent le rapport dominant à leur femme que beaucoup d’hommes s’octroient, allant pour certains jusqu’à prendre leur vie. 

5. Le sexisme est partout

Nous avons parlé du sexisme au travail mais il ne faut pas perdre de vue que ces attitudes discriminatoires sont profondément intégrées dans notre société à travers une multitude de “petites choses” qui, toutes ensemble, prouvent une fois de plus la supériorité supposée de l’homme. Les blagues sur les blondes, les règles de la langue française, les traditions,… Les stéréotypes et discriminations de genre sont véhiculés sans que beaucoup ne s’en rendent compte. Il est difficile d’ouvrir les yeux sur tous ces petits éléments qui pourraient pourtant être la clé d’un réel changement. Malheureusement, lorsqu’on les fait remarquer les réactions sont souvent sur la défensive et la population n’aime pas qu’on touche à ce qui n’est pour elle, soi-disant, que des habitudes culturelles innocentes. Et pourtant… 

A ce sujet, nous vous recommandons “Je ne suis pas un homme facile”. A travers une comédie tout en légèreté dans laquelle nous sommes dans une société matriarcale, un monde “à l’envers”. Ce film met en lumière tous les éléments absurdes de la société patriarcale auxquels nous ne pensons pas spécialement. Sympa et révélateur! 

A travers ces quelques points, totalement exhaustifs, nous espérons avoir démontré à quel point l’égalité entre hommes et femmes est loin d’être atteinte. C’est un combat quotidien auquel nous devrions tous prendre part avec bienveillance. Il est question de se remettre en question tous les jours en s’éduquant sur la problématique. N’oublions pas également que nous avons ici un discours occidentalo-centré mais que cette lutte pour l’égalité des droits n’en est pas au même stade dans toutes les régions du monde. 

Pour terminer, nous vous laissons avec cet extrait du discours toujours aussi admirable de Emma Watson à l’ONU en 2014, pour He For She. 

Lire aussi … 

➡️Le féminisme c’est dépassé ? 

Dans cette catégorie...