Vous souhaitez travailler avec nous ? Découvrez nos services ➡️ 

Mode in Belgium

Le webzine lifestyle conscient belge

Catégories
Lifestyle

Sport à la maison : 5 conseils pour se motiver

Pas besoin de courir un marathon tous les jours pour se sentir bien (loin de là!) mais consacrer quelques heures de son temps par semaine à la pratique sportive procure de nombreux bienfaits. Le sport, quelle que soit son intensité, contribue au bien-être physique et moral : il permet de réduire l’anxiété et le stress; il fait gagner en énergie, en souplesse et en mobilité; il améliore la qualité du sommeil et renforce le système immunitaire. Bref, les bénéfices sont nombreux. Néanmoins, pas toujours facile de caser dans son emploi du temps une séance à la salle ou un entraînement collectif. Pourquoi ne pas tester le sport à la maison ? 

Les avantages du sport à la maison

Aujourd’hui, les options pour faire du sport sans bouger de chez soi sont nombreuses : chaines youtube, compte instagram et IGTV, applications fitness et même des coachs qui se déplacent à domicile. Selon son budget, son envie et sa disponibilité, chacun s’y retrouve ! 

Un emploi du temps chargé ? Faire du sport à la maison peut être un moyen efficace pour réussir à planifier dans votre agenda un créneau dédié à l’exercice physique. De plus, pour les petits portefeuilles, cela a également l’avantage de pouvoir se réaliser à moindre coût avec peu de matériel. 

Enfin, si vous pratiquez déjà une activité physique extérieure comme la course à pied, le sport à la maison est un bon complément d’entraînement (et en plus, quand il pleut, c’est plutôt pratique de pouvoir rester bien au chaud à la maison).

femme sport à la maison vidéo

5 conseils pour se mettre au sport à la maison 

Allez, c’est parti ! On pousse les meubles, on enfile sa tenue et on s’arme de motivation. 

1. Choisir une activité motivante

Que ce soit des vidéos Youtube de zumba, de renforcement musculaire, d’aérobic (oui ça existe encore!) ou même un challenge de gainage à suivre via une application, les offres en ligne sont multiples et chacun peut y trouver son bonheur. N’hésitez pas à tester plusieurs options pour savoir laquelle vous correspond le mieux ! 

Néanmoins, qui a dit que le sport devait obligatoirement être associé aux squats et aux abdos ? Et si vous profitiez aussi de votre séance de ménage pour faire du sport ? Mettez votre musique préférée à fond et enchaînez quelques pas de danse en compagnie de l’aspirateur et du balais. Promis, c’est efficace et ça défoule ! 

2. installer votre salle de fitness sur 1m² chez vous avec TRUS

Un minimum de matériel pour un maximum d’efficacité. TRUS est un concept innovant et 100% belge proposant un équipement tout-en-un léger, compact et facilement transportable. L’idée ? Un kit modulable qui comprend à la fois un banc de musculation, un step et une box de saut avec 3 hauteurs (15, 25 et 40cm) et un moyen d’ancrage des élastiques pour le renforcement musculaire avec tous les accessoires nécessaires. Le gros plus ? Cela peut également servir de mobilier (et oui, elle est pensée à 100% pour la maison!). La box a été imaginée par Nicolas, coach sportif depuis presque 10 ans. On apprécie également qu’elle soit fabriquée en Europe à partir de matériel recyclé et recyclable. Nicolas va plus loin et compte mettre au point une application mobile belge qui vous accompagnera dans votre objectif. A suivre de près !

Précommande de la TRUS Box par ici

3. Matin, soir ou midi à vous de choisir

Certains vont préférer faire leur séance de sport tôt le matin pour “être tranquille après” et commencer la journée de manière énergique tandis que d’autres trouveront cela plus agréable de le faire en fin de journée pour évacuer les tensions et le stress par exemple. Un mot d’ordre : l’organisation. Pensez à intégrer votre séance dans votre planning pour ne pas la louper. 

4. Trouver son rythme

30 minutes chaque jour ou 3x 1 heure, finalement peu importe ! Chacun est libre de prendre le rythme qui lui convient et qui s’adapte à ses envies. Et comme pour un marathon, mieux vaut commencer doucement et tenir dans le temps pour observer les effets positifs du sport sur notre corps. 

5. Opter pour une tenue adaptée

L’astuce ultime pour se motiver à faire du sport …. une belle tenue que l’on est content.e de porter ! Des marques belges comme Spreen Athletics ou Kosha proposent des tenues confortables, pratiques, jolies et éthiques. 

Evidemment, le sport à la maison n’est pas fait pour tout le monde et certains adorent être dehors, d’autres ont besoin d’un cours collectif pour se motiver. L’essentiel ? Trouver une activité grâce à laquelle on se sent bien. 

Lire aussi … 

➡️5 conseils pour une rentrée sportive 

*article sponsorisé 

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Une mode éthique pas chère, oui c’est possible !

S’habiller de façon éco-responsable n’est pas toujours réservé aux personnes ayant un gros budget. Il est possible d’adopter une mode éthique et pas chère au quotidien.Voici 4 raisons pour lesquelles porter des vêtements éthiques n’est pas spécialement plus coûteux que la fast-fashion. 

1. La mode de seconde main, pas chère et circulaire

La façon la plus économique de renouveler sa garde-robe tout en évitant la fast-fashion est probablement la seconde main. Vide dressings, vinted, friperies, magasins vintage,… Il existe toutes sortes de façon de se procurer des vêtements en deuxième main, quel que soit votre style. Les achats de seconde main sont éco-responsables car ils permettent de donner une seconde vie aux pièces qui ne servent plus à leur premier propriétaire. C’est donc une façon circulaire de consommer la mode. On adhère!

➡️Notre sélection de friperies à Anvers

➡️Notre sélection de friperies à Bruxelles

➡️5 sites pour shopper du vintage 

2. La location de vêtement, pour des look variés sans culpabilité

De plus en plus connue et adoptée pour des tenues de soirées, la location de vêtement est également une alternative aux achats compulsifs qui ne vous serviront que trop peu. Il existe de plus en plus de solutions de location de vêtements du quotidien qui vous permettent de varier vos tenues de tous les jours tout en limitant votre impact sur l’environnement et les populations. 

Et puis… Il y a aussi l’option “homemade” : du troc, temporaire ou non, avec des copines. Pourquoi pas finalement ? 

3. Acheter durable : pas cher sur le long terme

Bien sûr, acheter une pièce neuve chez une marque de mode éthique et durable c’est souvent un petit investissement. Comme nous l’expliquions déjà dans notre article “3 fausses croyances sur la mode éthique”, les vêtements conçus de manière éco-responsable sont normalement faits pour durer dans le temps, comme un investissement. Refaire sa garde-robe tous les ans nous revient sûrement plus cher car un t-shirt acheté à 10€ a de fortes chances d’être difforme après 3 lavages. Ce qui est rarement le cas pour une pièce de qualité, plus chère, mais fabriquée avec un savoir-faire et de belles matières. Acheter durable, c’est également l’occasion d’adopter une consommation réfléchie et consciente, avec des pièces de mode qui nous ressemblent et dont on a réellement besoin.

4. Changer de point de vue : il y a toujours quelqu’un qui paye le prix

Lorsqu’on achète une pièce de fast-fashion à un prix très avantageux, il ne faut pas perdre de vue qu’il y a bien quelque part quelqu’un qui paie le prix plein à un moment. C’est peut-être rabat-joie comme discours mais c’est réaliste et nécessaire. Un t-shirt à 10€, ne peut pas être juste “pas cher”. Il coûte tout d’abord à la planète avec son impact écologique désastreux mais aussi à des humains qui sont exploités dans la chaîne de production. 

La fast-fashion n’est peut-être pas chère pour le consommateur final mais elle est extrêmement chère à un niveau social et environnemental. Il est tentant de fermer les yeux sur cette réalité lorsqu’on repère “une petite robe à fleurs trop mignonne”. Ca nous arrive à tous.tes, nous ne sommes pas là pour vous jeter la première pierre. Tâchons juste de garder les yeux ouverts le plus souvent possible et d’agir en conscience.

Lorsqu’on achète un vêtement éthique et éco-responsable, cela coûte un certain prix, mais au moins personne ne paie à notre place. C’est peut-être comme ça qu’il faut percevoir les choses. Sous l’angle du prix juste, non la mode éthique n’est pas chère. 

➡️Mode belge : ces marques à suivre 

Dans cette catégorie...

Catégories
Lifestyle

Slow life : 5 conseils pour ralentir au quotidien 

Nous vivons à une époque où tout va de plus en plus vite et où le temps se fait de plus en plus rare. Pourtant, l’art de ralentir, ou la slow life, tente de gagner du terrain dans nos quotidiens surchargés. Véritable philosophie de vie, ce principe s’oppose à la “fast life” (un peu comme le principe de slow fashion VS fast fashion). L’idée est de renouer avec l’essentiel et de prendre le temps de vivre chaque moment intensément. 

La slow life : ralentir pour revenir à l’essentiel

La slow life signifie avant tout le fait de prendre du temps pour soi. Cette philosophie s’applique autant dans le quotidien que dans le voyage (le slow tourisme de plus en plus tendance) ou le slow business (ralentir au travail mais gagner en productivité) ou encore la slow food (des plats sains et simples). 

➡️Nos conseils pour adopter la slow fashion 

En adoptant cet art de vivre, on souhaite avant tout fuir la routine métro-boulot-dodo et les plannings chargés. Effet de mode ou pas, les raisons d’y adhérer sont nombreuses : avoir plus de temps pour soi, tendre vers l’épanouissement personnel, prendre le temps de vivre  chaque instant à 100% et savourer les petits instants. 

Le but avec la slow life n’est pas d’arrêter ses tâches quotidiennes (elle n’est pas à associer à la paresse!) mais plutôt de décélérer le rythme, de mieux s’organiser et de placer ses priorités. Résultat ? On gagne bien souvent en productivité !  

5 conseils pour adopter la slow life

Evidemment, ce n’est pas si simple à mettre en pratique mais avec ces quelques conseils, vous tendrez un peu plus vers un mode vie de plus lent. 

1. S’organiser

Un conseil qui revient très souvent et qui s’applique à tous les pans de notre vie ! Une bonne organisation est la clé pour une vie sereine. Pour ralentir le rythme, pas question de planifier un milliard de tâches par jour. L’organisation va de paire avec la priorisation. De plus, nous vous conseillons également de planifier dans vos agendas des moments pour vous ou en famille/ entre amis ainsi pas d’excuse ! 

➡️8 conseils pour une rentrée organisée et éco-friendly 

2. Se concentrer sur chaque tâche

Lève la main celui qui ne se laisse jamais distraire par Instagram pendant le boulot (ou pendant le repas, ou devant la télévision) …. Et oui, nous sommes nombreux ! Nous sommes capables de faire 2 choses à la fois, certes mais cela est-il productif ? Le fait de réaliser une seule tâche à la fois : vous la ferez mieux et vous serez plus productif le reste de la journée. 

3. S’écouter et prendre du temps pour soi

Il y des fois … où ça ne veut pas ! Pas d’inspiration, pas d’énergie, pas envie … au boulot ou à la maison ça arrive. La slow life encourage à mieux s’écouter et autorise à bousculer un peu son planning. Ce dernier conseil n’est pas le plus évident à mettre en pratique et cela prend du temps. Soyez bienveillant et patient envers vous-même.

4. Consommer slow

Slow fashion, slow food … encourager un mode de vie moins impactant pour la planète est également une façon d’adopter la slow life. Chez Mode in Belgium, nous sommes convaincues du précepte de “consommer moins mais mieux”. Comment ? En cuisine, cela passe par la sélection des produits de saison et locaux par exemple. En mode, il s’agit à la fois de valoriser ce que l’on possède déjà et de se tourner vers des marques éthiques et responsables. 

Lire aussi … 

➡️Slow design & déco éthique, et si on s’y mettait ? 

5. Faire des activités slow

Faire une balade nature : rien de tel que se ressourcer, faire le vide et profiter de l’air frais; 

– Lire un livre : loin des écrans, prenez le temps de vous poser et lire un livre; 

Vivante livre

Le dernier coup de cœur de la rédac’ ? Vivante de Vanessa Mathys, un roman feel-good. Le spitch ? 2 ans après le décès de son mari, Megan a toujours du mal à reprendre goût à la vie. Jusqu’au jour où … Elle rencontre le beau docteur Matthew. Megan est aussi soutenue depuis le début par son amie May au tempérament légèrement hyperactif. On ne vous en dit pas plus, c’est cliché à souhait mais qui met le sourire du début à la fin ! 

– Méditer : un bon exercice de pleine conscience; 

– Faire du yoga : pour bouger tout en douceur; 

– Faire une activité manuelle : comme de la poterie ou du jardinage par exemple ! 

Alors, vous allez tester la slow life ? 

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

Manger végé à Bruxelles : 10 adresses éthiques à tester !

Vous recherchez les meilleures adresses végétariennes et vegan de la capitale ? Vous aimeriez réduire votre empreinte carbone ou opter pour un mode de vie plus sain ? On a sélectionné la crème de la crème des établissements éthiques où vous faire plaisir et sortir manger végé à Bruxelles !

➡️Comment réduire l’impact de notre alimentation sur l’environnement

1 - Pois Chiche, l’incontournable restaurant végétarien à Bruxelles

Situé entre le Sablon et les Marolles, Pois Chiche est souvent rempli à craquer. Et pour cause : sa cuisine inspirée de la street food levantine est succulente. Hummus, fatoush, tabouleh… Les recettes sont faites maison, à base de produits frais en provenance de fermes urbaines locales. 

Le weekend, on y déguste un merveilleux Middle Eastern brunch, version végétarienne ou vegan. Le soir, on y dîne à la carte en buvant une bière locale.

Conscient des problématiques environnementales actuelles, Pois Chiche met l’accent sur la réduction des déchets, notamment grâce à un système circulaire. Les déchets organiques sont ainsi compostés et renvoyés aux fermes productrices. Le staff est extrêmement sympathique et l’ambiance,joyeusement bruyante. Parfait pour une sortie entre amis !

©Pois Chiche

2 - Den Teepot, l’originel végétalien

Den Teepot a vu passer les décennies sans prendre une ride. Vos parents s’y sont peut-être même déjà assis dans leur jeunesse ! Ouvert en 1976, cette petite épicerie propose des produits bio et végétaliens, soigneusement inspectés et validés par l’équipe avant d’intégrer les rayons.

En semaine, on peut déjeuner au restaurant à l’étage. Dans l’assiette ? Une cuisine macrobiotique 100% végétale, équilibrée, locale et accessible. On adore la simplicité de cette petite échoppe conviviale et sans chichi.

gâteau
©Den Teepot

3 - L’Eau chaude, la coopérative veggie des Marolles

L’Eau chaude est un lieu unique et plein d’Histoire. Cette cantine végétarienne bio à l’ambiance familiale a été pendant deux décennies un cabaret politique actif au sein des Marolles. 

Menacé d’abandon, le lieu a été sauvé en 2013 avec, comme projet, la création d’une coopérative sociale. Aujourd’hui, c’est un café restaurant qui tourne grâce aux talents d’une équipe de bénévoles. Les assiettes sont toujours savoureuses et colorées, avec à l’honneur des produits de saison souvent biologiques. Les boissons ne sont pas en reste puisque l’équipe travaille entre autres avec des petites brasseries et producteurs belges. Le tout à prix démocratique.

Lieu de rencontre ancré sur le territoire, l’Eau Chaude organise aussi régulièrement des activités culturelles avec des associations locales et des habitants du quartier.

femmes qui tient 2 assiettes végétariennes
©L'eau chaude

4 - La Fourna : de la pâte, des femmes et des délices végés

Attention, coup de coeur ! La Fourna, c’est une boulangerie végétarienne et végétalienne qui a ouvert tout récemment à Tour & Taxis. Derrière les fourneaux, des femmes issues de l’immigration qui ont ainsi le pouvoir de travailler et de s’émanciper.

La cuisine repose sur un principe de co-création, de partage et de diversité culturelle. C’est l’endroit parfait pour goûter des pains des 4 coins du monde : 

  • flatbreads ; 
  • msemen (crêpes marocaines) ;
  • manousheh (pizza libanaise) ;
  • injera (galettes éthiopiennes) ;
  • etc.

Pour accompagner ces merveilles, des spreads végé (hummus, baba ganoush, muhammara) et préparations de légumes. Vous pouvez vous désaltérer avec de la soupe maison ou du thé marocain. Le tout dans une déco orientale et le superbe cadre du Dépôt Royal.

épices et sauces avec assiettes de crêtes
©La Fourna

5 - Taylor’s Café, le café vegan anglais

Taylor’s Café est le petit dernier des endroits végé de Bruxelles. Il a ouvert ses portes ce mois de janvier 2022, dans le quartier veggie-friendly des Marolles. À l’origine du projet, deux sœurs britanniques engagées pour la planète, Lydia et Rachel Taylor. 

Végane, local et zéro déchet, Taylor’s café propose une sélection de boissons chaudes et froides, de cakes, de pâtisseries et de viennoiseries végétaliennes. On peut aussi y déguster une soupe et un sandwich pour le lunch. Les filles servent aussi un excellent café.

On valide ce mini spot à la déco soignée qui sent bon le neuf !

gâteau au fruits
©Taylor's cafe

6 - Yummy bowl, pour manger végé à Bruxelles centre

Si on devait ne choisir qu’une seule bonne adresse, ce serait celle-ci ! Caché derrière sa devanture vintage rouge, Yummy bowl est un endroit coup de cœur. À deux pas de la Grand-Place et pourtant loin de l’agitation touristique, on vient y apprécier un bol healthy rempli et coloré. Tous les mets sont vegan ou végétariens mais on peut aussi y manger halāl, casher, sans lactose et sans gluten.

Laissez-vous transporter par les saveurs et les épices, profitez de l’ambiance chaleureuse du lieu et de sa déco super cute, un poil kawaii – on peut même y commander un ramen végétarien ! Aux beaux jours, vous profiterez d’un peu de fraîcheur sur la terrasse installée dans la rue piétonne.

plusieurs plats de produits végétariens
©Yummy bowl

7 - Super fourchette, l’exception qui confirme la règle

Resto-disquaire situé à deux pas de la place de Brouckère, Super fourchette n’est pas un restaurant végétarien, mais son menu propose davantage d’options sans viande que d’options avec. Et pour les valeurs qu’il porte, il mérite bien d’être dans cette liste !

Ici, on travaille avec des producteurs locaux, les plats sont faits maison et principalement bio. Pour éviter le gâchis, on peut repartir avec son doggy bag en verre consigné. 

Tenu par deux femmes, Super fourchette est un restau qui fonctionne en circuit court avec une cuisine durable. On peut aussi y acheter des vinyles de musique indé et assister à un concert le soir. On adore !

vitrine superfourchette
©Super fourchette

8 - Les 4 jeudis, l’un des restaurants végétariens à Bruxelles les plus discrets

Lové dans une rue tranquille, Les 4 jeudis est un restaurant à la cuisine familiale de haute qualité. Ses repas 100% végétaux lui ont valu le titre du meilleur restaurant à emporter de Saint-Josse en 2021. 

Cette adresse non loin du quartier européen propose un menu unique, végane et sans gluten régulièrement mis à jour. Ses belles assiettes colorées, fraîches et créatives sont réalisées à partir de légumes de saison. Tout est pensé pour préserver la qualité de chaque ingrédient. Les aliments sont crus ou cuits à très basse température pour un apport nutritionnel optimal.

Vous pouvez aussi vous faire livrer en toute bonne conscience, puisque le restaurant travaille avec le livreur éthique Proxideal et son système de rémunération juste.

assiettes végé
©Les 4 jeudis

9 - Buddy Buddy, le café vegan protéiné

Ce lieu un poil hipster à la déco instagrammable abrite le projet de deux végé devenus vegan. Déçus par les additifs présents dans les pâtes à tartiner du commerce, ils ont décidé de créer les leur. Ce bar à café végane situé à Ixelles est donc spécialisé dans la fabrication de beurres d’oléagineux biologiques de haute qualité. 

On peut y consommer une délicieuse pâtisserie maison ou une boisson élaborée autour d’un élément central : le nut butter. On peut aussi y acheter un pot de ce fameux or brun, fabriqué à la main dans leur petit atelier à l’arrière du magasin. On peut même désormais y goûter la première bière au beurre de cacahuète d’Europe, élaborée avec The Brussels Beer project !

Matt et Julien revendiquent de fortes valeurs environnementales et sociales. À la fois queer-friendly, engagés dans la protection de l’environnement et dans le bien-être animal, ils travaillent aussi en direct des agriculteurs. 

café et cookies
©Buddy buddy

10 - Humus x Hortense, la gastronomie végétale

On ne le présente plus. Humus x Hortense, à Ixelles, figure dans le top 10 des 100 meilleures tables végétaliennes du monde. L’endroit convient aux budgets généreux ou aux grandes occasions, mais on était obligés de les citer tant le concept fait de l’œil à la gastronomie traditionnelle.

Véritable atelier de recherche et d’expérimentation, on trouve dans la cuisine de Humus x Hortense un botaniste-jardinier et un chercheur scientifique. Sans oublier son chef, Nicolas Decloedt, pour lequel chaque assiette est une toile vierge à transformer en œuvre d’art.

Le lieu est un très bel exemple d’alternative à la tradition culinaire belge, car il reprend ses codes en y appliquant des choix durables. L’expérience est totale, puisque les meubles et le service de table sont eux-même créés sur mesure par des artistes et artisans belges !

légumes présentés sur une assiette
©Humus x Hortense

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour sauver la planète – ou en tout cas, pour manger végé à Bruxelles entre copains. Et si malgré tout, votre cœur penche toujours pour la frite belge, sachez que vous pourrez vous sustenter dans les nombreux fritkots de la capitale. À condition cependant de vous assurer que l’huile utilisée soit bien végétale ! On en a déjà l’eau à la bouche.

Sources :

  • viande.info
  • Nations Unies (unirc.org)
  • GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat)

Dans cette catégorie...

Catégories
Beauté

Les cosmétiques pour hommes belges et naturels

Désireux de prendre soin de leur peau tout en se préoccupant de l’environnement, les hommes se tournent également de plus en plus vers les cosmétiques naturels. Finalement, la beauté rime avant tout avec bien-être et ce, pour tous ! Si certains hommes sont un peu réticents pour s’investir dans le domaine de la beauté, croyant à tort que c’est un monde réservé aux femmes, d’autres ont déjà passé le cap et le marché s’y adapte ! 

La cosmétique masculine : des besoins spécifiques

Toutes les peaux ont besoin d’hydratation et d’un nettoyage quotidien. Néanmoins, en termes de soin de la peau, les hommes peuvent avoir des besoins spécifiques par rapport aux femmes. Leur peau est en effet plus épaisse et moins sujette aux hormones. Les hommes vont souvent nécessiter une crème de jour plus hydratante et un soin après-rasage indispensable pour apaiser leur peau après le passage du rasoir par exemple. 

Clyde for men, l'essentiel au masculin

Clyde For Men est une jeune marque belge de cosmétiques pour hommes. Adaptée à tous les types de peaux masculines, même les plus sensibles, Clyde For Men propose des soins naturels et vegan. Deux mots d’ordre : efficacité et simplicité. En effet, la marque offre une routine combinant les indispensables pour une peau soignée et hydratée : un sérum anticernes, un soin contour des yeux anti-âges, un soin hydratant apaisant et un soin visage anti-âge. 

La gamme Clyde For Men a tout pour elle : en plus d’être vegan et composée à 99% d’ingrédients naturels, elle est certifiée bio et hypoallergénique. Les produits sont imaginés et conçus en Belgique dans un laboratoire spécialisé. Bref, une marque à glisser directement dans votre trousse de toilette, messieurs !  

Des produits de beauté pour hommes zéro déchet et naturels

Pour répondre à ces besoins spécifiques, la presque entièreté de la salle de bain peut se décliner au masculin avec des shampoings, savons, mousses à raser, soins pour la barbe et bien d’autres produits spécifiques à la gente masculine. 

Cependant, que ce soit pour hommes ou pour femmes, le plus important reste de privilégier la qualité en optant pour des marques qui adoptent une fabrication naturelle et qui évitent les produits nuisibles à notre peau et la planète. Certaines marques belges se spécialisent dans le zéro-déchet. 

➡️La salle de bain 100% belge de la rédac’ 

➡️Les cosmétiques solides : 3 bonnes raisons de les adopter 

Lidjeu, des savons 100% naturels qui s’adaptent à vos besoins

Née à Liège, la marque Lîdjeu propose des savons solides 100% naturels et issus d’une production artisanale selon le processus de saponification à froid. Cette technique permet de maintenir les vertus des ingrédients utilisés. De plus, ces derniers sont tous labellisés BIO (Cosmos Organic certifié par Ecocert). Chez Lîdjeu, hors de question de parler de colorants artificiels, de paraben ou de sulfate. Dans notre recherche de cosmétiques pour hommes, la team MIB a craqué pour les savons “Bricoleur”, “Sportif” et “Randonneur” ! Attention, Lîdjeu nous informe tout de suite que ces derniers ne sont pas uniquement réservés aux messieurs mais à tous ceux, et celles , qui recherchent des savons qui s’adaptent aux besoins de leur quotidien comme l’hydratation, la détente tout en étant super efficaces. 

Le code MODEINBELGIUM vous donne 10% de réduction sur tous les produits du site. 

Des marques “no gender”

Certes, les hommes ont certains besoins spécifiques, mais il n’empêche qu’aujourd’hui, la tendance est également au no gender. Les marques ont développé des formules qui s’adaptent tant à l’homme qu’à la femme, simplifiant le monde de la beauté. Fini les packagings girly pour les femmes et les fragrances “temptation” pour hommes, oui aux odeurs douces et neutres et au design épuré. 

MiklØ, les déodorants belges et naturels genderless

MiklØ, ce sont des déodorants pour hommes et femmes aux odeurs fraîches et adaptés aux peaux sensibles, un essentiel dans la salle de bain ! Martina, la créatrice, a longtemps été en quête d’un produit naturel, sans bicarbonate ni aluminium. Ne trouvant rien sur le marché qui correspondait à ses besoins … elle décide de le créer. Les déodorants MiklØ affiche un design minimaliste, sans plastique et une formulation naturelle à base d’huiles végétales et essentielles.  Les composants sont bio et locaux (européens). Bref, il s’agit d’un sans faute pour cette jeune marque belge. De plus, Miklo affiche clairement une volonté de proposer un produit non genré, s’adaptant surtout à l’envie de prendre soin de soi. De notre côté, on a adopté le déo citron vert et orange. 

Le code MODEINBELGIUM10 vous donne 10% de réduction jusqu’au 11 février sur tous les produits du site. 

Le monde des cosmétiques n’est pas uniquement réservé aux femmes, loin de là ! 

*Article sponsorisé 

Dans cette catégorie...

Catégories
Food

Livres de cuisine made in Belgium : les coups de coeur de la rédac’

La cuisine ça rassemble ! Avec ces livres de cuisine made in Belgium, nous vous promettons de bonnes petites recettes à réaliser pour/avec les gens que vous aimez ! 

Voyages à travers un bol et une cuillère

Sang Hoon Degeimbre est un grand chef cuisinier originaire de la Corée et qui a grandi en Belgique. Il pratique son métier avec passion et s’inspire énormément de ses racines et de ses nombreux voyages. 

« Le tour du monde en 75 recettes » reflète totalement la personnalité de ce chef et nous emmène aux quatre coins de la Terre. Ce livre, aux mille couleurs, propose une cuisine urbaine et conviviale tout en simplicité. 

Ce qu’on a aimé : Chaque recette est un plaisir visuel de par sa présentation dans un bol. Quand on parcourt le livre on a juste envie de toutes les tester. En plus de voyager à travers ses recettes, Sang Hoon Degeimbre nous partage aussi ses photographies personnelles lors de ses voyages.

©Racine

Totalement eco-friendly

Line Couvreur est l’auteure du livre de recettes « Les filles cuisinent gourmand, local et de saison ». Cette jeune femme nous prouve qu’il est possible de préparer des plats gourmands sains, bio et respectueux de l’environnement. Elle propose de chouettes recettes à base de viandes/poissons mais également des assiettes végé ou vegan.

Ce qu’on a aimé : En plus d’être classé par saison, le livre de Line Couvreur est classé par différents types d’occasions comme « quand les copains débarquent », « kids friendly » ou encore « le grand bluff ».

©Racine

Une cuisine raffinée

Éric Boschmann est un homme qui jongle entre plusieurs casquettes : sommelier, consultant gastronomique, organisateur d’événements, homme de spectacle ou encore connu pour son travail dans le milieu des médias. Ce grand monsieur a beaucoup d’imaginations et nous partage le notamment à travers son livre de cuisine made in Belgium « Cinquante Nuances de Gras ». Cet ouvrage met en avant des produits raffinés et propose des recettes très originales telles que l’huître sabayon à la Guinness et au jus d’huître ou encore une salade de homard à la salicorne et grenade. 

Ce qu’on a aimé : « Cinquante Nuances de Gras » propose cocktails, entrées, plats et fromages/desserts. C’est un livre qui regroupe à la fois des recettes et aussi des petites histoires, le tout accompagné de magnifiques photographies.

©Racine

Viva Italia

Carlo de Pascale, chroniqueur culinaire et ancien chef de cuisine, nous emmène en Italie avec son livre « Cucina italiana ». Cet animateur, aux origines italiennes, nous fait le plaisir de partager ses recettes favorites. Vous y trouverez toutes les spécialités d’antipasti, pizza, risotto, gnocchi et tutti quanti !

Ce qu’on a aimé : En plus d’apprendre à cuisiner italien, Carlo de Pascale nous enseigne également quelques mots de vocabulaire et nous raconte quelques chouettes anecdotes.

©Racine

Nous espérons avoir réveillé vos papilles et vous avoir donné envie de cuisiner avec ces livres de cuisine made in Belgium ! 

Tous sont disponibles aux éditions Racine

Lire aussi … 

➡️Rencontre avec Audrey Elsen, auteure du livre Cuisine Vivante

Tina Chen

Dans cette catégorie...

Catégories
Mode

Des salopettes pour petits et grands signées The Friendly Monster

The Friendly Monster est une jeune marque belge de vêtements pour enfants (et grands enfants). Sa pièce phare ? La salopette ! 

“Retrouvez la nostalgie de votre enfance”

Club Dorothée, Parker Lewis, Jurassic Park, …. Si vous êtes issus de la génération ‘80 -90 ces noms ne doivent pas vous être inconnus ! C’est aussi le cas de Stéphanie, qui s’en est inspirée pour sa marque The Friendly Monster. Illustratrice et styliste de formation, Stéphanie travaille depuis 6 ans sur ce beau projet de mode pour enfants, mais pas que, qui mêle l’ensemble de ses passions. 

C’est en devenant maman que Stéphanie développe cette envie de coudre des vêtements pour son fils. Rapidement, son entourage l’encourage et une demande se crée autour de ses créations…. The Friendly Monster est né. 

“Je veux transmettre mon héritage culturel aux générations actuelles” nous explique Stéphanie. “Ma génération, nous sommes la génération télévision avec les films à petit budget aux effets spéciaux à la fois particuliers et authentiques, ce que l’on a perdu aujourd’hui. Je souhaite réaliser un clin d’œil à cet héritage et le partager avec les plus jeunes” ajoute-t-elle. 

D I N O T R O N I C : la salopette au coeur du projet

La première collection The Friendly Monster s’intitule D I N O T  R O N I C, un clin d’œil au film Jurassic Park. 

La collection s’articule autour de la salopette, des dinosaures et des créatures mystérieuses. La salopette est une pièce qui rappelle l’enfance (Denis la malice et toutes ses bêtises, ça vous dit quelque chose ?). C’est une tenue intemporelle et unisexe dans laquelle les plus jeunes peuvent jouer librement tout en étant stylés. Et pour les adultes, ça leur permet de réveiller leur âme d’enfant ! 

Chaque salopette est unique, imaginée et créée à la main par Stéphanie. Au départ spécialisée en textile imprimé, la créatrice a dessiné des motifs colorés et originaux pour doubler chaque salopette et en faire une pièce originale. Ces tissus sont également utilisés pour des chemises assorties. Elles sont hautes en couleur; “C’est la chemise de Choco dans les Goonies qui m’a inspiré ce look, ça donne une touche tropicale et un look décontracté” explique la jeune femme. De notre côté, on adhère et on craque pour l’imprimé Carnosaurus.

Une mode responsable

En plus de vouloir créer des pièces uniques, The Friendly Monster se veut également une marque soucieuse de l’environnement. La créatrice réalise chaque pièce à la main en utilisant des tissus certifiés Oeko-Tex et sourcés en Europe. Les impressions quant à elles sont à base d’eau et évitent ainsi les produits chimiques. 

De plus, pour éviter de jeter des tissus, Stéphanie propose également des petites pièces réalisées avec les chutes : lingettes, petits paniers, chouchous cheveux. Bref, tout s’utilise ! 

The Frienldy Monster (©Julian Miranda et Stéphanie Maton)

Un système de pré-commande est mis en place évitant ainsi la surproduction et permettant surtout à Stéphanie de consacrer du temps à chaque pièce commandée. Chaque salopette peut également être personnalisée. Par exemple, vous pouvez choisir la salopette verte mais préférer une doublure différente ou demander de broder le prénom sur la poche avant du vêtement. N’hésitez pas à demander à la créatrice pour réaliser un cadeau unique. 

Toutes les informations sont sur son e-shop. Pour le moment, la collection enfant est mise en ligne mais très vite, celle des adultes arrive. 

Quelques pièces sont également en vente dans La boutique des créateurs – Maison du Design à  Mons (Rue des sœurs noires, 4) et à l’espace créateur à Wavre ( rue du commerce). 

*Article sponsorisé 

Dans cette catégorie...

Catégories
Société

Février sans supermarché : l’occasion de repenser sa consommation

Le mois de février semble propice aux défis ! Si l’objectif Tournée minérale (aka ne pas boire d’alcool durant tout le mois) en est déjà à sa 6e édition et est de plus en plus connu, un autre défi tente de faire sa place durant ce petit mois : Février sans supermarché. On s’y met tous ensemble ?

Ne plus se rendre dans les supermarchés pendant 1 mois

L’idée de février sans supermarché est née pour la première fois en Suisse en 2017, une initiative du média En Vert Et Contre Tout. Rapidement, la France et la Belgique ont suivi le mouvement. L’idée ? Éviter les supermarchés pendant 1 mois (28 jours pour être exact) et privilégier les commerces de proximité. C’est l’occasion de redécouvrir les petits producteurs qui nous entourent et leur laisser leur chance face aux multinationales.  

➡️Découvrir 5 magasins bio à Bruxelles 

paniers de légumes bio

Une expérience pour changer sa façon de consommer

On le sait, les grands supermarchés sont l’ennemi d’une démarche de consommation responsable. Surplus d’emballages et importations lointaines sont deux exemples incriminants pour les géants de la consommation. Favoriser les commerces locaux permet à la fois de réduire ses déchets mais également son empreinte carbone. Au-delà du défi de février, l’idée est de pousser la réflexion et de (re)mettre au centre de nos habitudes la notion de circuit court c’est-à-dire réduire le périmètre d’achat et privilégier un seul (ou peu) intermédiaire. C’est également l’occasion de tester de nouvelles formes d’approvisionnements comme le vrac par exemple. 

➡️Bilan carbone 2021 : on fait le point ! 

Certains achats, comme celui du pain (n’y a-t-il pas une boulangerie dans un rayon de 5 km autour de chez vous ? Nous sommes pratiquement sûres que oui *sourire*),  peuvent facilement se passer des grandes surfaces. En réalisant ce défi, vous aurez peut-être également l’occasion de redécouvrir des épiceries et petits magasins dont vous ne connaissiez pas l’existence et qui sont pourtant proches de chez vous. 

On vous l’accorde, se passer à vie des supermarchés serait très difficile et il faut reconnaître qu’ils créent aussi de l’emploi. Comme dans tous les domaines, le but est de trouver un équilibre.

Des alternatives en ligne qui nous facilitent la vie

Vous êtes adeptes des drives (faire ses courses en ligne et les recevoir à la maison ou les réceptionner en magasins déjà prêtes) et vous avez peur de manquer de temps si vous devez vous rendre dans les différentes échoppes de quartier ? Aujourd’hui, de nombreux sites de commerce en ligne existent et contribuent à rassembler les producteurs locaux. Un moyen simple et efficace de faire ses courses sans perdre trop de temps mais en favorisant l’économie locale. 

Pour des produits frais et le plus locaux possible, nous vous recommandons La Ruche Qui dit Oui !, un concept de regroupement des artisans-agriculteurs locaux au sein d’un même endroit. Elle crée un circuit de distribution direct entre les producteurs et les acheteurs. Vous pouvez y faire vos achats une fois par semaine, après avoir préalablement commandé vos produits sur le site. Hyper pratique ! 

➡️Notre article complet sur La Ruche qui dit Oui !

Un autre de nos alliés favoris dans ce défi est Kazidomi. Un e-commerce belge à succès qui propose des produits bio et sains à prix avantageux grâce à un système d’abonnement ultra bien pensé. Alimentation, cosmétiques, produits d’entretien,… Leur gamme est large et super variée. De quoi faire de super découvertes. Nous, on est adeptes. 

Pssst! Profitez de 20€ de réduction sur l’abonnement annuel avec le code de Marine “HAPPYISCHIC20”. 

Pensez également à jeter un œil à Ecomarket. Un e-shop sur lequel vous retrouvez une multitude d’articles, alimentaires ou non, que vous pouvez acheter avec vos eco-chèques ! Bon plan non ? 

➡️Ecomarket, l’e-shop où l’on paye en éco-chèques

©Kazidomi

Nos conseils pour réussir février sans supermarché

  1. Pensez à réaliser une liste complète des commerces alimentaires (épiceries, boulangeries, magasins bio ou en vrac, maraîchers,…) proches de chez vous que vous pourriez (re)découvrir pendant tout le mois. 
  2. Renseignez-vous également sur les marchés qui ont lieux proches de chez vous (lieu, jour, horaire,…). C’est l’occasion d’y faire un tour!
  3. Un seul mot d’ordre : ORGANISATION. Votre organisation sera probablement votre meilleure alliée durant ce défi. Pensez à établir vos menus à l’avance pour savoir où et quand aller chercher quels ingrédients. Sans cela, vous risquez d’être pris de court et d’être bien tenté de vous rendre dans un supermarché pour acheter de quoi manger le soir même. Ce serait dommage… 
  4. Ouvrez vos placards. Nous sommes beaucoup à accumuler, et oublier, beaucoup de réserves alimentaires dans nos placards et congélateurs. Et si on en profitait pour faire un peu de tri pour y voir plus clair? C’est également le moment de tenter d’innover avec de nouvelles recettes à partir d’ingrédients que vous avez à consommer. Qui sait, vous allez peut-être découvrir un nouveau plat favori pour l’occasion ! 😀
vitrine boulangere

Bref, vous l’aurez compris, de notre côté on est super motivées à réaliser le défi. Nous pensons même que c’est une très belle opportunité pour découvrir et soutenir les commerces de proximité et innover en cuisine. L’occasion également de se concentrer sur un mode d’alimentation en conscience, plus slow et sain. Alors, on vous a convaincu.e.s?

Article écrit avec Marine Dallons 

Dans cette catégorie...